Ces voies bitumées à Abidjan qui résistent à l’érosion en saison de fortes pluies

La ville d’Abidjan a vécu des jours de fortes pluie la semaine dernière, notamment ;;;. Ces pluies diluviennes ont entraîné de inondations, perturbant la circulation et occasionnant d’importants dégâts matériels et humains. Mais, les chaussées sont sorties de ces journées pluvieuses presque indemnes.

Nous fondant sur des images que font circuler des internautes et faisant état de voies supposées avoir été dégradées suite aux fortes pluies qui se sont abattues sur Abidjan, nous sommes allés faire un constat de terrain en certains endroits.
Parti du Plateau, nous nous sommes rendu à la mairie d’Abobo en passant par le Zoo. Sur ce tronçon, les principales artères ont visiblement résisté à l’érosion habituelle des eaux de ruissellement. Bien que réputée être l’une des voies où les eaux de pluie affluent abondamment pour se déverser vers Adjamé, la voie ne semble pas avoir pris une ride.

Refaite dans la foulée de la réhabilitation générale de la voirie à Abidjan, la route menant de Williamsville à Abobo en passant par le Zoo, carrefour Samaké, n’a pratiquement pas subi de dégradation du fait des récentes pluies. Idem pour celle qui mène du carrefour Samaké à la mairie d’Abobo. Ici aussi, la voie est restée nickel.

Sur le boulevard qui mène de la mairie d’Abobo au pont donnant sur l’espace communément appelé « Wrangler », rien à signaler également sur le bitume. Pourtant des flaques d’eau sont visibles sur le terre plein, de l’autre côté de l’ex-entrée principale de la mairie.

L’état du bitume sur la voie menant à Yopougon jusqu’à l’entrée de la pharmacie Siporex n’est pas non plus alarmant. La voie est praticable jusqu’à l’espace Ficgayo. Tout comme l’est la voie menant de carrefour de la pharmacie Keneya au quartier « Ananeraie ».Même constat sur la route conduisant à l’ancien terrain de football logé au quartier banco, à une centaine de mètres de Siporex. Sur l’ensemble de ces voies, rien à signaler, s’agissant de l’état de la voirie après les fortes pluies de ces derniers
jours.

Karine Koré
Lebanco.net

Facebook Comments

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Ces voies bitumées à Abidjan qui résistent à l’érosion en saison de fortes pluies

  1. L’ENVERS DU DECOR DES NTIC
    ==========================

    Il faut saluer et féliciter la mobilisation des internautes ivoiriens qui il y a trois ou quatre ans en arrière, ont dénoncé l’état de nos routes et la mauvaise qualité des matériaux utilisés pour les réfections des routes dans le cadre des travaux D’URGENCE…

    C’était il y a quelques années. Le gouvernement a pris des mesures draconiennes depuis lors.

    Mais voici que quelques malins en vue de porter un coup sous la ceinture au pouvoir rebalancent à nouveau à chaque grande pluie les meilleures images et les mêmes aujourd’hui.

    Le drame c’est que les fake news, appelés désormais infox, des vraies informations fallacieuses et/ou fausses nouvelles, prospèrent facilement sur la toile.

    Il ne vient à l’esprit du consommateur de la « nouvelle » de vérifier ni la véracité de l’événement ni par exemple la date de création des images ou vidéos…

    Pire avec certains vecteurs de communication du net, gratuits et donc accessibles au grand nombre, les métadonnées qui contiennent les dates de création ou de modification des fichiers sont perdues ou non accessibles sans outils d’experts.

    Ainsi certains trafics auront encore longue vie sur la toile.

    L’information rectificative viendra toujours en retard et l’infox se sera déjà répandue.

    Des moyens de vérification de la crédibilité des informations existent mais qui a ce temps ?

    CELUI QUE LE PROCUREUR POURRAIT TRADUIRE EN JUSTICE POUR DIFFUSION DE FAUSSES NOUVELLES !

Laisser un commentaire