La réforme de la commission électorale « accouche d’une souris » en Côte-d’Ivoire sans le PDCI, le FPI…et Lider

Certains évoqueraient une arnaque de la part des politiciens en Côte-d’Ivoire. En effet, après plusieurs mois de « négociations », le gouvernement conduit par le PM Gon Coulibaly, a réussi la prouesse de «reformer sans la reformer» la Commission électorale indépendante, décriée dans sa forme depuis plusieurs années par l’opposition significative (PDCI-RDA, FPI, Lider…) et les organisations de la société civile. Alors que nombreux étaient ceux qui réclamaient une commission électorale sans les partis politiques, le gouvernement et des partis satellites offrent un « remake » de la Commission électorale à la base des récentes crises électorales successives. Une certitude, la classe politique ivoirienne comme à ses habitudes, se dirige droit vers un blocage du processus électoral à l’orée de la présidentielle de 2020. (Sylvie Kouamé)

Clôture du dialogue politique sur la réforme de la CEI

Lu pour vous

Le dialogue politique sur la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI) ivoirienne, s’est achevé mercredi à Abidjan avec la signature du rapport final.

« Cette signature qui consacre les points d’accord et les points de divergence est une étape importante du dialogue politique. Nous voulons que les élections de 2020 soient apaisées, transparentes et crédibles », a fait savoir le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly.

La rencontre à laquelle plusieurs membres de partis politiques et d’organisations de la Société civile prenaient part visait à préparer les élections d’octobre 2020 dans un climat de paix, à l’abri des contestations et acceptées par tous.

Se félicitant de l’intérêt accordé à ces échanges, le Premier Ministre qui s’est engagé à rendre compte au Chef de l’Etat Alassane Ouattara à par ailleurs signifié que ledit rapport sera soumis au gouvernement qui avisera en Conseil des ministres.

Lire également: Réforme de la CEI en Côte d’Ivoire : l’opposition divisée sur la stratégie à adopter

Le rapport final indique les points d’accord qui concernent, entre autres, le retrait du représentant du président de l’Assemblée nationale et le retrait du représentant du ministre de l’Economie et des Finances.

Cependant, les participants ne se sont pas accordés sur la représentation du Président de la République, sur celle du ministre en charge de l’Intérieur et sur l’attribution du poste de président de la Commission centrale.

Le dialogue politique entre le gouvernement, les partis politiques et les organisations de la Société civile, en vue d’une réforme de la CEI, a débuté le 21 janvier 2019.

Magazine24 & gouv.ci

Photo: Lundi 24 juin 2019 Rencontre entre le Président du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), avec les Sénateurs membres de son parti.

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “La réforme de la commission électorale « accouche d’une souris » en Côte-d’Ivoire sans le PDCI, le FPI…et Lider

  1. mais cette souris s’imposera aux rats. mais en fait que nous propose le pdci et l’EDS? on nous dit en longueur de journée et de nuit la CEI doit etre reformée , reformée , mais eux ils ont mis quoi dedans pour que elle soit reformé? avant l’arrêt de la cour le pdci n’était pas comptable de cette CEI? à y voir de près le pdci ne fait que de la surenchère et le combat qu’il pense mené en réalité c’est pour faire croire au fpi de gbagbo ou rien , on a fait ce que on pouvait pour vous soutenir mais maintenant donnez nous vos militants pour battre le rhdp puisque la CEI n’a pas changée comme vous le souhaitez. sinon quand on se proclame « parti de paix  » on ne se braque pas quand il y’a possibilité de dialogue même si c’est dure on reste dans cette ligne de dialogue. une chose est sur l’opposition ne s’arrête pas au pdci , il y’a une multitude de parti et c’est faire injure aux autres partis et à la société civile qui ont accepté de faire leur part de sacrifice.on dit le pdci , EDS, Lider et les 23 partis qui n’ont pas de noms qui sont ils ? on veut la paix pour le pays et comme l’ a si bien dit le chef de l’état aucun désordre ne sera toléré , dans ces conditions on verra ceux qui veulent installer le chaos . pour paraphraser Tiken Yah , en cote d’ivoire c’est la politique sans programme qu’affectionne ces hommes politiques.comme on m’a chassé de tel poste moi aussi je veux être président pour me venger aussi.et je vais dégommer aussi .voici le programme de nos hommes politiques.c’est pourquoi on peut pas organiser un débat à la manière des « blancs » .dommage pour l’Afrique et ses populations . c’est pourquoi il difficile de faire des passations de charges entre les élus.

Laisser un commentaire