Côte-d’Ivoire: « L’argent des casses des Bceao a servi à entretenir et à installer le RDR au pouvoir » (ex cadre de la rébellion)

Casses de plusieurs agences la Bceao en 2003 dans les zones sous contrôle rebelle.

El Hadj Mamadou Traoré, un ancien Conseiller de Soro Guillaume dit faire des révélations

« Chères populations de Côte d’Ivoire, recevez tous ceux qui viendront vers vous, mais sachez distinguer le vrai de l’ivraie. Sachez que l’argent que les gens au pouvoir vous distribueront, vient des caisses de l’État. Ce n’est pas leur argent. C’est le vôtre. Qu’on ne vous amène pas à dire merci au distributeur de billets de banque qui vous a donné votre argent.

Par contre, sachez que le peu que Guillaume Soro et ses hommes vous donneront pour boire de l’eau, ce n’est pas de l’argent sorti des caisses de l’État. C’est de l’argent gagné à la sueur de nos fronts. Nos adversaires vous diront que c’est de l’argent obtenu lors des braquages de la BCEAO, de l’argent obtenu grâce aux taxes mises en place par la Centrale, de l’argent des minerais et autres sources des ex-zones CNO.

publicité

En réponse, dites-leur que c’est cet argent qui a été utilisé pour acheter des armes pour les installer au pouvoir. Dites-leur que plusieurs d’entre eux ont bénéficié de la générosité de Guillaume Soro avec cet argent. Dites-leur qu’une partie de cet argent a contribué à entretenir leur parti pendant la rébellion. Dites-leur qu’une partie de cet argent a contribué à financer leur campagne en 2010. Dites-leur qu’une partie de cet argent a contribué à ‘’cadenasser’’ la zone CNO pour eux.

Dites- leur que cet argent recueilli en ex zone CNO ne vaut pas du tout les 200 milliards de nos francs détournés par eux dernièrement et qui ont été dénoncés comme Gap par les structures de contrôle des caisses de l’État. Dites-leur que pendant la rébellion, Guillaume Soro ne gérait pas les ports d’Abidjan et de San Pedro. Il ne gérait pas l’aéroport. Il ne prenait pas les taxes et impôts de la zone Sud. Il ne gérait pas les 100% du territoire ivoirien.

Eux, si. Dites-leur également que la rébellion n’avait pas pour objectif de développer la zone CNO. Elle avait pour objectif de les installer au pouvoir à travers l’organisation d’élections où, pour la première fois, leur mentor a pu être candidat. »

#AbidjanOnDit

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

3 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: « L’argent des casses des Bceao a servi à entretenir et à installer le RDR au pouvoir » (ex cadre de la rébellion)

  1. Wow ! Wow ! Wow ! Wow ! Wow ! Wow ! Wow !
    On savait que chien allait manger chien, mais là, ça dépasse toutes nos espérances ! C’est comme gnaga de femmes : tchoco-tchoco, on va voir soutien et puis slips. Je vous en prie, continuez donc les filles, nous on est po pour mater vos chers dessous, tellement affriolants ! 🙂

  2. Le malheur suit le vice, comme le bonheur suit la vertu. Et ces gens-là s’arrogent le droit de poursuivre Gbagbo pour le casse de la BCEAO ! Malheur à eux, qui ont vécu en saprophytes du pouvoir d’Abidjan (l’un des leurs exigeait même une prime de 5FCFA par kilo de cacao pour son ministère !!!!), pendant qu’ils siphonnaient l’économie de la zone CNO ! Et voilà que le pantalon est déchiré, laissant voir l’entre-fesse d’une saleté et d’une laideur sans pareils. Aucun journal bleu n’aurait osé écrire que que Mamadou Touré détaille ici.

    Et le malheur n’a pas arrêté de suivre le vice depuis leurs débuts : fête des lumières sanglante, course finale d’un bus bondé dans la lagune, éboulements d’immeubles, attaque terroriste, inondations, coupeurs de route, etc. Il ne manquent plus que les sauterelles et les rivières de sang (non, ça ils ont déjà fait). On savait déjà leur accession au pouvoir sale, mais pas à ce point-là. Les révélations de taille, nous risquons d’en avoir à mesure que octobre 2020 approche… On va donc consommer à dose homéopathique pour ne pas épuiser la réserve sur les 11 prochains mois.

  3. Toute cette histoire semble surréaliste.

    Mais entendre le Mr dire aujourd’hui que l’autre a assassiné la démocratie en côte d’ivoire pour moi c’est la forme achevée du surréalisme.

    C’est comme voir l’autre passer son temps à s’attaquer à l’opposition et venir soutenir que son parti est à la cei au compte de l’opposition, je me demande si tous ces gens là prennent les ivoiriens pour des…bêtes quoi.

Comments are closed.