En Côte-d’Ivoire Ouattara est devenu «le persécuté devenu persécuteur» selon Soro

Le procès de Jacques Mangoua qui a vu sa condamnation à 5 années de prison ferme n’a pas laissé l’ancien premier ministre de Ouattara indifférent. Soro Guillaume, ancien président de l’Assemblée nationale, passé opposant, s’est ouvertement étonné de la réaction du régime à Abidjan.

«Qu’est-ce que c’est que ça ? Est-ce sous le régime de Ouattara le raffiné ? Qu’est ce qu’on est différent quand on est au pouvoir ! Le syndrome du persécuté devenu persécuteur», a indiqué Soro sur son compte Twitter.
Selon l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirien, Alassane Ouattara alors dans l’opposition ne peut pas avoir subi de nombreuses persécutions de la part des pouvoirs qui se sont succédés à la tête de l’État de Côte d’Ivoire et se comporter comme ces mêmes pouvoirs.

L’ex-Premier ministre de Laurent Gbagbo et d’Alassane Ouattara réagissait ainsi à l’information sur l’arrestation du coordonnateur RACI de Bouaké, Moctar Diallo. Ce dernier avait participé aux manifestations de soutien à Jacques Mangoua, vice-président du PDCI et président du conseil régional de Bouaké, condamné à cinq ans de prison, pour avoir dénoncé l’introduction suspecte à son domicile du village de N’Guessankro (Béoumi), de munitions.

«Quelqu’un ne peut pas avoir subi de nombreuses injustices étant à l’opposition et être injuste lui-même au pouvoir », s’indigne un internaute. Notons que Guillaume Soro, l’ancien »fils » d’Alassane Ouattara a démissionné de l’Assemblée nationale en février 2019. « J’ai eu plusieurs réunions avec le président de la République. (…) J’étais face à un dilemme. Trahir mes convictions donc sauver un poste confortable, ou descendre de mon piédestal et rendre ma démission de mes fonctions, afin de pouvoir me regarder dans une glace», avait signifié Guillaume Soro. Après mille et une tractations, l’ancien président de l’Assemblée nationale n’a pas voulu rejoindre le RHDP, le parti de » son père » Alassane Ouattara.

Avec Roxane Ouattara (source afriksoir.net)

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire