FPI Côte-d’Ivoire: Affi N’Guessan invite Ibrahime Coulibaly (CEI) « à faire preuve d’impartialité »

Edwige FIENDE

Le Front populaire ivoirien (FPI, opposition) dirigé par Pascal Affi N’Guessan, a invité le nouveau président de la Commission électorale indépendante (CEI) Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, « à faire preuve d’impartialité », dans une note mardi.

« Le FPI prend acte du choix porté sur M.Coulibaly-Kuibiert tout en l’invitant à faire preuve d’impartialité », indique une note signée du porte-parole Issiaka Sangaré.

Il a également appelé « le bureau central de la CEI à engager le débat relatif aux conditions d’organisation des prochaines élections ».

Lundi, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, 53 ans, magistrat hors hiérarchie, a été élu président de la CEI pour un mandat de six ans non-renouvelables, en remplacement de Youssouf Bakayoko.

Cette frange du FPI, partie prenante au dialogue politique sur la CEI a relevé que « la règle du consensus pour la désignation du président de la CEI, qui avait été convenue, n’a pas été appliquée, les commissaires centraux ayant choisi la voie de désignation délibérative ».

La formation politique s’est toutefois réjouie du respect de l’engagement d’attribuer un poste de vice-président à l’opposition, se félicitant de l’élection de Dogou Alain, « proposé par le FPI et l’AFD »

Le FPI a appelé la commission centrale de la CEI « à l’obligation de vigilance au nom de la mission hautement sensible qui leur est confiée ».

Après son élection, M.Coulibaly-Kuibiert a demandé aux électeurs « de faire confiance » à la CEI et « à ne préjuger de rien » et souhaité qu’il « n’y ait plus de crise après les élections » en Côte d’Ivoire.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “FPI Côte-d’Ivoire: Affi N’Guessan invite Ibrahime Coulibaly (CEI) « à faire preuve d’impartialité »

  1. Toi Affi tu es un plaisantin. Politique de Côte d’Ivoire là ya impartialité dedans!

  2. Je viens de lire le communiqué du FPI/RHDP de Affi N’Guessan, que Connexion Ivoirienne ne livre hélas pas. Morceaux choisis :

    >  » le choix d’un vice-président issu de l’opposition. Cet engagement pris lors des négociations antérieures a été respecté. Mr Dogou Alain, proposé par le FPI et l’AFD a été brillamment élu au poste de deuxième vice-Président par 15 voix sur 15″.
    L’arête centrale d’un maquereau ou d’un chinchard offerte à Affi suffit à son bonheur ! Vu son niveau de compromission on espérait au moins le poste de 1er vice-président pour « son parti ». Mais même ça, il n’a pas eu, le pauvre !

    > »force est de constater, au vu des résultats, que la Société civile n’a pas elle-même unanimement porté son choix sur la candidate issue de ses rangs ».
    Faut-il un dessin à Affi pour comprendre donc que la pseudo société civile est un ramassis d’appendices du parti de Ouattara, agissant et votant sur ordre ?

    Pour finir donc, tout ça pour ça, monsieur Affi ? Dorénavant, il faudra vous nommer DAFFY et non AFFI. Parce que pour faire le comique, même Donald Duck ne vous arrive pas à la cheville. Pauvre rigolo !

Laisser un commentaire