Londres/Côte-d’Ivoire interview: Aminata N’Diaye sur les dangers de l’orgasme du pouvoir du Rhdp/rdr, le soutien du PDCI aux Conservateurs anglais, l’arrêt de la Cour africaine…

Interview Connectionivoirienne | Par Douadé Alexis Gbansé

Bonjour madame N’DIAYE, comment se déroule votre séjour politique en Europe ?

Bonjour monsieur GBANSÉ. Je suis Mme Aminata N’DIAYE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA chargé des relations avec les Syndicats, les ONG, les Groupes Socio-Professionnels et les Mouvements Associatifs ; Porte-parole du PDCI-RDA et Membre d’honneur de l’UFPDCI Urbaine et Rurale. Nous sommes en mission en Europe depuis quelques semaines et nous apprécions particulièrement l’étape de l’Angleterre après l’investiture des Délégués Généraux de France à LILLE, capitale des Hauts de France, sur invitation de mon frère et collègue Bernard EHOUMAN, Secrétaire Exécutif chargé des relations avec les Délégations Générales du PDCI-RDA, présentement en mission à Bruxelles.

Vous êtes en Angleterre malgré le report du second forum politique du Grapa-PDCI auquel vous étiez attendu entourée de membres du parti conservateur anglais. Pouvez-vous nous faire un court bilan de votre séjour à Londres ?

En effet, nous sommes en Angleterre plus précisément dans la capitale londonienne. Il était important pour nous d’effectuer cette mission pour différentes raisons :

Sur instructions de Son Excellence Monsieur Henri Konan BEDIE, président du PDCI-RDA, expliquer la raison et le bien fondé du report de ce deuxième forum politique initié par le GRAPA PDCI à nos amis panélistes du BRITISH CONSERVATIVE PARTY. Une nouvelle date sera proposée très prochainement pour la tenue de cet échange politique à Londres.

Aussi pour traduire nos encouragements aux responsables de GRAPA PDCI pour toutes leurs initiatives en vue du rayonnement du PDCI-RDA. GRAPA PDCI est un groupe de réflexion créé depuis juin 2008 dont les actions visent à soutenir les instances du PDCI- RDA.

En ma qualité de Secrétaire Exécutif de tutelle en charge des Mouvements Associatifs et de la Société Civile en général, nous avons fait la revue des troupes. Nous avons été particulièrement touchés par la mobilisation spontanée de la société civile et des faitières des ivoiriens vivant au Royaume Uni. Nous avons eu des séances de travail très enrichissantes au cours desquelles nous avons entre autres, échangé longuement sur les problèmes d’actualité avec Madame Wassa COULIBALY, Vice- Présidente Nationale du RACI, au compte de la plateforme CDRP.
Nous tenons à préciser que les militants du PDCI-RDA à travers les groupes et clubs de soutien tels que JHJP de Monsieur ADJE Kouakou, Renouveau de Monsieur SIKABI et GRAPA – PDCI de Monsieur Loué Tebily Roger, nous ont assuré de leur indéfectible attachement au président Henri Konan Bédié et aux idéaux du PDCI-RDA. Ensemble nous avons dégagés les perspectives prometteuses pour 2020.
Grand Merci à la communauté ivoirienne dans toute sa composante qui nous a accordé un accueil des plus chaleureux lors de ce séjour.

Êtes-vous satisfaite des contacts avec le parti conservateur du premier ministre Boris Johnson, votre allié au niveau du PDCI ?

Nous sommes porteurs d’un message d’encouragement de Son Excellence Monsieur Henri Konan BEDIE à nos amis du British Conservative Party. Comme vous le savez, ce parti frère est engagé en ce moment dans une campagne électorale de grande envergure que nous espérons fructueuse. Nous souhaitons un franc succès à tous les candidats du premier ministre BORIS JOHNSON et particulièrement à Madame PHILIPPA BROOM, l’amie de l’Afrique.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a récemment affirmé qu’il sera candidat en 2020 si ceux de sa génération, faisant allusion aux présidents Bédié et Gbagbo, y prenaient part. Quel est votre commentaire ?

Vous savez, l’ivoirien a beaucoup d’humour et cela lui permet de dédramatiser toutes les situations cocasses.
La nouvelle constitution de la République de Côte d’Ivoire, en son Article 55 dit ceci :
« Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Il n’est rééligible qu’une fois.
Il choisit un vice-Président de la République, qui est élu en même temps que lui.
Le candidat à l’élection présidentielle doit jouir de ses droits civils et politiques et doit être âgé de trente-cinq ans au moins. Il doit être exclusivement de nationalité ivoirienne, né de père ou de mère ivoirien d’origine. »

L’actualité aussi de ces dernières 24 heures en Côte-d’Ivoire, c’est la décision de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. Pour certains observateurs votre parti le PDCI-RDA a été dévoué dans sa requête pour une suspension temporaire de la CEI. Partagez-vous cette lecture ?

Notre pays est en pleine phase de réconciliation après la grave crise post-électorale de 2010-2011. Aujourd’hui, la population est encore sous la hantise d’une nouvelle crise sanglante. Depuis 2000, nous faisons le constat amer que toutes les crises et violences émanent de la gestion calamiteuse du processus électoral par la Commission Electorale Indépendante (CEI). Ce fut encore le cas lors des dernières élections locales.
Nous pensons que la communauté internationale n’a pas intérêt à accompagner la Côte d’Ivoire dans un nouveau gouffre de violences post-électorales. Par conséquent, nous invitons tous les acteurs de la vie politique en Côte d’Ivoire à privilégier l’intérêt supérieur de la Nation pour évacuer l’orgasme du pouvoir et à préserver le peuple d’une nouvelle dérive.

Quelle sera l’attitude votre parti et ses alliés si la commission électorale était maintenue en l’état actuel ? Pensez-vous que le PDCI et ses alliés boycotterons la présidentielle de 2020 ?

Vous savez, sans être médecin, chaque pathologie a son traitement. Le PDCI-RDA et ses alliés sauront s’adapter à la réalité du moment pour une élection juste, démocratique, transparente et sécurisée.

Le PDCI RDA qui est un parti épris de paix et dialogue, reste ouvert à toutes les propositions consensuelles pour des élections apaisées en 2020.

Nous vous remercions pour cette opportunité que vous nous offrez afin de transmettre l’information juste à vos auditeurs et lecteurs. Nous profitons de l’occasion pour adresser nos remerciements à tous les journalistes et médias qui assurent cette noble mission d’information.

Fin

Commentaires facebook

Author: La Rédaction