Ouattara préside le 1er conseil des ministres de 49 membres dans l’histoire de la Côte-d’Ivoire

Le Président de la République, Alassane Ouattara, préside depuis quelques heures le premier Conseil des ministres de la nouvelle équipe gouvernementale, ce jeudi 5 septembre 2019, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan.

Le nouveau gouvernement de 49 membres a été formé hier 4 septembre avec un unique sortant contre dix entrants.

Selon plusieurs observateurs, le premier ministre Gon qui sera vraisemblablement le candidat de la coalition au pouvoir à la présidentielle de 2020, en coptant tous azimuts, espère avec son gouvernement pléthorique, se donner les moyens de battre le candidat d’une éventuelle coalition PDCI/FPI (de Laurent Gbagbo). Un amendement de l’actuelle constitution devrait écarter toute candidature d’Henri Konan Bédié, une candidature «très crainte» par la coalition RHDP au pouvoir.

Le scenario deux (de réserve), si la modification de la Constitution ne passait pas, devrait être de positionner Alassane Ouattara himself en face de Bédié.

Sylvie Kouamé

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Ouattara préside le 1er conseil des ministres de 49 membres dans l’histoire de la Côte-d’Ivoire

  1. On dirait une tribune de stade de football. (une tribune qui vaut des milliards)

    Il y a des matchs du stade d’Abidjan qui avaient moins de spectateurs dans leurs tribunes que sur l’illustration.

    Bref…

    Pour se consoler, il y en a un plus haut qui évoque le Ghana et parle de comparaison et de raison.

    Hufff… Les lois ivoiriennes n’interdisent pas d’avoir autant de ministres. Le problème est l’emploi que l’on en fait. OUATTARA dit ne pas avoir besoin de plus de 20 ministre pour faire le boulot. Il suffirait pour lui qu’ils soient compétents et performants (selon ses propres dires)

    Doit-on comprendre que ses ministres ne sont pas performants ?

    Dans ce cas, on comprend pourquoi le gars de l’agriculture ne peut pas gérer la riziculture…

    Laissons donc le pouvoir diriger et les opposants s’opposer.

    Dabakala.

Laisser un commentaire