Can 2019: La Côte-d’Ivoire franchit l’obstacle malien avant l’Algérie en quart

Par Raphaël Brosse

La Côte d’Ivoire est parvenue à franchir l’obstacle. Longtemps malmenés par le Mali, les Eléphants ont fait preuve de réalisme pour sortir victorieux de leur huitième de finale (1-0) ce lundi à Suez. Wilfried Zaha a inscrit l’unique but de la partie pour les hommes d’Ibrahim Kamara, qui affronteront l’Algérie en quart.

Sur le papier, cette affiche entre le Mali et la Côte d’Ivoire (tous deux calés à la 62e place du classement FIFA) semblait plutôt équilibrée. Sur le terrain en revanche, les Aigles ont rapidement pris l’ascendant sur leurs adversaires. Dominateurs au milieu de terrain et plus incisifs en attaque, à l’image d’un Moussa Djenepo très en vue sur son côté gauche, Les joueurs de Mohamed Magassouba auraient d’ailleurs mérité de débloquer le tableau d’affichage en première période. Mais leur manque de précision à la finition leur a été très préjudiciable.

Zaha a mis les Eléphants sur la bonne voie

Transparente jusqu’alors malgré son indéniable potentiel, l’attaque ivoirienne est progressivement sortie de sa torpeur au retour des vestiaires, alors que les Maliens commençaient à s’essouffler. Lancé en profondeur par Nicolas Pépé, Jonathan Kodjia a été mis en échec par Djigui Diarra (67e). Et une dizaine de minutes plus tard, Wilfried Zaha a profité d’une petite erreur de Youssouf Koné pour trouver la faille (1-0, 76e).

Coupable de n’avoir pas su faire fructifier ses temps forts, le Mali quitte donc la compétition avec, sans doute, une bonne dose de regrets.

Source: Eurosport.fr

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Can 2019: La Côte-d’Ivoire franchit l’obstacle malien avant l’Algérie en quart

  1. Heeee Éléphants
    Aucune cohésion dans le jeu,pas de meneur de jeu que de balbutiements de l’attaque à la défense en passant par le milieu de terrain.
    Hum on va faire comment,on vous supporte quand même( on est Maso) sinon cette victoire n’est aucunement belle.

    À chacun sa lorgnette !!

Laisser un commentaire