La Caisse nationale des caisses d’épargne de Côte-d’Ivoire est devenue Banque Populaire

C’est un retour gagnant que vient d’opérer la Caisse Nationale des Caisses d’Épargne de Côte d’Ivoire (CNCE). Après la période trouble qu’elle a traversée, cette entreprise est de nouveau sur les rails mais dans de nouveaux habits, avec une nouvelle identité et de nouvelles ambitions.

L’ex-Caisse Nationale des Caisses d’Épargne s’appelle désormais Banque Populaire de Côte d’Ivoire (BP).

Pour le lancement officiel de ce rebranding, tout le team managérial de cette entreprise était face à la presse ce mardi 05 Novembre à l’auditorium de la CGECI à Abidjan.

A cette occasion le Directeur Général, Issa Fadiga. a expliqué que ”l’objectif de ce changement de nom est de mieux refléter la vision de la nouvelle équipe dirigeante mais aussi l’expertise et l’accessibilité d’une entreprise implantée en Côte-d’Ivoire”.

En effet avec un actionnariat détenu à 100% par l’Etat ivoirien, la Banque Populaire de Côte d’Ivoire a un capital social de 40 milliards de FCFA. Pour la petite histoire, c’est en octobre 2004 que l’ex-Caisse d’Epargne et des Chèque postaux (CECP) devient Caisse nationale des Caisses d’Épargne (CNCE) avec une augmentation du capital à 25 milliards de FCFA. Puis obtient l’agrément bancaire par arrêté n°1184/MEFDGTCP/DT/SDAMB en décembre 2009. Mais en Juin 2015 elle est mise sous administration provisoire par la Commission Bancaire. Et deux ans plus tard, en Mai 2017, le Gouvernement adopte un plan de recapitalisation. D’où la nomination en 2018 d’un nouveau Directeur Général et l’injection de 53 milliards de FCFA. Un nouveau comité de direction est mis en place avec une réduction du personnel (247 départs volontaires), la fermeture de 45 agences, la nomination d’un Conseil d’Administration et la reprise des activités de crédits dans un environnement de risques maîtrisés

En 2019, le Conseil d’Administration a officiellement pris fonction et des comités spécialisés de cession d’immobilisation hors exploitation ont été mis en place. Et depuis le 02 novembre 2019, l’ex-CNCE a officiellement changé d’identité pour devenir Banque Populaire de Côte d’Ivoire (BP) avec ses nouveaux attributs (logo, couleur, valeurs, signature).

La Banque Populaire c’est, selon le Directeur Général, ” une meilleure gestion des risques avec notamment une amélioration significative du portefeuille crédit et la redéfinition d’une nouvelle stratégie commerciale axées sur les classes populaires et classes moyennes ainsi que sur les PME auxquels nous octroyons des crédits”.

En termes de bilan, le Directeur général révèle même que sa banque finira l’année sur une note positive avec 302 000 clients actifs, un total dépôt de 110 milliards de FCFA et 55 milliards de FCFA de crédits. C’est donc bien parti pour la Banque Populaire de Côte d’Ivoire, ”le seul établissement bancaire qui propose des cars mobiles équipés de distributeurs automatiques” qui fonctionnent comme de vraies agences et qui vont sillonner les contrées les plus reculées du pays pour aller vers les clients.

Mireille Patricia Abié
FinancialAfrik

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire