Caution de 100 millions Côte-d’Ivoire: Affi juge « indécent » de la part de Ouattara d’aborder le sujet en dehors d’un « cadre organisé»

Manuella YAPI

Le président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) Pascal Affi N’Guessan, a jugé « indécent » que le souhait du chef de l’Etat Alassane Ouattara d’augmenter la caution pour la présidentielle de 2020 à 100 millions FCFA ait été exprimé en dehors d’un « cadre organisé », estimant que le sujet doit être abordé « de façon sérieuse », face à la presse samedi à Abidjan.

« Ce n’est pas le montant qui me parait plus important (mais) le débat même, la manière et le contexte dans lequel ce problème est posé. Je trouve indécent qu’un sujet aussi important fasse l’objet d’un tel traitement. », s’est indigné M. N’Guessan, ajoutant que la question nécessite des « cadres organisés, structurés » et doit être évoquée « de façon sérieuse et non sur le ton de la plaisanterie ».

Selon lui, « le chef de l’Etat a une lourde responsabilité et ne doit pas parler n’importe où et n’importe comment sur des sujets aussi sensibles, parce qu’il entretient la confusion inutilement », avec des propositions « qui ne relèvent pas de sa responsabilité ».

« La manière de poser le problème ne me parait pas appropriée » et « dans tous les cas si ces choses doivent changer, cela doit faire l’objet d’une loi », a expliqué le président du Fpi, se demandant s’il ne s’agit pas d’un « ballon d’essai », en marge de la 5e assemblée générale ordinaire de l’organisation des femmes de son parti.

En visite dans le Hambol (Centre-nord), M. Ouattara a souhaité jeudi une « caution de 100 millions FCFA » pour la présidentielle de 2020, estimant que « c’est important qu’il n’y ait pas trop de candidats pour que les Ivoiriens puissent les entendre », au cours d’une rencontre avec les cadres, chefs traditionnels et religieux de la région.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Facebook Comments

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Caution de 100 millions Côte-d’Ivoire: Affi juge « indécent » de la part de Ouattara d’aborder le sujet en dehors d’un « cadre organisé»

  1. DE KATIOLA A DABAKALA LE GRAND BROUILLAGE DE FRÉQUENCES
    ==========================

    Nul ne peut le contester. L’Agence Ivoirienne de Gestion des fréquences Radioélectrique nous doit des explications.

    Durant le voyage du Président il ta trop de BRUITS qui ont parasité le réseau des communications politiques…

    De toutes façons, eux mêmes nous devaient des éclaircissements depuis le vote de la Loi n° 2017-868 portant régime juridique de la communication audiovisuelle. Je n’ai pas du tout compris la différence entre les définitions des mots BROUILLAGE et EMBROUILLAGE dans le texte. A moins cela ne soit fait à dessein pour rendre inintelligible à tout citoyen non initié, la lecture de ladite loi !
    Bref !

    Mais il y a eu manifestement brouillage et embrouillage. Vous choisirez le mot qui vous convient mais l’autorité en charge des opérations de contrôles inopinés de la qualité de service (QoS) des réseaux des communications POLITIQUES devrait visiter plusieurs localités pour comprendre pourquoi cette incapacité du citoyen à suivre clairement TOUT CE QUI A ETE DIT et TOUT CE QUI NE DEVRAIT PAS ETRE DIT …LA BAS !!!

    AFFI a encore eu raison. Une fois de plus, devrais je écrire. Mais comme c’est AFFI ce n’est pas grave ! Ça n’ira pas loin !

    Ailleurs les déclarations « bon enfant » du President de manière conviviale avec Billon ou Ouassenan qui ont démontré à tout le moins que le cadre était apaisé et fraternel, ces multiples déclarations dis je auraient soulevé une véritable levée de boucliers !

    CHAPEAU AU PDCI DU HAMBOL.
    ============================

    On peut et on doit adresser un grand bravo au Général Ouassenan et à tous les leaders politiques de tous bords du HAMBOL. Leur attitude républicaine mérite d’être citée en exemple !

    UNE COMMUNICATION POLITIQUEMENT INCORRECTE
    ===========================
    Dans la forme et dans le fond.

    Mais cela ne nous surprend pas. Je parie que dans le texte des discours, toutes ces sorties polémiques n’y figuraient pas ! C’est pourquoi à juste titre l’usage oblige à inscrire au bas du texte comme en rappel « SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI « .

    Homme de chiffres Ouattara notre champion l’est moins dans l’usage du discours libre politique. Il a besoin dun encadrement pour rester dans les rails du correct et éviter des propos qui vous rattreperont toujours dans ce siècle des caméras et micros cachés oû tout geste et tout mot dit ne sauraient passés inaperçus et …seront toujours sortis de leur contexte ! Politique oblige !!!

    J’imagine le President du Conseil Constitutionnel gêné quelques fois. Lui dont l’institution a la suprême autorité ! Tout ce dit comme la séparation des pouvoirs n’était que vue de l’esprit et que l’exécutif peut faire injonction à celui qui écrit et dit la loi !

    Le style du discours largement ponctué de multiples « ..JE….JE…JE…. » est tres gaullien !

    On peut même remonter plus loin « L’État, c’est moi » est une formule du même acabit et que Louis XIV aurait prononcée le 13 avril 1655 devant les parlementaires parisiens !

    De Gaulle ou Louis XIV, peu importe ! Nous sommes censés ETRE EN RÉPUBLIQUE ! Et la République a ses us et coutumes. Ses codes et ses usages consacrés !

    Quand les opposants qui n’ont aucunement obligation de bonne foi, selon Saint Coigny, se saisiront de toutes ces déclarations, il y aura à boire et à manger dedans. A festoyer même ! Parce que les déclarations ont été nombreuses et à différents endroits.

    Comme une opération de brouillage et d’embrouillage sans équipements techniques !

    L’inconvénient de cette communication detendue et sans freins, c’est que tout à été dit et tout peut être dédit !

    Quand le Président dit « SI…. » tout le monde croit entendre « …Le Président sera candidat. L’affaire est pliée ! ».

    Quand le Président plaisante publiquement avec le grand fortuné Billon du montant à arrêter pour la caution on se dit « Mais on est oû la ? ».

    Et tant d’autres questions qu’il n’était pas nécessaire de susciter. Même beaucoup comme moi croit que Ouattara n’a pas besoin d’un autre mandat. Il a trop donné à ce pays pour avoir un peu de temps personnel pour contempler son oeuvre, rendre grâce à Allah Le Tout Miséricordieux après de batailles dont il est sorti vainqueur et ..demander pardon !

    Tirée de l’album SEYA de la grande Diva Oumou SANGARE et magnifiquement jouée sur un air de balafon très prisé dans tout le grand Nord de notre pays et dans le sud du Mali jusqu’à Bobo au Burkina, la chanson MOGO KELE est une ode à mediter pour les regnants !

    Mais s’il y a une chanson de Oumou que ADO doit écouter AUJOURD’HUI ET MAINTENANT c’est bien « Mogo Te Diya Bee Ye !  »

    De quoi je me mêle ? Les gouvernants au sommet de leurs gloires ont ils le temps d’écouter les Tonton Etiennot ou Nguess BON SENS qui pourraient gâcher leur plaisir ? Tous les chefs ont ils obligation d’être des « KANKELE TIGUI ? »

    Mogo Te Diya Bee Ye
    ==================

    hooo dibi kodi kabako dounouyan le môgôlou
    laban tè dounouya la sabari kô
    sou ma ko marama fè la môgo lou sa bère ni dougou mada
    o yé fa ye fa yènèmagèrèyéfa
    ka ne son sogo kan na ko ye kè kankelé tigui yé môgôlou
    ka son nougougéréla ko tièsirifè tè
    ka son sogo bièn la ko yé fè kè dignèlé môgôlou
    ka son son sogon son na dounouya
    ko son yé môgô la, son yé sarama la
    ko son tè môgô la, son yé saramala dounouya
    ka ne son golo djaran na ko girikan fè tè
    ka son nèkoula ko yé dô kouma dien fô môgôlou
    lolon baro yé môgô kiala lodon kéréyén
    baromôbara ka fisa labènbaradi
    labèn barabaro yon kodiougou tè
    kélé sa tè bolouda bana ni déwolobali tè
    dô sara dô folo la, kômô djô ani bômô djô
    tadji nô ka to kè foura lé ko gnonô tè bamôdjô kourou tiama ni wa kére ni,
    o tè foyi la niègè minè kô, sababu nô môgôya diala, tè ala kana môgô sabula dignè kônô
    né sabu do ne gôni fô la daoudabougou,
    naaaa mu….
    instrumental
    né tolo mougou kan lô djôn ma kolôn

Laisser un commentaire