Des dizaines de morts encore dans des attaques contre des villages dogons au Mali

Le bilan, encore provisoire, établi dans la soirée de mardi par le gouvernement, fait était de 38 morts et « de nombreux blessés ».

Le Monde avec AFP

Des dizaines de personnes ont perdu la vie lors d’une nouvelle tuerie dans le centre du Mali. Le bilan, encore provisoire, établi dans la soirée mardi 18 juin par le gouvernement malien fait état de 38 morts et « de nombreux blessés ». « Des forces de défense et de sécurité ont été dépêchées sur les lieux pour sécuriser les populations et leurs biens et traquer les auteurs de ces attaques », a déclaré l’exécutif dans un communiqué.

Des bilans antérieurs avaient évoqué entre une vingtaine et une quarantaine de morts lors de l’offensive, survenue lundi, dans deux villages dogons de cette région. Celle-ci avait déjà été le théâtre d’un massacre contre une autre localité dogon, Sobame Da, le 9 juin qui avait fait 35 morts, dont 24 enfants.

Selon Adama Dionko, porte-parole du Collectif des associations du pays dogon, « c’était la même chose qu’à Sobame Da : des personnes, des biens et des animaux ciblés ». « Ce sont des terroristes, des criminels. Nous demandons à l’Etat plus de sécurité. Au président IBK [Ibrahim Boubacar Keïta] de respecter sa parole », a-t-il déclaré à l’Agence France-Presse.

(…)

La suite sur lemonde.fr

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire