À propos de l’histoire du Baccalauréat en Côte-d’Ivoire…

Lu pour vous

Le taux le plus bas dans l’histoire du Baccalauréat en Côte d’Ivoire est 13,39%. C’était en 1994 sous le ministre Pierre Kipré.
À cette même époque, les candidats au BEPC avait fait 07% et 37% au CEPE.

Il faut noter que pour être admis à l’entrée en 6ème, les points étaient fixés en fonction du nombre de places disponibles.
L’état pouvait par exemple fixer l’entrée en 6ème à 110, 115 voire 120 points. Avoir le CEPE avec 85 points ne donnait pas automatiquement droit, comme c’est le cas maintenant, à l’accès au premier cycle.

Le ministre Pierre Kipré, dans les successions à l’Education nationale, aura véritablement marqué les l’esprits des élèves du primaire et du secondaire. Quand tu réussissais à avoir ton sésame tu en étais tout de même fier.

Quant au taux le plus élevé au BAC, il s’élève à 72,53%, c’est en 1969. Il a été obtenu sous le ministre Lambert Amon Tanoh (1963 – 1970), père de l’actuel ministre des Affaires étrangères (Amon Tanoh).

A bientôt

Saint-Claver Oula

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire