Réforme Commission électorale: Les propos de Affi « n’engagent que son FPI et non l’opposition » (Boni Claverie)

Edwige FIENDE

Les propos du président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’Guessan après une réunion lundi avec le gouvernement sur la Commission électorale indépendante (CEI), reformée récemment, « n’engagent que sa formation et non l’ensemble de l’opposition », a affirmé la présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD), Danièle Boni Claverie.

« Les déclarations de M. Affi n’engagent que sa formation politique et non l’ensemble de l’opposition », a réagi Mme Boni Claverie, joint au téléphone par ALERTE INFO.

Lundi, le président du FPI a été reçu par le ministre de la Défense Hamed Bakayoko pour « des nouvelles négociations en vue de trouver une solution », après la recomposition de la CEI, contestée par une partie de l’opposition.

Face à la presse après la réunion, la deuxième du genre, Pascal Affi N’Guessan avait annoncé des propositions du gouvernement notamment le choix du président de la CEI en concertation avec l’opposition qui pourrait bénéficier d’un poste de vice-président, en vue d’améliorer sa présence au sein de la commission.

« Nous ne nous reconnaissons pas dans ces rencontres en catimini qui ne concernent que la recomposition de la CEI », a ajouté l’ancienne ministre, pour qui « c’est un jeu de rôle déplorable ».

La nouvelle CEI comprend 15 membres, contre 17 auparavant: le parti présidentiel et l’opposition auront chacun trois représentants, six représentants de la société civile, un de la magistrature, un représentant du président de la République et enfin un représentant du ministère de l’Intérieur.

Pour l’opposition la commission, dans sa nouvelle mouture, reste « inféodée » au pouvoir.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

5 commentaires sur “Réforme Commission électorale: Les propos de Affi « n’engagent que son FPI et non l’opposition » (Boni Claverie)

  1. Mme Boni PENSEZ VOUS QUE VOUS représentez l’opposition? et quelle opposition? pensez vous être plus crédible que Mme Lagou , ou Mr Affi et ceux qui acceptent de travailler avec le pouvoir pour rechercher la paix? et sur quelle base pensez vous etre plus representative que les autres ? le pdci est devenu opposant non pas pour un programme mais bien parce que il n’

  2. Mme Boni PENSEZ VOUS QUE VOUS représentez l’opposition? et quelle opposition? pensez vous être plus crédible que Mme Lagou , ou Mr Affi et ceux qui acceptent de travailler avec le pouvoir pour rechercher la paix? et sur quelle base pensez vous être plus représentative que les autres ? le pdci est devenu opposant non pas pour un programme mais bien parce que il n’a pas eu avoir le soutien de ADO pour être le président de la cote d’ivoire, c’est tout sinon en quoi est ce que le pdci est opposant? et vous encore votre opposition ne s’arrête que dans le refus de participer à une cote d’ivoire unifiée et vous n’êtes qu’une opposante que dans les médias et autres support médiatique sinon combien de militants votre parti peut revendiquer? par pudeur on vous accepte comme opposante sinon que valez vous même pas un poste électif. tant que vous il n’y a pas de transition je ne sais pas si vous pouvez obtenir un poste de nomination à plus forte raison être élue .la preuve même dans votre ville de Tiassalé vous n’avez même pas pu être maire ou député.et dire que vous êtes opposante crédible.Sachez Mme que les ivoiriens sont fatigués de se battre pour vous surtout quand ça va se gatter c’est pour aller en France ou dans les ambassades et nous autres , nous sommes obligés de fuir pour se réfugier dans les campements et dans la broussaille.

  3. Pourquoi faire une fixation sur les personnes ?

    Le fait est que ceux qui votent, le font selon leur perception politique. Ce qui est malheureux, c’est que le pouvoir OUATTARA veut faire passer AFFI pour la personne « autorisée » à parler au nom de l’opposition, dans laquelle il ne « semble » pas militer.

    Mais entre nous, mon cher @tomas, on ne se souhaite qu’une seule chose, que les élections soient transparentes, dénuées de toute fraude et manipulation, pour qu’à la fin une personne en sorte vainqueur, sans que l’on ait besoin de se réfugier dans les campement et les broussailles (et si c’est cela le cadre, nous -FPI- sommes plus que confiants, quand AFFI panique).

    Biaiser le jeu est déjà une façon de préparer les esprits à cette situation chaotique que tu veux éviter.

    Alors oui, AFFI représente t-il l’opposition Ivoirienne ?

    Franchement, au lieu de t’en prendre à Boni Claverie qui n’a pas été maire dans sa ville (ne parlons pas de tous ces maires RDR qui le sont devenus là où ils n’auraient jamais pu l’être s’il n’y avait pas eu de boycott FPI) dites nous donc si AFFI selon vous représente l’opposition ivoirienne.

    Si oui, on vous aura compris.

    Si non, alors donnez donc raison à la dame et passons.

    Dabakala. (Toujours aussi acrimonieux mon cher @tomas ?)

  4. @dabakala , te souviens tu lorsque le fpi d’AFFI avait récusé cette CEI avec le pdci et l’urd ainsi que le rpp et des sociétés civiles , pourquoi Boni n’a pas dit que c’est le fpi de AFFI ET L’OPPOSITION? cela aurait été plus responsable de sa part.mais en ce moment Affi était opposant , aujourd’hui ayant compris que seul le dialogue peut aboutir à une paix , on le taxe de non opposant.est ce à Boni de donner un sens à la lutte ou bien c’est à définir qui est opposant ou pas?jusqu’à preuve du contraire Mr Affi est un opposant .que cela plaise ou pas à la dame . dois je comprendre aussi que si d’aventure le pdci venait à prendre langue avec le pouvoir il sera taxé de non opposant? .un opposant qui refuse le dialogue est un extrémiste tout comme on dirait du pouvoir qu’il est dictatorial quand il refuse le dialogue.

  5. @tomas…

    Les nuances sont subtiles :
    Je précise donc pour que tu comprennes.

    AFFI est un opposant parce qu’il n’est pas au pouvoir.

    Mais il est bien possible qu’il ne représente PAS l’opposition, car c’est une prérogative qui se repose sur une certaine légitimité, voire majorité. Le représentant de l’opposition est donc par définition la personne ou le parti qui est le plus lourd dans l’opposition ou alors qui a la plus grande représentativité dans le parlement. Il lui faut être mandaté par les autres partis issus de cette opposition. Bref, il faut avoir une stature politique qui permet de revendiquer ce titre.

    C’est pourquoi BONI Claverie, sans toutefois revendiquer le titre de représentante de l’opposition, refuse celui-ci à AFFI, qui a produit une déclaration télévisée, avec sous titré ce qui suit : AFFI N’GUESSAN, porte parole de l’opposition.

    IL FAUT TENIR COMPTE DU CONTEXTE ET DE LA TENTATIVE D’AFFI DE SE DONNER DU COFFRE ET DE PASSER POUR LE CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION. IL NE L’EST PAS, BIEN QU’IL SOIT OPPOSANT.

    Je recolle donc la déclaration de BONI : les propos d’AFFI « n’engagent que sa formation et non L’ENSEMBLE de l’opposition »

    BONI ne fait pas d’AFFI un « non opposant ».

    Enfin, concernant le débat que vous ouvrez, vous taxerez d’extrémiste l’opposant qui refuse le dialogue et de dictatorial le pouvoir qui refuse le dialogue.

    Je ne fais pas d’objections ici.

    Mais le problème ne se trouve pas au niveau du comportement du pseudo opposant ou du pseudo pouvoir, mais plutôt au niveau de la qualité et de la valeur politique des acteurs, tout comme des concessions à obtenir et qui pourraient faire le consensus électoral, base saine pour obtenir des élections apaisée, dans la paix (si cela ne vous intéresse pas, le sujet est clos. Je ne crois pas que l’on puisse en tant qu’Ivoirien vouloir délibérément que les braises s’enflamment afin de sauver son fauteuil. Ou bien ? Rassurez moi !).

    Si pour vous, en discutant avec un opposant qui représentera au trop 5% de l’électorat ivoirien et qui validera au nom d’un FPI vidé de substance tout ce qu’il proposera dans la CEI, le pouvoir fait exactement ce qu’il faut pour mener le pays à la paix, LAISSEZ MOI LE DROIT D’EN DOUTER.

    OUATTARA et le pouvoir devrait discuter avec son opposition, ce qui veut dire le FPI (je ne parle pas d’AFFI le poids mouche, on se comprend), le PDCI et les autres structures affiliées.

    C’est seulement à ce prix que l’on pourrait être sûr que l’on aurait des élections apaisée et éventuellement transparentes et dénuées de fraude.

    Mais apparemment, il semble que le fait que AFFI seul et ses moins de 5% prenne langue avec le pouvoir, soit « suffisant, satisfaisant et légitime » pour oser croire que les élections se passeraient bien et que le pays connaitrait la paix !!

    Vous marchez sur des oeufs mon cher ami.

    ATTENTION CAR C’EST DU DEJA VU.

    Apprenons de nos erreurs et soyons objectifs et réalistes. Si le jeu politique est truqué, il y aura FORCEMENT des égarements et de la douleur.

    Le pouvoir semble ne faire rien pour l’éviter et ce qui fait courir AFFI, personne ne veut le savoir (sa femme, l’argent, la honte ? Je m’en fous).

    Dabakala.

Laisser un commentaire