Putsch de 99 en Côte-d’Ivoire: Bédié ne lâche pas l’affaire « Chirac m’a sauvé la vie après le coup-d’état »

/*Je viens d’apprendre la douloureuse nouvelle du décès du Président
Jacques CHIRAC.*/

Le Président CHIRAC a été mon aîné de quelques années. Élu à la magistrature suprême en France presque en même temps que moi en Côte d’Ivoire, j’ai eu ainsi l’occasion de le côtoyer, de le recevoir en visite en Côte d’Ivoire.

Ensemble dans la ligne tracée par le Général De Gaulle et le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, nous avons intensifié et élargi la coopération entre la France et la Côte d’Ivoire.

Ensemble à Treichville, nous avons lancé ce qui est devenu l’ONU-SIDA.

À Hanoï nous avons également créé la chaîne de télévision mondiale : TV5 ; dans le cadre de la Francophonie.

Je me souviens que le Président CHIRAC m’a sauvé la vie après le complot qui a abouti au coup d’Etat militaire de 1999, le premier en Côte d’Ivoire qui développe encore des effets négatifs sur la vie politique en Côte d’Ivoire.

C’est avec tristesse que j’apprends la disparition de cet Grand Homme d’ État qui demeure un modèle de courage, de lucidité et de persévérance en dépit d’échecs répétés.

Je lui rends un Hommage digne de son Rang et de ses Grandes qualités.

À sa famille et à son épouse Bernadette en particulier, j’adresse mes plus sincères condoléances.

Au Président actuel de la France, Emmanuel MACRON et ainsi qu’au peuple Français, je voudrais demander de croire en l’assurance de ma compassion émue.

Fait à Abidjan le 26 septembre 2019
*
Henri Konan BÉDIÉ *

*

Ancien Président de la République de la Côte d’Ivoire

*

*Président du PDCI-RDA*

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire