Mohammed VI et son ex-épouse menacent des médias « de poursuites pour diffamation »

Par le biais de leur avocat Me Eric Dupond-Moretti, le roi Mohammed VI et son ex-épouse Lalla Salma rejettent et se déclarent « scandalisées » par les mensonges et les fausses information « à but malveillant » qui ont circulé dernièrement sur des sites étrangers concernant des rumeurs de fuite ou de séquestration d’enfants.

Après une série d’articles malveillants et diffamoires dans différents sites dont celui de Gala, l’avocat du roi Mohammed VI et son de ex-épouse Lalla Salma, Me Dupond-Moretti a fustigé la publication de fausses informations à « des fins malveillantes », rappelant que c’est un « acte passible de poursuites pour diffamation ».

Des articles qui suggèrent de manière délibérée un déchirement familial « ne sont plus supportables », assène l’avocat dans une mise au point au magazine Gala.

Me Eric Dupond-Moretti affirme notamment que les rumeurs malveillantes de fuite ou de séquestration d’enfants qui circulent depuis le début du mois de juillet sont « intolérables » et sont « fermement et formellement démenties » par le roi Mohammed VI et son-épouse qui se déclarent

« scandalisés » par « des assertions extrêmement graves « .

L’avocat s’étonne également du parallèle fait avec une autre princesse, en l’occurrence l’épouse de l’émir de Dubaï. « La comparaison ne repose sur rien », dénonce-t-il, appelant au »respect d’une famille » et à la nécessité de « rétablir la vérité une fois pour toutes. »

Par Atlasinfo

Le palais royal reconnaît que Mohammed VI et Lalla Salma ont divorcé

Rédaction juillet 25, 2019 Maroc 0

Par Yasmine Derbal

Rarement la vie privée de la famille royale marocaine aura autant fait couler d’encre. Depuis presque 2 ans, la princesse Lalla Salma n’apparaît plus aux côtés de son mari, le roi Mohammed VI, lors de ses sorties officielles, mais plus encore, ce qui inquiète l’opinion publique, ce sont les folles rumeurs relayés par nombres de médias.

Dans cet océan de désinformation, et faisant écho au déplacement en Grèce de la Princesse Lalla Salma, plusieurs médias étrangers s’étaient en effet saisis de l’occasion pour propager des informations visiblement non vérifiées et ne se référant pas à de sources officielles.

Dans le même temps, Le360.ma titrait “Quand le magazine Gala fantasme sur les vacances des enfants du roi,” citant des sources qui affirment que les vacances de Lalla Salma et Moulay El Hassan “se déroulent dans une très bonne ambiance familiale, empreinte de loisirs et de découvertes de la culture hellénique” allant même jusqu’à attribuer les rumeurs à “des sites, à la solde de la junte militaire algérienne”.

Mais dans la soirée du 20 juillet, le Palais établit un précédent en faisant intervenir son avocat. Une première. Le Roi Mohammed 6 et Lalla Salma, parents de deux adolescents, Moulay El Hassan, 16 ans, et Lalla Khadija, 12 ans ne sont pas contents et ils le font savoir à travers l’ambassadeur du Maroc à Paris Chakib Benmoussa et leur avocat Maître Éric Dupond-Moretti.

En cause : Des rumeurs malveillantes et amplifiées qui visent le Roi, la Princesse et leurs enfants. Le Roi Mohammed VI et la Princesse Lalla Salma, ont démenti toutes les rumeurs qui circulaient à propos de leurs altesses, en particulier celles qui faisaient croire que Lalla Salma serait interdite de voyager avec ses deux enfants Moulay El Hassan et Lalla Khadija. Faisant écho au déplacement en Grèce de la Princesse Lalla Salma, plusieurs médias étrangers s’étaient en effet saisis de l’occasion pour propager des informations visiblement non vérifiées et ne se référant pas à de sources officielles.

Le Palais qui n’a pas pour habitude de commenter les rumeurs ni de communiquer sur des suppositions s’est finalement résolu cette fois-ci à diffuser une mise au point tout en mettant en garde à demi mot ces médias lesquels seraient passibles de poursuite pour diffamation.

Sorti de son silence, l’ambassadeur du Maroc à Paris, Chakib Benmoussa, avait d’abord fait savoir que la Princesse Lalla Salma n’était pas encore rentrée de son voyage en Grèce et qu’elle se trouvait avec ses deux enfants Moulay El Hassan et Lalla Khadija, et ce, contrairement à ce qui a été dit jusqu’à maintenant dans toute la presse. (On la disait en effet voyageant seule avec son fils le Prince Moulay El Hassan).

Sont épinglés pour ces mauvaises rumeurs plusieurs sites étrangers dont certains médias français qui ont repris ces rumeurs sans les vérifier, une entorse s’il en est, à la déontologie journalistique qui rend compte d’un traitement peu sérieux et très léger de l’information. Éric Dupond-Moretti s’est adressé en particulier à Gala en lui faisant savoir que le Roi Mohammed VI du Maroc et la Princesse Lalla Salma sont « scandalisés » par les rumeurs qui les visent.

Ces rumeurs sont, dit-il, d’ailleurs « fermement et formellement démenties » et par le Roi et par la Princesse. S’agissant du parallèle établi avec Haya de Jordanie, pour Maître Dupond-Moretti cela « ne repose sur rien d’autre que le fait qu’il s’agit de deux princesses. »

L’avocat français, tout en appelant au respect de la famille royale marocaine, note que ces rumeurs relèvent de la diffamation. Cette mise au point a révélé que le palais royal reconnaît que Mohammed VI et Lalla Salma ont divorcé et que cette dernière garde son statut de princesse.

Yasmine Derbal

Source : L’Echo d’Algérie, 25 juillet 2019

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire