Côte-d’Ivoire: Convoquée hier, la conseillère de l’opposant Mamadou Koulibaly se rendra lundi à la préfecture de Police

Manuella YAPI

Convoquée vendredi par le service des enquêtes générales de la préfecture de police d’Abidjan, Nathalie Yamb, la conseillère du fondateur de Liberté et démocratie pour la République (LIDER, opposition ivoirienne) Mamadou Koulibaly, « s’y rendra » lundi, a indiqué ce dernier, dans un tweet.

Une convocation, au « motif inconnu mais urgent », a été « déposée à Lider House (siège du parti) par le chef des services des enquêtes générales de la police » pour Mme Yamb vendredi soir, a tweeté M. Koulibaly, ajoutant qu’ »elle recevra la convocation lundi et s’y rendra ».

Les « avocats, cadres et militants de Lider (l’)accompagneront » à la préfecture de police d’Abidjan et « exprimeront leur étonnement quant à la forme donnée à cette convocation sans motivations avouées par la police », a-t-il poursuivi.

« Nous n’avons aucune crainte » et sommes « sans reproches », mais plutôt « curieux de savoir les motivations et les suites de la procédure d’enquête générale dont elle fait l’objet », a écrit M. Koulibaly, candidat déclaré à la présidentielle de 2020, sur Twitter.

Lors de sa participation au sommet Russie-Afrique qui s’est tenu les 23 et 24 octobre à Sotchi, Nathalie Yamb a fustigé la France, « qui considère toujours le continent africain comme sa propriété », à travers entre autres le FCFA.

« Force est de constater qu’après l’esclavage, la colonisation, les pseudo-indépendances, on ne nous a reconnu que le droit d’être libres, mais seulement au sein de l’enclos français. L’Afrique francophone est encore, en octobre 2019, sous le contrôle de la France », a déclaré Mme Yamb dans son intervention.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Facebook Comments

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire