La faute de Sangafowa, seul ministre limogé ? « Plus populaire que Gon en pays Senoufo et fidèle à Soro »

En définitive, le seul ministre à avoir été limogé du gouvernement est Mamadou Sangafowa Coulibaly, natif de Korhogo comme Amadou Gon Coulibaly. Ce dernier a fini par avoir sa tête, alors que le premier était soupçonné de lui faire de l’ombre et d’être proche de Guillaume Soro. Sangafowa limogé !

Mamadou Sangafowa Coulibaly était en sursis depuis le dernier remaniement ministériel. Cet élu (député) de Kohrogo était sur un fil depuis que le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, avec lequel il entretenait des rapports cordiaux, a commencé à avoir des ambitions présidentielles, encouragé qu’il est par Alassane Ouattara. Dans la capitale du Nord, Sangafowa était perçue comme plus populaire que Gon. plus généreux aussi.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Sangafowa plaide pour l’augmentation de son budget, alors qu’il a échoué dans les réformes de son ministère

De bonne source, cela était perçu par les proches du Premier ministre comme un ombrage. « Lors du dernier remaniement, il a fallu l’intervention personnelle de Patrice Talon auprès du Président Alassane Ouattara, pour que Sangafowa Coulibaly, qui est son ami personnel, puisse conserver son fauteuil. Vous remarquerez que le même Talon était en Côte d’Ivoire, il y a deux jours, où il a encore plaidé pour son ami. En vain », nous indique une source introduite auprès de la Présidence ivoirienne.

L’autre facteur du limogeage de Sangafowa Coulibaly est sa promiscuité avec Guillaume Soro. Il était soupçonné d’être la dernière oreille et les derniers yeux de l’ex-président de l’Assemblée nationale, au gouvernement. Selon nos informations, Sangafowa qui a été remplacé par Kobenan Kouassi Adjoumani, devrait être nommé administrateur à la Banque africaine de développement (BAD).

Un poste tellement juteux que Moussa Dosso qui y était a préféré accepter un poste ministériel. Idem pour Amadou Koné (qui y était avant Dosso), ministre des Transports et neveu de Gon, maintenu à son poste. Si la nomination à la BAD se confirmait, ce serait l’ultime coup que Gon donnerait à Sangafowa, en vue de réduire définitivement son influence politique à Korhogo.

En effet, à la BAD, non seulement il sera astreint à la réserve mais il sera éloigné de Korhogo. La question est : comment les sympathisants de Sangafowa vont ressentir cette « trahison » à l’encontre de leur bienfaiteur ?

Emmanuel Gautier
Source: Afriksoir.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire