« On n’a que des pros, pro-Ouattara, Bédié, Gbagbo etc mais pas de pro-Côte d’Ivoire » (Tiken Jah)

L’artiste musicien reggaeman Tiken Jah Fakoly vient une nouvelle fois de donner son avis sur la situation politique que traverse son pays la Côte d’Ivoire engagé « dangereusement » sur la voie de l’élection présidentielle de 2020.

Comme des millions d’Ivoiriennes et d’Ivoiriens, Tiken Jah se dit inquiet : « On est inquiets parce que on pensait qu’après 2010, nos politiciens allaient faire les choses autrement. Mais on a l’impression qu’il y’a des vengeances « Perso » qui vont être régler à l’échelle nationale et ça c’est très grave.

Si vous remarquez aujourd’hui, la classe politique en Côte d’Ivoire, personne ne fait de proposition, il n’y a pas de proposition de programme dire « quand je serai président voilà ce que je vais faire au niveau de la santé… » Les gens ils ne sont pas dans ça ils sont dans « je veux être président c’est mon tour, moi je t’ai aidé maintenant il faut que tu m’aides, j’ai donné ma poitrine pour toi maintenant il faut que tu me donnes ta place ».

On est dans ça, pas d’un truc ou les gens pensent à la population mais ça c’est la Côte d’Ivoire en général. C’est mon pays mais en fait mon pays est gâté. La Côte d’Ivoire, un pays très matérialiste, l’argent a gâté les gens. Vous verrez même au niveau de la société civile, le Burkina est en avance, il y a plein de pays de la sous-région qu’on ne peut pas rattraper parce qu’on parce que nous (Côte d’Ivoire) on veut manger. En haut les gens veulent manger, en bas les gens veulent manger ça veut manger et ça ne pense pas au pays. Cela fait que notre degré de patriotisme a diminué.

Et cela se ressent du mieux qu’est-ce que devient notre équipe nationale nationale, les Eléphants de Côte d’Ivoire ? On était sommet tout le monde parlait des Eléphants de Côte d’Ivoire, tout le monde était derrière les Eléphants de Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, comme Ouattara est au pouvoir ceux qui sont avec Gbagbo ne souhaitent pas que les Eléphants gagnent. Mais il y a un problème, c’est l’équipe nationale, tous ces gens-là Ouattara, Bédié, Gbagbo, ils passeront mais le pays restera. C’est vrai que tout le monde est inquiet pour les élections de 2020, mais moi-même je suis inquiet pour les ivoirien.

Je vais vous donner un exemple à l’époque, moi j’étais opposé à l’installation du Sénat alors donc j’ai fait c’est que je pouvais et l’opposition était dans le même esprit que moi. On a mené ce combat ensemble à ma grande surprise une marche organisée, la marche a commencé sur le Sénat et ça finit sur libérer Gbagbo (Rire) donc du coup il y’a un problème.

Aujourd’hui, on a que des pros en Côte d’Ivoire pros des pro-Ouattara, les pro-Bédié, les pro-Gbagbo, les pro-Soro, on a que des pros mais on n’a pas des pro-Côte d’Ivoire. Il faut qu’il ait des pro-Côte d’Ivoire, des gens qui soient prêts à mourir pour la Côte d’Ivoire. Les gens qui aient le courage de dire aux présidents Ouattara, Bédié, Gbagbo d’aller se reposer. »

Transcription: Christian Binaté Yeclo.com

Author: La Rédaction