Des hommes d’affaires de l’État libre de Bavière (Allemagne), intéressés par les opportunités en Côte-d’Ivoire

Une délégation d’Hommes d’Affaires de l’État libre de Bavière conduite par le ministre délégué au développement et à l’énergie, monsieur Weigert, a séjourné en Côte d’Ivoire, du 6 au 10 octobre dernier, dans le cadre d’une mission économique.
Au menu de cette visite, le renforcement de la coopération économique entre la Côte-d’Ivoire et l’État Libre de Bavière (sud de l’Allemagne), dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant.

Ces hommes d’affaires souhaitent investir en Côte-d’Ivoire dans plusieurs domaines d’activités dont l’agriculture, la pisciculture, les transports, les infrastructures, l’énergie et la gestion et le traitement des eaux usées.
Cette délégation a été reçue respectivement par la ministre de l’assainissement et de la salubrité, Anne Désirée OULOTO, le ministre des ressources animales et halieutiques, Moussa DOSSO, le ministre de l’Économie et des Finances, Adama COULIBALY, le ministre de la promotion de la riziculture, Gaoussou TOURE, le ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko et la Direction générale du Conseil du Café-Cacao.

Pour le développement d’une agriculture intensive et durable en Côte d’Ivoire monsieur Egger, a présenté aux autorités ivoiriennes des pesticides et fongicides bio. La signature d’un partenariat avec le Ghana Cocoa Board a permis d’expérimenter avec succès ces pesticides et fongicides bio made in Bavière dans la cacaoculture mais aussi dans bien d’autres cultures, tels que le riz, des cultures fruitières et le maraîcher au Ghana.

Au regard de ces résultats obtenus dans ce pays voisin de la Côte d’Ivoire, Egger et Hesselmans souhaitent la construction d’une usine de fabrication d’engrais bio en Côte d’Ivoire, pays à vocation agricole.

C’est dans ce sens qu’ils ont présenté au cours d’une audience accordé par le Directeur Général Adjoint du Conseil du Café Cacao, monsieur Koffi N’Goran, les qualités de ces produits pour une agriculture durable, surtout dans la cacao culture afin de répondre aux exigences du marché international avec une forte demande du cacao bio qui permet d’obtenir une valeur ajouté pour les planteurs.

Soulignons que dans le cadre de la coopération avec le Ghana, une usine de fabrication d’engrais bio est installée, avec la haute technologie de l’État libre de Bavière, permet de lutter efficacement contre certaines maladies du cacaoyer comme le blackpod mais aussi le swollen-shoot.

Selon des études, la réduction des produits chimiques et les manques à gagner s’élèvent à 400 millions de dollars par an.
Dans la même veine, les opérateurs économiques de l’État Libre de Bavière, ont présenté au ministre de la promotion de la riziculture, au cours d’une audience, les techniques d’irrigation agricole et des produits bio dans la riziculture, ainsi la transformation des sous-produits issus du riz. Ces nouvelles techniques culturales expérimentées ailleurs sont une assurance de revenus pour les agriculteurs.

Pour une meilleure gestion et le traitement des eaux usées, ces hommes d’Affaires ont présenté à la ministre de l’assainissement et de la salubrité, madame Anne Désirée OULOTO, leur savoir-faire pour garantir un environnement sain.
Au regard des ressources naturelles en eau dont dispose la Côte d’Ivoire, l’État libre de Bavière et les investisseurs veulent apporter leur expérience afin de permettre à la Côte d’Ivoire d’atteindre son autosuffisance en protéine animale et en ressources halieutiques.

Soulignons aussi que l’État libre de Bavière dispose des institutions et des professionnels dans le domaine de la pisciculture. La côte d’ivoire importe plus de 250000 tonnes de poissons par an, devenir autonome en protéine halieutique par la pisciculture est un défi pour ces hommes d’Affaires. Des spécialistes dans le domaine de l’élevage de bovins pourront apporter leur expertise pour une rentabilisé du secteur de élevage. La moyenne de production en lait par vache est estimée à 30 litres par jour. Des spécialités génétiques bavaroises pourront intervenir dans le cadre d’une coopération bilatérale pour développer ce secteur.
Le défi de la transformation industrielle de produits agricoles locaux de la Côte d’Ivoire est l’une des priorités pour les opérateurs économiques bavarois. C’est tout le sens de la visite de travail effectué dans les locaux de la Société Ivoirienne de Technologie Tropicale I2T. Environ 2000 entreprises spécialisées dans la fabrication d’équipements de transformation de produits agricoles exercent sur le territoire de l’État libre de Bavière. Un accord entre les deux États dans ce domaine permettra à la Côte d’Ivoire d’accroitre la transformation locale de ses produits agricoles.

Pour sceller l’amitié entre les deux États, le ministre délégué du développement et de l’énergie monsieur Weigert, lors de l’audience accordée à sa délégation au cabinet du ministre de l’Économie et des Finances, a demandé au Monsieur Adama COULIBALY de transmettre au Premier Ministre Ivoirien une invitation pour une visite officielle dans l’État libre Bavarois à Munich.
Outre le ministre délégué, la mission était composé du conseiller ministériel département de l’Internationalisation Chef de division pour l’Afrique et l’Asie Monsieur Ulrich Konstantin REIGER, le Chef de Bureau du Vice-Ministre, monsieur Markus CSIKI, le Vice –Conseiller ministériel de l’Internationalisation Chef de division pour l’Afrique et l’Asie, Julia SCHWARZ , le PDG du GROUPE Gauff et son staff, Madame Dina Treu, PDG de de DT Communication E.K. et les Messieurs Egger et Hesselmans John, tous deux Hommes d’Affaires avec plusieurs années d’expérience en Afrique.

Rappelons que La Bavière, officiellement appelée État libre de Bavière, est située dans le Sud-Est de l’Allemagne et est un des seize Länder (États) allemands. Le PIB s’élevé à 625 milliard d’Euros. Sa capitale est Munich.

Beaucoup de firmes multinationales sont originaires de la Bavière, BMW, ADIDAS et PUMA notamment.

La mission en terres ivoiriennes était conduite par le ministre délégué du développement et à l’énergie monsieur Weigert.

Les qualités du territoire ont attiré de nombreuses multinationales dont Huawei, Google ou Amazon. L’agilité de la région a attiré des industries compétitives dans les NTIC, l’automobile, les énergies renouvelables et les infrastructures.

Correspondance particulière SK

Légende photo: M Gauff, S.E Coulibaly, ministre délégué Weigert, l’adjoint de l’ambassadeur Allemagne et J. Hesselmans, homme d’affaires hollandais

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire