Les députés du PDCI dénoncent « la carte d’identité payante » dans le budget 2020 en Côte-d’Ivoire

Emma ASSEMIEN

Les députés du groupe parlementaire du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, Opposition) ont dénoncé jeudi « la non prise en compte de la gratuité de carte nationale d’identité (CNI) » dans le budget de l’Etat de l’année 2020 qu’ils se sont abstenus de voter et demandent « une seconde lecture du projet », dans une déclaration.

« Le groupe parlementaire PDCI a émis de fortes réserves et s’est abstenu de voter le projet de loi des finances portant le budget de l’Etat de l’année 2020 (pour) … la non prise en compte de la gratuité de la CNI et demande au président Alassane Ouattara de ramener en seconde lecture ledit projet tout en prenant soin de corriger les insuffisances relevées », a déclaré le porte-parole Olivier Akoto Kouassi.

M. Akoto Kouassi a indiqué que « les députés du groupe parlementaire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir) ont rejeté » un amendement « demandant que le budget de l’Etat supporte les frais d’établissement de la CNI afin que tous requérants bénéficient gratuitement de cette pièce ».

Selon lui, « les sources de financement nécessaire à l’établissement de la CNI de 7.000.000 d’Ivoiriens pouvais être réunies à travers une augmentation du taux de la cassation Ad valorem sur le tabac ».

Le coût de délivrance de cette pièce d’Identité, dénoncé par l’opposition et des organisations de la société civile est de 5.000 franc CFA.

Mercredi, les députés ivoiriens réunis en séance plénière ont adopté à la majorité de ceux présents le projet de loi des finances portant le budget de l’Etat de l’année 2020.

Les députés PDCI disent s’être abstenus de voter ce budget a cause « de l’imprécision de la définition des indicateurs de performance des programmes, le caractère peu réaliste des prévisions des ressources et des charges, l’insuffisance des crédits alloués aux collectivités territorial, l’importance du poids de la dette dans le budget de l’Etat, la non prise en compte de la gratuité de la CNI et l’utilisation abusive de la législation par ordonnance ».

Toutefois, le groupe parlementaire s’est réjoui de la présence des ministres, sauf ceux de l’Education nationale Kandia Camara et des Affaires Etrangères Amon Tanoh, devant le Parlement pour présenter et défendre les 142 programmes financés par l’Etat dans leurs différents départements ministériels.

Le budget de l’Etat de Côte d’Ivoire 2020 s’équilibre en ressources et en charges à 861.013.330.830 francs CFA. Il est composé entre autres des recettes et de dépenses budgétaires.

A partir du 1er janvier 2020, la Côte d’Ivoire basculera dans le système de budget programme, un mode de gestion de finance publique avec pour but d’instaurer une cohérence entre les objectifs de développement et les allocations budgétaires.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Facebook Comments

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire