Obsèques d’Arafat: Abidjan retient son souffle

Manuella YAPI

La capitale ivoirienne, qui vit au rythme de la multitude d’hommages à l’icône du coupé décalé Dj Arafat (33 ans) depuis son décès le 12 août à la suite d’un accident de moto, se prépare, avec un soupçon de crainte de débordements sécuritaires, à vivre ses obsèques auxquelles des milliers de fans sont attendus.

Les deux prochains jours pourraient s’apparenter à des jours fériés, tant les institutions et autres services publics, dont les sièges sont essentiellement situés dans la commune du Plateau (centre des affaires) où se trouve le stade Félix Houphouët-Boigny (lieu de la veillée artistique prévue vendredi), ont pris des dispositions et donné des consignes en fonction de l’événement.

Si les services du trésor public du Plateau ont réduit leurs heures de travail (7h30-12h GMT), l’ambassade de France, située près du stade où des dizaines de milliers de fans sont attendus avant l’inhumation samedi au cimetière de Williamsville, sera « exclusivement fermée » vendredi.

L’Ambassade des Etats-unis a pour sa part demandé à ses ressortissants d’ »éviter la zone des événements », quand l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers (APBEF) suggère aux directeurs généraux la fermeture des agences du Plateau pendant ces deux jours.

A l’occasion de cette période consacrée aux derniers adieux à Ange Didier Houon, l’artiste ivoirien le plus suivi sur Facebook avec plus de deux millions d’abonnés, l’aéroport d’Abidjan a recommandé aux passagers de « prévoir la marge de temps nécessaire pour éviter les retards » de vols, en raison « du ralentissement au niveau du trafic que cela pourrait occasionner ».

La direction générale du Centre hospitalier universitaire de Treichville (sud d’Abidjan) a par ailleurs instruit les responsables des différents services de prendre des « dispositions » en vue d’une « prise en charge efficace d’éventuels cas d’urgence » liés aux obsèques.

Le personnel de la Banque africaine de développement (BAD) a quant à lui été prié d’ »éviter le district du Plateau pendant tout le week-end », dans une note interne, indiquant que « des perturbations de la sécurité et de la circulation peuvent survenir ».

« Les problèmes potentiels ont été passés en revue et font l’objet d’une prise en charge (sécurité, éclairage, eau, électricité, toilettes, écrans géants, sensibilisation, secours, animation, invitation, restauration, infrastructures, etc) », a assuré mercredi le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, sur sa page facebook.

Ces événements requièrent « toute l’attention nécessaire pour un déroulement dans les conditions optimales, afin d’éviter des débordements et autres éventuels soucis de sécurité », a poursuivi M. Irié, tout en appelant à « la discipline et une stricte observance des directives qui seront données ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

La BAD lance une alerte niveau 3 à ses agents « Évitez le district du Plateau »

Les funérailles Arafat DJ les 30 et 31 août ont poussé la Banque Africaine de Développement, la BAD, a lancé une alerte sécurité niveau 3 à ses agents.

La BAD demande à ses employés dont nombreux sont des expatriés, résidents principalement à Abidjan, d’être «prudent, vigilant et d’éviter la commune du Plateau durant tout le week-end».

BAD

Facebook Comments

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire