Au Ghana la route Tema-Aflao élargie à six voies pour une meilleure intégration du corridor Abidjan-Lagos

(Agence Ecofin) – Les pays de la CEDEAO ont fait du développement des infrastructures routières une priorité pour une meilleure intégration sous-régionale. Au Ghana, la route Tema-Aflao, qui fait partie du corridor Abidjan-Lagos, sera étendue des 2 voies actuelles à 6.

Selon M. Divine Odame Appiah, consultant en matière d’environnement et de lutte contre le changement climatique, la route s’étendra sur 100 m de largeur (50 m de chaque côté). Le pont de la Basse-Volta à Sogakope, qui traverse le tracé routier, sera également étendu.

Partant de l’embranchement de Tema à l’est d’Accra, la route longue de 166 km aboutit à Aflao sur la frontière togolaise dans la région de la Volta. Elle constitue une voie internationale importante qui fait partie du corridor transfrontalier Abidjan-Lagos.

Cette voie est un vecteur d’intégration régionale et de coopération économique entre le Ghana et ses partenaires commerciaux de la CEDEAO, spécialement le Togo, le Bénin, le Nigeria et le Niger. Le projet bénéficie d’un financement de la Banque africaine de développement (BAD), du Fonds de la CEDEAO, et de l’Etat du Ghana.

Rappelons que le corridor Abidjan-Lagos est une autoroute divisée en 3 lots. Le lot 1 relie Abidjan en Côte d’Ivoire à Apemenim dans la région occidentale du Ghana. Le lot 2 va d’Apemenim à Akanu, dans la région de la Volta au Ghana, et le lot 3 connecte Akanu à Lagos au Nigeria.

Une fois achevé, le corridor devrait promouvoir le programme de la CEDEAO en matière de libre circulation, générer des activités sociales et économiques, dynamiser le commerce transfrontalier et intégrer les économies des pays de la région ; ce qui contribuera à réduire les niveaux de pauvreté.

Romuald Ngueyap

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire