Dakar: La Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA va plancher sur l’Éco (monnaie)

Par Connectionivoirienne

La 22è Session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine [UEMOA], présidée par le Président de la République de Côte-d’Ivoire, Alassane Ouattara, a ouvert ce mardi 3 décembre 2019 à Dakar.

Selon nos informations cette Conférence va principalement plancher sur le basculement progressif des pays de l’Union de la monnaie CFA tenue par la France, vers la monnaie Éco, futur monnaie commune aux pays d’Afrique de l’Ouest, y compris le Nigeria et le Ghana.

Le président béninois Patrice Talon avait annoncé récemment le retrait de la totalité des réserves de change du CFA de la Banque de France, en les redirigeant vers les deux banques centrales du CFA en Afrique de l’ouest (BCEAO) et en Afrique centrale (BEAC).
Cette mesure semble pour l’instant insuffisante aux yeux des jeunes générations africaines qui exigent un arrêt total pur et simple de l’encombrante immixtion de l’ancien colon dans les affaires monétaires de leurs pays.

Rappelons que la 22è Session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement qui s’ouvre à Dakar, fut précédée hier par une Conférence Internationale sur le Développement Durable et la Dette Soutenable.

NOTE D’INFORMATION N° 1571 du 02 décembre 2019

Le Chef de l’Etat a pris part à la Conférence Internationale sur le Développement Durable et la Dette Soutenable, à Dakar

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part à Dakar, ce
lundi 02 Décembre 2019, aux côtés de plusieurs de ses pairs, à la Conférence
Internationale sur le Développement durable et la Dette soutenable.
Intervenant au cours de cette rencontre, le Chef de l’Etat a souligné la nécessité de
financement pour un développement rapide de nos pays, tout en mettant en garde
contre l’endettement excessif.

Il a ajouté que cette réunion permettra de réfléchir aux solutions visant à trouver le
juste équilibre entre le développement des Etats et la soutenabilité de la dette pour
les finances publiques.

Evoquant les défis de développement durable et de lutte contre le terrorisme, le
Président de la République a retenu cinq (05) points prioritaires, notamment
l’amélioration du recouvrement d’impôts et taxes pour financer les projets de
développement du continent Africain, ce qui facilitera l’accélération de la mobilisation
des ressources intérieures ; l’amélioration du climat des affaires pour plus
d’investissements privés nationaux et internationaux ; le Développement d’un secteur
financier solide et diversifié et l’accroissement du taux de l’épargne intérieure, tant
privée que publique, afin d’augmenter le montant et la durée des prêts nécessaires à
l’investissement dans les infrastructures ; une meilleure sélection des projets à
financer et une gestion adéquate de la dette.
Le Chef de l’Etat a également souhaité la flexibilité des partenaires techniques et
financiers, notamment le Fonds Monétaire International, dans l’appréciation de
certains indicateurs, notamment celui du déficit budgétaire.
Quant au Président de la République Sénégalaise, S.E.M. Macky SALL, il a appelé les
pays africains à plus de solidarité et de cohésion pour un meilleur décollage

économique. A cet égard, il a exhorté les dirigeants africains à investir dans le capital
humain, notamment l’éducation, la formation…

La Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI), Madame Kristalina
GEORGIEVA, a, pour sa part, fait des observations concernant la dette et son impact
économique en Afrique Subsaharienne, tout en soulignant la nécessité pour nos Etats
de faire en sorte de se procurer les revenus publics en interne.

La Vice-Secrétaire Générale des Nations-Unies, Madame Amina Mohammed, a, quant
à elle, relevé l’insuffisance de l’aide publique au développement. Elle a appelé à
davantage d’investissements dans les secteurs de l’éducation, de la santé, du transport
et de l’énergie, pour permettre à nos pays d’accentuer et d’accélérer leur processus de
développement.

Notons que le Président Alassane OUATTARA, par ailleurs Président en exercice de la
Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire
Ouest-Africaine (UEMOA), présidera le mardi 03 décembre 2019, à Dakar, le 22è
Sommet extraordinaire de cette Organisation, consacré à la situation sécuritaire,
notamment la lutte contre le terrorisme dans les Etats membres.

Service presse Présidence de la Republique

Facebook Comments

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire