Côte-d’Ivoire: Sidi Touré accuse Soro de « tentative de manipulation de l’information » sur son passeport

Edwige FIENDE

Le ministre ivoirien de la Communication Sidi Touré a déploré une « tentative de manipulation de l’information venant de » Guillaume Soro, après que l’ex-président de l’Assemblée a dit avoir été « interdit d’avoir un passeport », lors d’une visite à Alerte info.

« Vous avez vu les éléments partagés dans la presse, il y a tentative de manipulation de l’information venant de lui (Soro) », a réagi M. Touré.

Le 12 octobre lors d’une rencontre avec ses partisans à Valence, l’ancien président de l’Assemblée nationale a révélé avoir été « interdit d’avoir un passeport sans explication ».

Selon le ministre de la Communication, également porte-parole du gouvernement, Guillaume Soro « est dans la procédure d’acquisition du passeport et il l’aura comme tout le monde », estimant « qu’il n’y a pas matière à faire un scoop particulier ».

Le 15 octobre, le groupe parlementaire Rassemblement dont M. Soro est membre, a exigé la délivrance « sans délai du passeport ordinaire » de l’ancien président de l’Assemblée nationale.

Selon ce groupe parlementaire, Guillaume Soro est frappé depuis « août » par « une interdiction de » délivrance d’un passeport.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Facebook Comments

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Sidi Touré accuse Soro de « tentative de manipulation de l’information » sur son passeport

  1. « NÉS AVEC UNE CUILLÈRE D’ARGENT DANS LA BOUCHE»
    ============================================

    Il y a encore dans notre population les « nés vers… » et ceux qui sont « nés avec une cuillère d’argent dans la bouche » !

    Cette affaire de passeport commence à m’énerver !

    Je passe outre la lettre administrative d’une ambassade et diffusée par le Ministère qui commence par un « Monsieur Le Directeur », et finit par « Je vous prie d’agréer, Madame le Directeur » ! Dans le même courrier…

    C’est vrai que « L’école Ivoirienne » de l’Album « Tout Mignon » de Fitini date de 2002. Donc « on est tombé » dedans il y a bien longtemps, allons droit au but.

    Soro fait un enrôlement le Jeudi 22 août 2019.

    Le LENDEMAIN, le vendredi 23 août 2019, le Consul de l’Ambassade transmet le dossier à Abidjan. Certainement par DHL ou la valise diplomatique.

    Le diplomate qui transmet le dossier mentionne bien la qualité du pétitionnaire, « Monsieur SORO, ancien Président de l’Assemblée Nationale, enregistré le 22 août 2019….

    Le diplomate qui n’ignore rien des procédures de traitement et des courtoisies réservées aux Personnalités, anciennes ou encore en activité, a donc diligenté le traitement du dossier. On est en droit de le supposer.

    Quand officiellement on dit que « …quand la demande est formulée à l’étranger, le processus prend relativement un peu de temps où les délais vont jusqu’à trois mois… » on suppose qu’il s’agit du citoyen lambda pour lequel on ne transmet pas le dossier le lendemain de l’enrôlement, le temps de rassembler soit un bon paquet de requêtes ou d’être dans les limites de délai de transmission.

    Que signifie donc …Le dossier de Soro « est dans la procédure d’acquisition du passeport et il l’aura comme tout le monde », cela signifierait que depuis fin août que le dossier est à Abidjan le traitement est en cours ?

    On attendra donc… le 20 novembre 2019 pour lui remettre le document bloqué volontairement dans un coffre-fort !

    Cela serait tout simplement indigne d’une administration émergente et à l’heure des NTIC ! Et un manque de respect pour les compatriotes de Diaspora dont l’apport à l’économie se fait de plus en plus importante.

    Tout diplômé du Centre d’études diplomatiques et stratégiques, Monsieur Le Ministre, ayez la courtoisie de ne pas en dire trop ! Citoyen ivoirien comme tout autre, non seulement il se dit que vous êtes un « FILS DE … », mais que vous vous présentez aussi comme un proche de Hamed Bakayoko…qui n’est pas le plus grand des amis de Soro.

    Par ailleurs, La SNEDAI, présenté comme un leader national des solutions d’identification et de sécurisation, et lié à l’Etat de Côte d’Ivoire par un contrat de concession de service public pour la personnalisation du passeport biométrique ivoirien, appartient et cela n’est point un secret à un homme d’affaires bien connu pour ses connexions politiques…Adama BICTOGO, Directeur Exécutif du RHDP. Lequel a réclamé pendant longtemps le fauteuil à Soro, s’il n’était pas intéressé par le RHDP.

    En faisant donc du zèle aussi dans la communication de ce dossier on finira par donner du crédit à la théorie de la victimisation.
    En faisant trop de tapages inutiles sur ce dossier, on va finir par attirer le regard des autres, là où il ne faut pas…

    MONSIEUR Ahmed Touré, ancien directeur des programmes de la radiodiffusion, était plutôt un homme réputé sage !

    Je lui dirai donc moi aussi à la suite du Président ADO : « Merci Ahmed (Touré), de nous avoir donné Sidi » Mais SVP transmettez lui TOUS tes secrets ! »

  2. 2020 CE TUNNEL ADMINISTRATIF
    =============================

    De tous les risques identifiés à ce jour l’incapacité de l’administration à doter toutes les personnes en âge de voter des documents requis DANS LES DÉLAIS, reste un des plus élevé.

    Au delà des coûts il y a l’incapacité technique REELLE de la réalisation autour duquel se grefferont toutes formes de spéculations depuis le marché de production de millions de cartes d’identité biométriques et/ou d’attestations d’identité certifiées jusqu’à leur distribution aux propriétaires.

    Souvenons nous de l’élection de 1990 déjà !

    Faute d’être suffisamment équipée l’administration dut recourir aux ordinateurs de grandes entreprises ayant les mêmes infrastructures et systèmes d’exploitation que l’OCM qui était la centrale de l’Etat pour toutes les réalisations d’envergure. Le Port Autonome d’Abidjan et certaines structures du privé bancaire furent mises à contribution.

    À un an des élections de 2020 nous avons un bon lot de citoyens non encore immatriculés. On reste autour de 7 millions d’électeurs à ce jour dit on. Dans ce stock à intégrer il y a une forte population jeune.

    De nombreuses CNI pour ceux qui le sont sont périmées.

    La presse évoquait récemment le refus des polices de frontières voisines de notre pays qui refuseraient de prendre en compte les CNI périmées.

    C’est une évidence. La portée territoriale de la décision récente du Conseil de Ministres saute aux yeux de chacun.

    Pour mémoire je cite le communiqué :

    ======================

    « Le Conseil a adopté un décret déterminant la période transitoire de validité de la Carte nationale d’identité… Ainsi, les CNI dont la validité expire pendant la période allant du 1er juin 2019 au 30 juin 2020, sont valables jusqu’au 30 juin 2020», a annoncé Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement ivoirien au terme d’un Conseil des ministres présidé par le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara.

    Poursuivant M. Touré qui est également le ministre de la communication et des médias, a fait savoir que l’enrôlement pour la confection des nouvelles CNI démarrera « incessamment ».

    « Dans le cadre de la réforme du système d’identification en Côte d’Ivoire, le gouvernement a opté pour la délivrance aux nationaux ivoiriens d’une CNI sous de nouvelles caractéristiques techniques. En attendant la mise en place de ce nouveau système, le Conseil a décidé de permettre aux citoyens d’entreprendre aisément leurs démarches administratives et de circuler librement avec la CNI actuelle en leur possession », a auparavant justifié M. Touré.

    L’opération « spéciale » de renouvellement de la Carte nationale d’identité en Côte d’Ivoire débutera « incessamment» et les acquéreurs devraient débourser 5000 FCFA.
    =/=/===========================

    UN INCESSAMMENT SANS DATE !

    Non seulement la question du coût fait débat mais on imagine déjà les risques de retard si jusqu’à la moitié du 1er semestre 2020, LE MARCHÉ DU SIECLE n’est pas encore signé ! Avec qui ? Le même….. bien entendu. Qu’est ce que vous croyez ?

    On prétextera LE TEMPS TRES COURT ET L’EXPERTISE ACQUISE…

    En 2020 on risque donc d’être confronté aux mêmes problèmes techniques que Houphouët Boigny, en 1990, surpris qu’il fut par l’avènement de la Démocratie et la fin du Parti Unique.

    =====UNE PROROGATION DE PORTEE LIMITATIVE ======

    La plupart de nos compatriotes dans la sous région doivent ABSOLUMENT disposer du passeport pour toutes leurs opérations courantes. Se balader avec un passeport c’est risquer de le perdre. Et le perdre c’est donc 90 jours de délai selon le communiqué dont se complaît le Ministre Sidy Toure.

    Nous avons un ministère des ivoiriens de l’extérieur qui semble ne pas prendre en compte toutes les difficultés de ses compatriotes malgré les multiples mémorandums et livres blancs qu’il reçoit.

    Il ne suffit pas de ramener au pays les migrants…même ce dossier doit receler un grand gombo du siècle ! Il suffira d’enquêter ….le moment venu.

    ETRE ÉMERGENT C’EST AUSSI UN ETAT D’ESPRIT ET UNE CULTURE DE L’ANTICIPATION

    Le conflit d’intérêt manifeste entre un Directeur de campagne et une société de production de documents administratifs pour la meme élection et appartenant à ce Directeur est forcément un trou noir !
    Un tunnel qui nous conduira à de nouvelles tensions.

    Je ne doute pas des compétences techniques de cette entreprise. Elles sont avérées. Mais quand s’agit d’elections, il faut reduire les risques prévisibles.

    C’est de ça qu’il s’agit Monsieur le Ministre !

    Il ne suffit pas de déclarations mieleuses dans les rédactions pour faire tomber la psychose mais de rassurer par DES ACTES.

    Une culture de L’ANTICIPATION fondée sur les leçons tirées des multiples crises antérieures.

    Vous êtes jeune et membre du gouvernement ! Amorcez les leviers pour ce changement générationnel DÉCLARÉ et qui doit être un combat de tous et pour tous.

Laisser un commentaire