La plateforme de l’opposition « a accouché d’une souris » en Côte-d’Ivoire, selon Affi N’Guessan (FPI)

Hamsatou ANABO

Le président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) Affi N’Guessan a affirmé samedi à Abidjan que la plateforme de l’opposition mise en place par l’ex-chef d’Etat Henri Konan Bédié « a accouché d’une souris », dans son discours d’ouverture du 1er congrès de la jeunesse de son parti.

« Cette entreprise (la plateforme de l’opposition) a accouché d’une souris », a dit M. N’Guessan, qui estime « qu’on ne peut pas rassembler dans l’inégalité et la division ».

Début septembre, Affi N’Guessan avait déjà déploré « le revirement du président du PDCI » qui s’est rapproché de ses adversaires politiques du FPI dans le cadre d’une plateforme souhaitée par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex allié du pouvoir) Henri Konan Bédié.

Il espère que « la véritable plateforme » de l’opposition « sera mise en place dans les mois à venir ».
« Que nous le voulions ou pas, nous devons nous rassembler aujourd’hui si possible, mais demain si nécessaire », a ajouté le président du FPI.

Cette plateforme est baptisée « Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (CDRP). La cérémonie officielle de lancement de ses activités est prévue « dès le retour au pays » de Henri Konan Bédié.

« Nous aurons certainement un poste de vice-président de la CEI » (Affi N’Guessan)

Le leader du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) Pascal Affi N’Guessan a déclaré samedi à Abidjan que son parti aura « certainement un poste de vice-président », dans la nouvelle structuration de la Commission électorale independante (CEI, en charge des élections), dans son discours à l’ouverture du congrès de la jeunesse.

« Nous aurons certainement un poste de vice-président », a dit Affi devant plus de 3.000 jeunes du parti présents au palais de la culture situé Treichville au Sud d’Abidjan.

La nouvelle CEI comprend 15 membres, contre 17 auparavant : le parti présidentiel et l’opposition auront chacun trois représentants, six représentants de la société civile, un de la magistrature, un représentant du président de la République et enfin un représentant du ministère de l’Intérieur.

« Nous avions congédié Youssouf Bakayoko et nous aurons certainement un président non-partisan », a indiqué le président du FPI.

« Nous allons surveiller (le président) qui va conduire le navire des élections comme le lait sur le feu », a indiqué Affi N’Guessan.

HAN

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “La plateforme de l’opposition « a accouché d’une souris » en Côte-d’Ivoire, selon Affi N’Guessan (FPI)

  1. La division au sein de l’opposition reste une des « redoutables armes » de DRAMANE

    DRAMANE a pu réussir á diviser l’opposition. Ce que ces quatre(4) prédécesseurs ont été incapables de le faire.

    « DIVISER et DETRUIRE l’OPPOSITION »; c’est le seul et unique élément du programme de DRAMANE qui a été réalisé parfaitement.

    Les officiels de « Guinness Records » pourraient inscrire le nom de DRAMANE Ouattara Allassane dans leurs archives pour cette prouesse unique …

Laisser un commentaire