Bac 2019 Côte-d’Ivoire: Le ministère se dédouane, accuse et annonce un taux de fraudes de 2,3%

Le ministère se dédouane et accuse des réseaux organisés

M. Kourouma Ibrahima, coordonnateur général de l’inspection générale de l’éducation nationale a dénoncé la montée en puissance de la fraude au Baccalauréat session 2019, mercredi lors d’une conférence de presse.

Ce sont, dira-t-il, 6.254 cas de fraude au Bac session 2019 sur un total de 273.342 candidats soit un taux de 2.3 %, contre 1516 en 2018 pour 256.456 candidats. Ce taux serait donc passé de 0, 1 % à 2, 3 % entre les deux sessions.
Parmi les cas de fraude l’on décèle 60 % de candidats officiels et 40 % de candidats libres, révèle-t-il .

« Cette année la fraude a pris une ampleur singulière avec l’usage massive des Smartphones … », a souligné l’autorité.
M. Kourouma fait savoir que cette fraude est plus accentuée dans la DREN d’Abidjan et qu’elle ne provient pas du ministère de l’Education nationale, ni des acteurs de son ministère, mais plutôt des groupes bien organisés logés sur les réseaux sociaux, fortement équipés à cet effet.

En ce qui concerne les sanctions contre les fraudeurs, M. Kourouma a expliqué que pour l’instant la commission nationale de discipline (CND) n’a pas encore statué, mais d’ores et déjà l’on doit savoir que les candidats fraudeurs se verront interdire de passer un examen sur une période allant de 1 à 5 ans ou seront poursuivis en justice.
Pour les acteurs de l’Education nationale, ce sera le retrait de l’autorisation d’enseigner ou de diriger ou de prendre part à l’organisation des examens. Ils peuvent aussi passer devant le conseil de discipline pour les fonctionnaires.

M. Kourouma a invité tous les acteurs du système éducatif, parents d’élèves , élèves , enseignants , responsables de l’éducation à se mobiliser pour vaincre la fraude aux examens scolaires afin de rendre crédibles les diplômes ivoiriens.
«Le combat contre la fraude doit être une entreprise de salubrité publique pour assainir nos diplômes… si l’on n’y prend garde l’ampleur de la fraude peut gangrener la société toute entière », a-t-il averti, si cela n’est déjà le cas.

A.Z, correspondance particulière

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire