La politique socio économique de Ouattara en Côte d’Ivoire est un « échec » (Soro)

Manuella YAPI

L’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020, a affirmé vendredi à Londres que la « politique socioéconomique » du chef de l’Etat Alassane Ouattara est un « échec », en dépit du « story-telling » selon lequel la Côte d’Ivoire « se porterait comme un charme », dans un discours devant la Chatham House.

« Il y’a un story-telling répandu par le régime de M. Ouattara au pouvoir en Côte d’Ivoire, selon lequel notre pays se porterait comme un charme. C’est tout simplement un fake », a dit M. Soro, ajoutant que le président « se heurte à la dure réalité de l’échec indiscutable de sa politique socioéconomique ».

Il a dénoncé une « propagande » entretenue par des « agences de communications financées dans les médias internationaux par le gouvernement » ivoirien, alors que le pays « va mal » et « la démocratie est en danger ».

Citant la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, Guillaume Soro a évoqué une croissance « en baisse continue depuis 2016 (de 9 à 6% en 2020) », un taux de pauvreté de « plus de 48% » ou encore un taux de chômage estimé entre « 70 et 90% de la population en âge de travailler ».

« La perception de la corruption a gravement augmenté dans le pays, selon le rapport 2019 de Transparency International. La Cour des Comptes (…) vient d’épingler courageusement la mauvaise gouvernance du régime Ouattara, en dévoilant un déficit budgétaire injustifié de plus de 103 milliards FCFA », a poursuivi M. Soro devant l’auditoire.

Le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, a relevé lundi à Abidjan un « infléchissement » du taux de pauvreté, qui est passé de 51% en 2011 à 46% en 2015, assurant que la Côte d’Ivoire est aujourd’hui « largement en dessous de ce niveau ».

Initialement évalué à 727,5 milliards Fcfa, le budget du Programme social du gouvernement (PSGouv) 2019-2020 a été révisé pour s’établir à 1.003,4 milliards.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “La politique socio économique de Ouattara en Côte d’Ivoire est un « échec » (Soro)

  1. ===== CET HOMME EST MORT =======

    Qui ça ? Dirait l’autre.

    Il semblerait que son futur « nouvel ancien ami » BLE Goude ait dit ceci de lui dans les premières années de la rébellion :  » Quand je vois Soro c’est un mort …vivant devant la nation. ».

    Donc cet homme est mort selon Gbap? !

    L’immense auteur africain Wolé Soyinka nous fait cette réflexion profonde : « L’homme meurt en tous ceux qui se taisent devant la tyrannie. »

    Sous cet angle de perception, on pourrait dire alors que Gnaoulé OUPOH serait fondé à demander à Soro de tout dire au risque de mourir.

    En admettant à tout le moins qu’il soit encore vivant…

    Mais tout le monde n’est pas Wolé Soyinka. Lui c’est un intellectuel rebelle de pure souche. Comme était musicien rebelle dans l’âme son cousin Soyinka Olufela Olusegun Oludotun Ransome-?Kuti. Anikulakpo The Black President !

    Wolé est plus qu’un écrivain couronné par le Prix Nobel.

    Dans l’affaire de la terrible guerre du Biafra, il a « gagné » la prison !

    Et « THIS MAN DIED » écrit en 1972 et publié en français sous le titre « CET HOMME EST MORT » cet ouvrage est le fruit de ces réflexions intimes des nuits d’incarcération.

    Arrêté sans être inculpé, mis au secret pendant quinze mois et incarcéré pendant dix-huit….

    Ayant seulement milité pour le retour à la paix dans son pays, Soyinka se trouva obligé de confesser un pseudo pacte avec Ojukwu le chef de la rébellion biafraise en vue de la doter en avion de combat pour évincer du pouvoir le Gouvernement Militaire Fédéral du Nigeria.

    Et quand Wolé Soyinka parle, on peut le croire sur parole !!!

    Fela raconte d’ailleurs dans ses mémoires qu’il s’était aventuré à lire un livre de son cousin paternel Soyinka. Mal lui en prit. Après trois jours il eut mal à la tête. Mais pour lui si le gouvernement du Nigeria c’est que tout ce que Wolé dit, est donc vrai….

    Mais peut-on croire Soro sur paroles ? Surtout qu’il ne parlera pas comme le souhaite Gnaoulé Oupoh et plusieurs militants de sa famille politique ?

    Soro nous déballe le fruit de ses hautes recherches pour nous démontrer que le régime auquel il a appartenu, a failli… et que LUI SORO peut faire mieux.

    Qui ? Lui Soro !!!

    Pendant qu’il lit son texte, son voisin de gauche très sceptique, gratte doucement son oreille. Très étonné !

    Lui Soro au passé chargé et surchargé par les organisations occidentales qui vient devant elles pour accuser Ouattara de tous les maux. Don’t acte.

    Les anglais se flattent d’avoir eu le monumental William Shakespeare. Iago est l’un des personnages les plus maléfiques et machiavéliques de son œuvre majeure Othello, Le More de Venise.

    Soro dans la peau de Iago. Tout y ressemble !

    Naturellement on ne peut pas discuter de ses statistiques économiques qu’il présente. Soro et Nyamsi ne s’y connaissent pas ! On attend plutôt très patiemment leurs recettes miracles.

    Wara depuis Lagos !

  2. Cette sortie de Soro, anciennement « Tiéni Gbanani », « Le Che », « Le Guide Éclairé » adulé et porté aux nues (excusez du peu), cette sortie donc est un coup de pied dans les parties, au seul regard du lieu, de la portée, du parterre en présence duquel cela se fait, et de la thématique abordée. Les chiffres brandis et la traçabilité des sources sont difficilement attaquables, même le classement (anecdotique selon moi) de la Côte d’Ivoire au rang du pays d’Afrique qui se flingue le plus, tout est clair, net et propre. Se posera inévitablement la question de son rôle personnel dans la tragique situation où se trouve son pays, mais l’essentiel de la démarche et de la pratique politique se trouvera ici résumée : l’opposition n’est astreinte à aucune obligation de bonne foi.

    Pour l’heure donc et en attendant la réaction des répondeurs automatiques de service, on constatera d’une part que le discours se corse à mesure qu’on approche de l’échéance de 2020, contredisant tous ceux qui prenaient l’homme pour un p’tit mickey, et d’autre part que cela est rafraîchissant pour tous ceux qui ne portent pas ce régime dans leur cœur. Faut-il le répéter ? On n’éteint pas un incendie avec de l’eau de source, même l’eau du caniveau fait l’affaire. Ce n’est pas demain la veille que Soro se transformera en eau minérale Badoit, Evian ou Olgane. Mais pour l’heure, il fait le job ! Et c’est déjà ça de pris.

Laisser un commentaire