Données personnelles mal protégées: Facebook prend une amende de 2 604 milliards de Fcfa

L’autorité de la concurrence américaine était divisée sur la teneur et l’efficacité des mesures imposées au réseau social pour avoir mal protégé les données de ses utilisateurs.

Le montant exact de l’amende avait été révélé par la presse onze jours plus tôt. La Federal Trade Commission (FTC), l’autorité de la concurrence américaine, l’a officiellement confirmé mercredi 24 juillet : Facebook devra verser 5 milliards de dollars d’amende (4,43 milliards d’euros) aux Etats-Unis pour avoir mal protégé les données de ses utilisateurs.

Cette sanction record s’accompagne d’un accord entre Facebook et la FTC, dont les détails ont été révélés dans le même temps. Cet accord oblige le réseau social à mettre en place de nouvelles mesures de protection et de contrôles indépendants, des conditions d’utilisation et d’accès aux données personnelles des utilisateurs de ses services (qui incluent, outre Facebook, les applications Messenger, Instagram ou encore WhatsApp).

Ces annonces viennent couronner des mois de révélations et de controverses liées au scandale Cambridge Analytica. Cette entreprise britannique, prestataire de la campagne présidentielle de Donald Trump, avait récolté les informations de 87 millions d’utilisateurs de Facebook (dont des Américains) sans leur consentement, qui ont ensuite servi à l’entreprise à faire du marketing électoral. Ce scandale, qui a plongé Facebook dans la tourmente, avait, en avril 2018, conduit la FTC à lancer une enquête sur le sujet.

Un comité indépendant de protection de la vie privée
Parmi les mesures annoncées mercredi dans le cadre de l’accord : la création d’un nouveau comité indépendant sur la protection de la vie privée, qui sera constitué de personnalités extérieures à Facebook. Les membres de ce comité « doivent être indépendants et seront nommés par un comité de nomination indépendant. Les membres ne peuvent être licenciés que par une majorité des membres du conseil d’administration de Facebook », précise la FTC dans son communiqué.

La suite sur lemonde.fr

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire