Les premiers contrats de cacao avec une prime de 400 dollars signés en Côte-d’Ivoire et au Ghana

Les premiers contrats de cacao incorporant une prime de $400 la tonne, dite différentiel de revenu vital (DRV), ont été signés pour la campagne 2020/21 indique des sources industrielles et gouvernementales sondées par Reuters. Le chocolatier français Cemoi a confirmé qu’il avait acheté du cacao de Côte d’Ivoire et payé $400 de DRV la tonne, tandis que des sources commerciales ont déclaré que Sucden, Barry Callebaut, Cargill et Olam avaient conclu des accords similaires. «Je ne peux pas dire qui a acheté, mais les contrats 2020/21 et les ventes suscitent de l’intérêt», a déclaré une source au Conseil ivoirien du café et du cacao (CCC).

La Côte d’Ivoire et le Ghana auraient jusqu’à présent vendu entre 20 000 et 25 000 tonnes avec la prime attachée, ont indiqué des sources à Reuters. La majeure partie des 2,5 millions de tonnes de récolte prévue pour 2020/21 n’a pas encore été vendue, même si on est encore qu’au début de la campagne de commercialisation.

Les fabricants de chocolat et les broyeurs ont publiquement exprimé leur soutien au DRV, bien que les négociants aient déclaré en privé que le plan pourrait générer une production excédentaire et éventuellement les inciter à rechercher d’autres sources d’approvisionnement (Lire La proposition de $ 2 600 la tonne de cacao s’affine, mais les industriels rechignent).

La Côte d’Ivoire et le Ghana prévoient d’utiliser les fonds recueillis avec le DRV pour garantir aux agriculteurs un prix cible de 70 % de $2 600 la tonne. Si les prix mondiaux dépassent les $2 900, les revenus du DRV seront placés dans un fonds de stabilisation qui sera utilisé en cas de chute des prix du marché.

Source: Commodafrica

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire