En Côte-d’Ivoire le PDCI et Bédié appelés à respecter leur OUI à la constitution de 2016 (article 177)

PDCI-RDA: Assumez vos responsabilités SVP!

« L’article 177 de la nouvelle constitution dit en gros que pour faire des changements dans la constitution, il faut avoir les 2/3 de l’ensemble des deux chambres du parlement (députés et sénateurs) ou faire un référendum. Alors que l’ancienne constitution disait que certains articles de la constitution, notamment ceux liés aux critères d’éligibilité à la présidence de la république ne pouvaient être changés que par référendum. Cela a été amendé dans la nouvelle constitution votée en 2016 qui offre l’option du changement de la constitution avec juste les 2/3 de l’ensemble des députés et sénateurs. Le PDCI avait appelé à voter oui à cette nouvelle constitution.

Maintenant que le pouvoir en place veut mettre l’article 177 en pratique pour faire des changements dans la constitution par la voie parlementaire et remettre la limitation d’âge à 75 ans pour la présidentielle, Bédié crie au tripatouillage. Il est où le tripatouillage. Non mais enfin, il faut assumer ses responsabilités !

Vivement que cette vieille classe politique aille à la retraite. »

Apollos Dan Thé
Délégué FPI, chargé de la région du Guémon

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “En Côte-d’Ivoire le PDCI et Bédié appelés à respecter leur OUI à la constitution de 2016 (article 177)

  1. Pour qu’il y ait une sorte de PAIX durable dans notre pays, il serait mieux que « le trio-MAUDIT »(Konan ,DRAMANE, Koudou) ne figure pas sur la liste des candidats éligibles en 2020.
    DRAMANE donnera certainement une certaine joie au coeur de beaucoup d’ivoiriens en modifiant encore « sa constitution » .

  2. Ce que tu ne calcules pas, @Srika, c’est que si la modification touche Gbagbo et Bédié, rien ne te dit que le même Ouattara et son Conseil Constitutionnel à sa botte n’inventera pas un autre barbarisme juridique pour lui permettre d’y échapper. Dans le genre « candidature dérivée » vu qu’il est président sortant. Perso, cela me plairait bien qu’une nouvelle génération occupe le devant de la scène, mais le principe est que Ouattara a déclaré que plus jamais personne ne serait exclu d’une élection présidentielle, avec la tirade « tout le monde pourra être candidat ». Mais bon, les revirements de parole avec cet homme, on a fini par s’y habituer depuis le temps…

Laisser un commentaire