Côte-d’Ivoire: Soro donne des conseils à Gbagbo et annonce une rencontre avec Blé Goudé à La Haye

« La force de Gbagbo résidera dans sa capacité à rassembler le FPI » (Soro)

Manuella YAPI

L’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, a affimé samedi à Milan que « la force » de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo, libéré sous condition depuis son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI), « résidera dans sa capacité à rassembler » son parti, le Front populaire ivoirien (FPI), en proie à une crise interne depuis plus de cinq ans.

« C’est l’union qui fait la force et la force de Gbagbo résidera dans sa capacité à rassembler le Fpi, à rappeler Affi N’guessan, Simone Gbagbo (et) tous ceux qui sont fâchés », a dit M. Soro, estimant que l’ex-président n’a pas recouvré la liberté totale « à cause (des) divisions », lors d’une rencontre avec ses militants dénommée « Crush party ».

Selon lui, le leader du Fpi gagnerait à « se réconcilier » avec ses adversaires internes et « rassembler ses lieutenants » dont « Mamadou Koulibaly », afin de « ressouder son camp », car les dissensions « retardent (sa) libération ».

« Si on veut sauver ce pays, il faut que Gbagbo sorte (…). Je ne me pose pas en donneur de leçons, mais s’il ne fait pas l’union sacrée autour de sa personne, il va (rester) en prison », a poursuivi Guillaume Soro, non sans relever que cette union souhaitée pourra « faciliter la tâche » à l’opposition et lui permettre de parler d’une même voix.

Après la chute de Laurent Gbagbo à l’issue de la crise postélectorale (fin 2010 à début 2011) l’ancien président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly a quitté le parti suite à des divergences pour créer le sien, dénommé Liberté et démocratie pour la République (LIDER).

Soupçonné d’être de connivence avec de pouvoir, le président légal du parti Affi N’guessan, fait quant à lui face à une fronde depuis 2014 qui était menée par feu Aboudrahamane Sangaré (ami de longue date de M. Gbagbo).

La fronde, que Simone Gbagbo a rejoint dès sa libération en août 2018, a exclu M. Affi du parti en 2015 et considèrent depuis lors Laurent Gbagbo comme son président.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Soro va rencontrer avec Blé Goudé

L’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, a annoncé samedi à Milan sa rencontre avec l’ancien leader des Jeunes patriotes Blé Goudé à La Haye, plus de huit ans après la fin de la crise de postélectorale qui a opposé leurs camps respectifs, lors d’une rencontre avec ses militants dénommée « Crush party ».

Lors de la précédente « Crush party », M. Soro avait annoncé une entrevue entre sa collaboratrice, l’ex-ministre Affoussiata Bamba Lamine et M. Blé Goudé à La Haye, où il réside depuis sa libération sous condition par la Cour pénale internationale, en vue de préparer cette rencontre.

« Affoussiata a rencontré Blé Goudé, ils ont arrêté la date de ma visite à Blé Goudé », a-t-il dit face à ses militants, ajoutant qu’il ira rencontrer le dernier ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo après son prochain séjour à Londres, sans autres précisions sur la date.

Le président du mouvement Générations et peuples solidaires (GPS), par ailleurs candidat à l’élection présidentielle de 2020, a affirmé qu’ »aucune ambition électorale ne devrait permettre (de) tenir » des discours de division.

« Même au Rwanda, en Afrique du Sud, ils se sont réconciliés (…). Blé Goudé est un Ivoirien, c’est mon frère. Il a été mon secrétaire à l’organisation à la FESCI (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire), on a été en prison lui et moi ensemble, plusieurs fois », a poursuivi Guillaume Soro, prônant la « réconciliation » au sein de la classe politique et des populations.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Côte-d’Ivoire: Soro donne des conseils à Gbagbo et annonce une rencontre avec Blé Goudé à La Haye

  1. ===== ETRANGE PLAIDOYER =======

    Voici Soro faisant un pathétique plaidoyer pour l’union sacrée de la gauche du FPI. Soro qui depuis peu se félicite d’avoir sauté le rubicon et pris SON DESTIN EN MAINS.

    Imagine-t-il MamKoul qui sur la fin du régime de la Refondation lutta becs et ongles pour la moralisation de la Gestion d’État notamment le respect de l’équité dans l’organisation des concours publics et contre la clanisme au sein du Parti, revenir s’asseoir tranquillement à la même table ? Après avoir lutté 8 ans pour bâtir un parti et lui donner une audience auprès de ses compatriotes ?

    Ce que Soro apprend ici au grand public c’est que le feu couve entre Gbagbo et l’ex vice Présidente du FPI Simone Ehivet …
    Pour ce qui est du cas AFFI c’est évident que l’adage DIVISER POUR REGNER qui a si bien fonctionné quand Soro était de l’autre côté de la barrière, reste toujours d’actualité !

    Ainsi donc l’union sacrée réalisée Gbagbo sortira définitivement des liens de la juridiction de la CPI. La relation est difficile à établir. En tout état de cause elle n’est pas mécanique.

    Le souci de plaire au FPI au moment oû un certain Johnny Patcheko, sème un grand doute dans l’esprit de ses partisans par des révélations qui étalent les faiblesses congénitales de ce Parti, est évident.

    Mais plus que cela une élection éventuelle avec autant de leaders du FPI dans la nature fera plus de mal à Soro qu’à aucun autre candidat. Si Soro l’est…
    En effet une Simone libre de tout mouvement, un Mamadou Koulibaly en très grande forme, ne feront qu’une bouchée de Soro. L’une au plan politique lui enlèvera les écailles des yeux, l’autre au plan économique se chargera de faire descendre sur terre sa Montgolfière d’illusions…

    LE RHDP lui rappellera alors que les portes de la maison restent encore ouvertes.

    Pour l’instant il reste tout simplement INFRÉQUENTABLE pour certains groupements qui lui reconnaissent un grand talent de roublardise. Et ce ne sont pas les tournées dans les capitales européennes qui changeront la donne.

Laisser un commentaire