Le cacao de Côte-d’Ivoire menacé d’embargo: Plaidoyer de Dominique Ouattara au Département d’État et au Congrès

Dominique Ouattara reçue au Département d’Etat et au Congrès américain

L’offensive diplomatique continue pour la délégation que la Présidente du CNS conduit à Washington.

Ce jeudi 19 septembre, au Département d’Etat américain, le Sous-Secrétaire d’Etat aux affaires africaines, monsieur Tibor Nagy, a accordé une audience à la Première Dame qu’accompagnaient le Secrétaire Général de la Présidence, le Ministre Achi Patrick, le chef de la mission diplomatique de Côte d’Ivoire à Washington, SEM Haidara Mamadou et la Secrétaire exécutive du CNS, Patricia Yao.

Le Sous-secrétaire d’Etat avait à son côté son adjoint Scott Busby en charge de la Démocratie, des droits de l’homme et du travail.

Au centre des échanges, la coopération entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis d’Amérique dans la lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture.

Madame Dominique Ouattara et sa délégation ont présenté les efforts de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre ce phénomène et sollicité le soutien du Sous-Secrétaire d’Etat face aux menaces d’un éventuel embargo du cacao en provenance de la Côte d’Ivoire.

Monsieur Tibor Nagy s’est en retour félicité de cette mission d’explication et de sensibilisation auprès des autorités et de l’administration américaines non sans saluer l’important travail réalisé par les autorités ivoiriennes pour lutter contre les pires formes du travail des enfants.

« C’était une réunion très intéressante. Nous lui avons expliqué tout ce que nous faisons dans la lutte contre le travail des enfants. Ils étaient déjà bien informés et nous ont très bien reçus. Concernant le problème de l’embargo, ils ont promis nous aider. La séance était très sympathique, nous avons des amis communs donc nous avons pu parler de manière très cordiale», a déclaré Madame Dominique Ouattara, très optimiste.

A quelques heures d’intervalles, autre lieu, autre audience avec le Congressman Eliot Engel à son bureau au congrès (Rayburn House Building), l’un des initiateurs du célèbre protocole Harkin et Engel qui vise à réduire les pires formes du travail des enfants dans la cacaoculture d’ici 2020 et dont sont signataires le Ghana et la Côte d’Ivoire.

Retrouvailles entre deux personnalités qui s’admirent et qui partagent réciproquement le même combat. En effet, Madame Dominique Ouattara comme lors des précédentes rencontres, est venue faire le point des engagements et des initiatives au Congressman dont le pays a toujours bénéficié du soutien.

En retour, le Congressman Engel s’est dit heureux de la revoir et s’est réjoui des efforts de la Côte d’Ivoire. Il a assuré la Première Dame de son soutien pour le noble combat qu’elle mène.

1-Audience avec le Sous-Secrétaire d’Etat aux affaires africaines

La Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara a été reçue ce jeudi 19 septembre 2019 au Département d’État américain à Washington, DC par le Sous-Secrétaire d’État aux affaires africaines Tibor Nagy Jr, accompagné de son adjoint en charge de la démocratie des droits de l’homme et du travail
Au centre des discussions, la stratégie et les activités menées par la Côte d’Ivoire dans le cadre des des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants.
« C’était une réunion très intéressante. Nous lui avons expliqué tout ce que nous faisons dans la lutte contre le travail des enfants. Ils étaient déjà bien informés et nous ont très bien reçus. Concernant le problème de l’embargo, ils ont promis nous aider. La séance était très sympathique, nous avons des amis communs donc nous avons pu parler de manière très cordiale», a déclaré à sa sortie d’audience Madame Dominique Ouattara

2- Déjeuner de travail avec les industriels du cacao

Ce jeudi 19 septembre la délégation que conduit la Présidente du CNS, Madame Dominique Ouattara et une délégation des industriels du cacao et du chocolat conduite par le Président de la World Cocoa Foundation, Richard Scobey ont eu une séance de travail autour d’un déjeuner. La Première Dame a fait le point de sa mission et les a exhorté à s’investir d’avantage dans la lutte contre les pires formes du travail des enfants. Car dira-t-elle les industriels sont les premiers visés par la menace d’embargo.

3-Entretien avec le Congressman Eliot Engel

Le Congresman Eliot Engel à l’origine du Protocole Harkin et Engel qui vise à réduire les pires formes de travail des enfants dans la production de cacao d’ici 2020 et dont sont signataires la Côte d’Ivoire et le Ghana, a reçu dans l’après-midi de ce jeudi 19 septembre en audience la Présidente du Comité national de surveillance (CNS) de lutte contre les pires formes du travail des enfants et sa délégation. Madame Dominique Ouattara lui fait le point de sa mission qu’elle effectue en ce moment à Washington, le point des engagements et des initiatives en matière de lutte contre le travail des enfants. Enfin, elle a sollicité son soutien face à la menace d’embargo sur le cacao en provenance de son pays.

En retour, le Congressman Engel s’est dit heureux de la revoir et s’est réjoui des efforts de la Côte d’Ivoire et mieux il a assuré la Première Dame de son soutien pour le noble combat qu’elle mène.

Cabinet de la Première Dame

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire