Gon gonfle ses muscles en Côte-d’Ivoire: « Nous ne permettrons jamais à quiconque de perturber les « acquis »

Manuella YAPI

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, a assuré vendredi à Abidjan que le gouvernement ne permettra « jamais à quiconque de perturber » les « acquis » de la Côte d’ivoire, qui est sur une « pente vertueuse », au lendemain de la diffusion d’une bande sonore en guise de preuve contre l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, poursuivi pour « présomption grave de tentative d’atteinte contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire ».

« Nous savons tout le travail qui a été abattu par le président et ses gouvernements respectifs pour que la Côte d’Ivoire arrive là où elle se trouve aujourd’hui, enviée dans le monde par son taux de croissance (…). Tous ces acquis, nous ne permettrons jamais, et à quiconque de les perturber », a mis en garde M. Gon Coulibaly, lors de la cérémonie de lancement des paiements des 75.000 nouveaux ménages bénéficiaires des filets sociaux, à Abobo (nord d’Abidjan).

Il a « donné l’assurance » que la « pente vertueuse sur laquelle la Côte d’Ivoire est aujourd’hui (…) sera maintenue, maintenant et pour l’avenir », tout en invitant « chacune et chacun à dénoncer, condamner, toutes les tentatives, d’où qu’elles viennent, qui visent à troubler la quiétude » des populations.

Le procureur de la République Richard Adou a diffusé jeudi à Abidjan un enregistrement sonore dans lequel une voix masculine, attribuée à M. Soro, échange avec un homme a l’accent européen, sur l’éventualité d’une « insurrection populaire » en Côte d’Ivoire, ainsi qu’une « puissance de feu » après une campagne de « communication qui va discréditer le régime » en place.

M. Adou a par la suite évoqué des « perquisitions et saisies qui ont permis de découvrir » entre autres, « un lot de matériels de communication radio, cinq gilets par balles, six caissettes de munitions de 12/7 », ainsi que des armes dont « trois mitrailleuses de type 12,7, quatre RPG-7, 13 roquettes, quatre missiles antichars ».

En réaction, Me Affoussiata Bamba Lamine, l’avocate de Guillaume Soro (candidat à la présidentielel de 2020) a moqué un « feuilleton d’espionnage mal monté par Abidjan », indiquant que cette bande sonore, dans laquelle le président du mouvement Générations et peuples solidaires (GPS) tentait de « tirer les vers du nez (d’un) espion », est « incomplète et date de 2017 ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire