Processus électoral en Côte d’Ivoire: L’ONU et l’UE vont appuyer la commission électorale

Le bureau de la Commission électorale indépendante, conduit par son Président Ibrahime COULIBALY-KUIBIERT, a eu plusieurs séances de travail ce jeudi 10 octobre 2019 à son siège d’Abidjan Plateaux.

D’abord avec Gilbert Kafana KONE, ministre auprès du Président de la République chargé des Institutions, ensuite avec Jobst Kirchmann, chef de mission de la délégation de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire et enfin avec M. Jonas Mfouatié, représentant résident de PNUD. Au sortir de sa séance de travail, Jobst Kirchmann a confié à la presse qu’il repart satisfait de ce premier contact.

« Les échanges se sont passés dans une atmosphère très amicale, a-t-il déclaré. Nous avons constaté que nous voulons tous la même chose c’est-à-dire que les élections se passent dans la paix. Et, nous sommes confiants que les élections vont se passer dans la paix. Mais nous sommes aussi conscients que tout le monde doit se mobiliser pour réaliser ces élections ». Puis, il a ajouté que l’Union Européenne est disponible pour accompagner la Commission électorale dans le nouveau cycle électoral qui va s’ouvrir. « Nous avons échangé comment l’UE peut être avec la CEI pour soutenir un processus qui soit inclusif et qui mène vers des élections apaisées en 2020, a indiqué le chef de la délégation de l’UE. (…) Nous avons déjà lancé les appels à propositions qui permettent à plusieurs niveaux de faire plusieurs actions par exemple contre un langage trop violent. Nous avons évoqué le problème de la sensibilisation des jeunes afin qu’ils puissent participer activement aux élections ». Pour ce faire, il dit attendre rapidement « une requête de la CEI ou du gouvernement ». Pour sa part, M. Jonas Mfouatié, au nom du système des Nations Unies, a annoncé une mission d’assistance électorale de l’ONU, entre le 04 et le 15 novembre en Côte d’Ivoire, sur sollicitation du Gouvernement ivoirien.

Processus électoral-après une rencontre avec le Président de la CEI :
Jobst Kirchmann, chef de la délégation de l’UE

« Nous sommes confiants que les élections vont se passer dans la paix »

« C’était la première rencontre avec le nouveau bureau de la CEI. Les échanges se sont passés dans une atmosphère très amicale. Nous avons constaté que nous voulons tous la même chose c’est-à-dire que les élections se passent dans la paix. Et, nous sommes confiants que les élections vont se passer dans la paix. Mais nous sommes aussi conscients que tout le monde doit se mobiliser pour réaliser ces élections. J’ai dit au Président qu’il a une responsabilité lourde car il n’est pas seulement responsable de la CEI mais aussi de tout le processus électoral. Nous avons échangé comment l’UE peut être avec la CEI pour soutenir un processus qui soit inclusif et qui mène vers des élections apaisées en 2020. (…) Nous avons déjà lancé les appels à propositions qui permettent à plusieurs niveaux de faire plusieurs actions par exemple contre un langage trop violent. Nous avons évoqué le problème de la sensibilisation des jeunes afin qu’ils puissent participer activement aux élections. Nous jouerons un rôle à ce niveau. J’ai dit au président que nous sommes disponibles pour une observation électorale. La CEI a promis examiner tout cela et j’espère une requête de la CEI ou du Gouvernement pour qu’on puisse se mobiliser à temps pour être un vrai partenaire dans le processus électoral »

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire