Un minimum de 8% de la population en Côte-d’Ivoire touchée par l’extrême pauvreté

Manuella YAPI

Huit pour cent (8%) de la population ivoirienne est concernée par l’extrême pauvreté, a affirmé lundi à Abidjan le directeur de la lutte contre la pauvreté, Souleymane Fadiga, rappelant que cette situation touche des personnes dont le niveau de consommation n’atteint pas 165.000 Fcfa par tête et par an, face à la presse.

« L’extrême pauvreté (que) le gouvernement veut compresser dans l’urgence concerne des personnes qui ne vont pas dépenser 165.000 Fcfa par tête, par an, pour leur consommation », a expliqué M. Fadiga, ajoutant que cette situation « concerne 8% de la population dans un premier temps ».

Il a également évoqué la mise en place « en cours » d’un « registre pour enregistrer au moins les 1.800.000 personnes qui sont dans cette situation » de « pauvreté monétaire », soulignant que le transfert monétaire estimé à 144.000 Fcfa par an en Côte d’Ivoire, est « assez bas » dans « la sous-région ».

Le programme des filets sociaux est passé « de 35.000 ménages en 2018 à 50.000 au premier trimestre 2019 » et vise « 150.000 bénéficiaires » au premier semestre 2020 grâce à des « financements additionnels » de la Banque africaine de développement et de la Banque mondiale, a fait savoir le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré.

M. Touré a aussi relevé le « paiement de l’allocation (36.000 Fcfa) du troisième trimestre pour 50.000 bénéficiaires actuels et l’identification en cours de 50.000 nouveaux ménages bénéficiaires dans 609 villages sélectionnés dans 21 régions ».

Initialement évalué à 727,5 milliards Fcfa, le budget du Programme social du gouvernement (PSGouv) 2019-2020 a été révisé pour s’établir à 1.003,4 milliards.

Le taux de pauvreté est passé de 51% en 2011 à 46% en 2015, a rappelé le porte-parole du gouvernement, assurant que la Côte d’Ivoire est aujourd’hui « largement en dessous de ce niveau ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire