Banques Côte-d’Ivoire: La BHCI dans la tourmente, un complot politico-économique ?

La BHCI dans l’œil du cyclone

Reprise à 51,6% par le canadien Westbridge Mortgage REIT depuis janvier 2018, la Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) est à court de liquidités. La recapitalisation à hauteur de 10,7 milliards de Franc CFA de la banque n’a pas suffi à couvrir ses engagements et suivre une spectaculaire hausse de la courbe des effectifs passés de 170 employés à 270 en l’espace d’une année d’exercice (…) Lire la suite sur Financialafrik

La BHCI au centre d’un complot politico-économique

Source: 7info

Westbridge, le repreneur canadien de BHCI, la banque de l’habitat de Côte d’Ivoire, qui a racheté les 51% de parts de l’Etat dans cette banque, est sous le vitriol d’hommes de mains d’un autre groupe bancaire de l’Afrique du Nord, avec des satrapes locaux acquis à leur cause.


Mise en oeuvre par des ex-cadres de cette banque, devenue au fil des ans, une vache à lait au profit d’individus tapis dans divers circuits, la campagne médiatique vise à décrédibiliser les canadiens pour favoriser un autre repreneur alors que la Commission bancaire a déjà délivré l’agrément aux canadiens, le 30 octobre 2018.

La banque a recapitalisé la banque à 10.7 milliards FCFA alors qu’elle stagnait à 4.7 milliards FCFA. Ministre, autorités bancaires, prébendiers rêvent de reprendre cette banque qui n’a jamais pu prendre à corps la politique de l’habitat social en Côte d’Ivoire. Depuis la reprise de BHCI par Westbridge, une cité a été réalisée pour le personnel et la réhabilitation des agences avait débuté avant la campagne de déstabilisation en cours.

L’intervention du Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly, pour faire sortir un document confisqué par un ministre, n’a pas découragé l’opposition à avoir la tête de Diabira JD et James Clayton, le président du conseil d’administration.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires