Vers un nouveau mécanisme de fixation des prix de l’hévéa et du palmier à huile avec le BNETD et KPMG

(Agence Ecofin) – Le Bureau national d’étude technique et de développement (BNETD) et le cabinet international KPMG vont apporter leur expertise dans la mise en place d’un nouveau mécanisme de fixation des prix dans les filières Hévéa et Palmier à huile en Côte d’Ivoire.

A cet effet, une signature de convention a eu lieu le jeudi 1er août dernier, entre les deux structures et le Conseil Hévéa et palmier à huile.

En vertu de cet accord, l’appui du BNETD va concerner la filière hévéa tandis que celui du cabinet KPMG sera relatif à la filière palmier à huile. Pour le Directeur général du Conseil Hévéa-Palmier à huile, Edmond Fougnigué Coulibaly, « la question du prix est une question centrale parce qu’il s’agit en réalité de redonner du pouvoir d’investissement à tous les acteurs ».

Premier production africain de caoutchouc naturel et deuxième producteur du continent de palmier à huile, avec respectivement environ 800 000 tonnes et 550 000 tonnes en 2018, la Côte d’Ivoire est confrontée depuis quelques années à une baisse continue des cours de ces deux matières premières sur le marché international.

Cette situation, fortement préjudiciable pour le pays, et particulièrement pour les producteurs, a motivé l’adoption, par les autorités ivoiriennes, d’une réforme de ces deux filières agricoles, à travers notamment la mise en place du Conseil Hévéa-Palmier à huile en 2018. L’objectif étant de redonner une dynamique de croissance à ces deux filières.

Notons que les conclusions des études qui seront réalisées par le BNETD et KPMG concernant ces mécanismes de fixation des prix dans les filières hévéa et palmier à huile en Côte d’Ivoire devraient être livrées au mois d’octobre 2019.

André Chadrak

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire