« Laurent Gbagbo ne doit pas être l’unique objet de nos revendications » en Côte-d’Ivoire, affirme Simone Ehivet Gbagbo

Serge Alain KOFFI

L’ex-Première Dame de Côte d’Ivoire Simone Gbagbo a exhorté samedi à Abidjan les femmes de son parti, le Front populaire ivoirien (FPI, opposition), à ne pas faire du retour de son mari, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, en liberté conditionnelle en Belgique, “ l’unique objet de (leurs) revendications’’ politiques.

“Aujourd’hui dans le combat que nous menons, nous devons le mettre au centre de toutes nos revendications. Je ne dis pas qu’il doit être l’unique objet de nos revendications. Ce n’est pas ce que je dis. Il faut qu’on se comprenne bien. Celui qui dit qu’il veut faire de Gbagbo Laurent, l’unique objet de nos revendications, répondez-lui clairement : arrière de moi Satan’’, a déclaré Simone Gbagbo, à l’ouverture de la 5e assemblée générale ordinaire de l’organisation des femmes du FPI (OFFPI).

Cette AG dont le thème était: “réflexion sur la contribution des femmes du FPI à la réconciliation nationale et aux élections’’, s’est déroulée à Azito en présence de plusieurs cadres du parti et d’une délégation des femmes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

Absent, le secrétaire général du parti et parrain de cette manifestation, Assoa Adou, était représenté par Boubacar Koné.

Dans un rappel historique, l’ex-première Dame a expliqué les raisons de la création de l’OFFPI et du choix de Laurent Gbagbo pour conduire le FPI, créé dans la clandestinité en 1982.

“On a crée l’OFFPI pour que les femmes à l’intérieur du FPI deviennent des personnalités politiques façonnées par la pratique, les responsabilités, les réflexions fortes, profondes et solides’’, a-t-elle d’abord indiqué, avant d’ajouter : “il y avait aussi la nécessité d’aider les femmes du FPI dans les structures qui leur sont dédiées à s’approprier la vision du FPI’’.

Sur le second point, elle a insisté sur la qualité de la “vision salvatrice’’ de son parti pour la Côte d’Ivoire dont Laurent Gbagbo était “le porteur’’.

“Gbagbo a porté cette vision avec puissance, compétence, intégrité, courage et avec force et a su par sa parole convaincre les Ivoiriens (…) C’est la raison pour laquelle chaque fois que l’un d’entre vous se lève pour dire revendiquons le retour de Gbagbo Laurent, il a raison’’, a-t-elle indiqué d’emblée.

Pour elle, “Gbagbo est au centre des revendications (des militants) parce qu’il est la tête qui symbolise (la) vision’’.

“S’il n’est pas là, notre vision est tuée. Donc, il doit être là. Mais notre vision, ce n’est pas Gbagbo Laurent, notre vision c’est la Côte d’Ivoire nouvelle. Et le jour que Dieu lui-même va décider que Gbagbo Laurent n’est plus là, est-ce que notre vision va mourir ?’’, a-t-elle interrogé son auditoire qui a répondu en chœur : “Non’’.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Facebook Comments

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “« Laurent Gbagbo ne doit pas être l’unique objet de nos revendications » en Côte-d’Ivoire, affirme Simone Ehivet Gbagbo

  1. ELOIGNE TOI DE MOI SATAN
    =========================

    « Celui qui dit qu’il veut faire de Gbagbo Laurent, l’unique objet de nos revendications, répondez-lui clairement : arrière de moi Satan’’ !

    Ce bout de phrase vaut son pesant d’or. C’est même un tournant dans la bataille interne au sein des Frontistes.

    La grande Simone qui n’est pas n’importe qui dans cette arène permanente, vient malgré toutes les pommades pour rendre le morceau moins rigueux à avaler, de lancer un grand pavé dans la mare. Les ondes se dessineront pendant longtemps et très longtemps dans ce fleuve dit de gauche…

    « Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul… »

    C’est une citation du bon vieux Mathieu 4:10…

    Quand on évoque le nom de Mathieu certains ne se souviendront que du verset 7:7
    « Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira.. ».

    Non soyons sérieux Mathieu a écrit beaucoup de grandes choses. Quel que soit le Mathieu que nous retenons. L’apôtre qui vécut avec Jésus ou l’autre qui aurait écrit la Bible selon Saint Mathieu… De toutes façons, les palabres sur l’histoire VRAIE ne finiront jamais. Est ce que nos frères les Baoulé ont fini de s’entendre sur le VRAI lieu oû fut enterré leur Reine Abla Pokou ? Quand l’histoire « officielle parle de Sakassou, d’autres descendants jurent la main sur le coeur que La Reine Abla Pokou n’a jamais été dans le Walèbo (Sakassou) et qu’elle reposerait dans le lit d’un cours d’eau à N’drannouan (près de Bouaké).

    Il n’y a pas que les Baoulé au demeurant qui feraient face à des versions multiples de leur mémoire collective. La belle histoire de Soundjata fondateur de l’empire du Mali, racontée depuis des siècles, contiendrait « en vérité » beaucoup de contre-vérités. Certains grands griots et des sachants qui parlent en paroles vous diront que Fakoly et Djata c’était le même personnage… Que Tira Maghan  TRAORE roi dont la devise “ On me tue ; on ne me déshonore pas ! ” a été reprise par des unités d’élites sous des formes diverses, serait allé à la Mecque d’oû son nom « Tara Maqua » et non Tira Maghan… Donc il serait différent du fondateur du N’gabou ! Trêves de digressions. Ne réveillons pas les morts.

    Revenons à notre « RETIRE TOI SATAN ! ».

    LA légitimité historique de Simone lui permet d’envoyer une vraie catapulte sur les GOR ! Elle demande de chanter désormais de nouveaux cantiques !

    La « Vision Ou Rien » ! Le Dieu à adorer ce n’est pas Gbagbo. C’est la VISION.

    De GOR on passe donc à VOR ! Ne confondez surtout pas le VOR originel des Frontistes au VOR (VHF Omnidirectional Range) utilisé dans les plateformes aéroportuaires. Même si les deux aiment à rester dans la bonne route à ne pas se tromper de trajectoire.

    Présenté ainsi on peut se demander aujourd’hui « MAIS AU FOND, AVEC CETTE PRÉCISION DE SIMONE, QUE REPROCHAIT ON A AFFI DEPUIS LONGTEMPS ??? »

    Peut être que AFFI est N’guessan. Et Simone est Gbagbo. Après SANGARE Le gardien du temple, la parole de Simone vaut son pesant d’or ! ASSOA ADOU était absent mais le message lui parviendra. Les GOR de la première heure vont avaler la couleuvre. Goitre ne tue pas l’homme !

    RETIRE TOI SATAN !
    =================
    Ainsi donc mon ami BIG SAT ancien chef d’orchestre de l’OUA après feu Paul DODO, serait à la surprise générale des anciens du Lycée de Bingerville et du Campus, devenu un fervent PORTEUR DE LA PAROLE DE DIEU.

    Kacou WOGNIN Omer a été totalement touché par Jésus-Christ. Il ne répondrait même plus au nom de sa jeunesse BIG SAT !

    Vous voyez comment ce monde est merveilleux ?

    Les mutations comme celles de BIG SAT, il faut bien maîtriser le très ésotérique Yi-King Le Livre des Mutations, pour les voir venir.

    Sinon il y a les adages des anciens. « Tant qu’on vit, il y a toujours l’espoir »?. On vous l’avait déjà dit. Et Papa Wemba l’a bien chanté : « LA VIE EST BELLE ! ».

    En un mot comme en mille, le message codé de Simone est passé. C’est une spécialité FPI bien maîtrisée depuis le temps de la clandestinité sous les bananeraies de Dabou. La parole n’est jamais simple. Elle a toujours deux sens. Même les grands griots mandingues ne font pas mieux ! Face à la police de feu FHB la prudence langagière était de mise. Et la pratique à fait école.

    Avec le VOR ce n’est plus une affaire de Gbagbo ou Rien pour les futures élections. S’il ne vient pas JE SUIS LÀ. Le message est compris ! Ce qui AFFI a pris les devants pour valider depuis quelques temps…

    Reste à savoir si « constitutionnellement, elle fait partie de la BONNE génération. »

    Ceci est un autre débat. A chaque jour suffit sa peine ! Cest encore du Saint …Mathieu ! Le Sermon de la Montagne.

    « Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. » (Matthieu 6, 34)

Laisser un commentaire