Violences à Johannesburg: L’Afrique du Sud obligée de fermer son Ambassade au Nigeria

Par Connectionivoirienne

L’Afrique du Sud a temporairement fermé ses missions diplomatiques au Nigéria à la suite d’attaques représailles menées par des Nigérians à la suite de violences contre les étrangers en Afrique du Sud.

Entre dimanche et mercredi, des foules ont pillé et détruit des magasins, dont plusieurs appartenant à des étrangers, dans le centre commercial de l’Afrique du Sud, Johannesburg.

Le gouvernement nigérian a condamné sans équivoque la violence.

La police sud-africaine a déclaré que les troubles s’étaient apaisés et que plus de 420 arrestations avaient été effectuées.

La ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor, a qualifié la violence d’embarras pour son pays.

« Notre gouvernement regrette toutes les violences contre les magasins à capitaux étrangers ou les Africains d’autres pays qui résident en Afrique du Sud », a-t-elle déclaré à la télévision nationale, SABC.

Naledi Pandor a ordonné la fermeture du Haut-commissariat du pays dans la capitale nigériane, Abuja, et sa mission à Lagos, à la suite de menaces adressées au personnel diplomatique.

Des vidéos et des images qui ont été partagées sur les médias sociaux dans le but de montrer que des Nigérians étaient attaqués et tués ont enflammé les tensions.

Mardi et mercredi, des manifestants ont pris pour cible des entreprises appartenant à l’Afrique du Sud dans plusieurs villes nigérianes. Les pillards ont affirmé que ces attaques étaient des représailles contre le meurtre de Nigérians en Afrique du Sud. Le géant des télécommunications sud-africain, MTN, a fermé tous ses magasins dans le pays par précaution.

(…)

Quelle sont les réactions en Afrique ?

Jeudi, des manifestants de la deuxième ville de la République démocratique du Congo, Lubumbashi, ont brisé les vitres du consulat d’Afrique du Sud, a rapporté l’agence de presse AFP.

Une petite manifestation a également eu lieu devant l’ambassade d’Afrique du Sud dans la capitale, Kinshasa.

Air Tanzania a suspendu ses vols à destination de Johannesburg en raison des violences, a déclaré le ministre tanzanien des Transports, Isack Kamwelwe.

La fédération malgache de football a annoncé qu’elle n’enverrait pas d’équipe samedi face à l’Afrique du Sud pour un match amical pour des raisons de sécurité.

Le match contre Madagascar a été annoncé après que la Zambie se soit retirée du match plus tôt cette semaine à cause des violences xénophobes.

Mercredi, des étudiants de la capitale zambienne, Lusaka, ont forcé la fermeture de plusieurs centres commerciaux sud-africains.

« Nous sommes fatigués d’être battus tous les jours. Nous sommes tous Africains. Pourquoi devons-nous avoir peur d’aller en Afrique du Sud? … Nous voulons que l’ambassadeur s’adresse à nous », a déclaré un manifestant à l’agence de presse Reuters.

Mardi, l’Union africaine (UA) a publié une déclaration condamnant les « actes ignobles » de violence en Afrique du Sud « dans les termes les plus forts ».

Avec Reuters

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire