Message à la Nation 2019 du président de la Pépublique, Alassane Dramane Ouattara

Mes chers compatriotes,
Chers amis de la Côte d’Ivoire,

C’est toujours avec beaucoup de plaisir et d’émotion que je m’adresse à
vous, à l’occasion du passage à la nouvelle année.

Mon émotion est encore plus grande cette année, car ce sont les derniers
vœux du second mandat à la magistrature suprême que vous avez bien
voulu me confier.

Comme vous le savez, l’année 2020 sera une année importante pour
l’avenir de notre chère Côte d’Ivoire.

C’est pourquoi, à l’occasion de ces vœux, j’aimerais que nous regardions
le chemin parcouru, ensemble, vers la modernisation de la Côte d’Ivoire,
la consolidation de la Nation ivoirienne, et l’amélioration des conditions de
vie des Ivoiriens.

Mes chers compatriotes,

Au moment où je briguais la magistrature suprême en 2010, j’avais deux
priorités :

• l’amélioration des conditions de vie des populations par la réalisation
d’infrastructures sociales et économiques ;
• et la création d’emplois, notamment pour les jeunes.

Malheureusement, au sortir de la grave crise post-électorale que nous
avons connue, nous avons trouvé un pays en lambeaux, un tissu social
déchiré, une situation sécuritaire précaire, une administration en
déliquescence et des infrastructures totalement dégradées.

Nous avons dû alors parer à ces urgences de remise en état de notre pays.
Il nous fallait ramener la paix et rétablir la sécurité sur toute l’étendue du
territoire national. Nous l’avons fait.

Il nous fallait restaurer l’autorité de l’Etat, remettre l’administration en
marche, la rapprocher de nos concitoyens vivant dans les localités les plus
reculées. Nous l’avons fait.

Il nous fallait rétablir les Institutions et les renforcer pour qu’elles
accompagnent l’action de l’Etat. Nous l’avons fait.
Grâce à la mise en place de la Commission Dialogue, Vérité et
Réconciliation, nous avons compris les causes profondes de cette crise et
nous avons tiré les leçons pour l’avenir du pays ; pour que plus jamais, la
Côte d’Ivoire ne retombe dans les mêmes travers.

Nous avons entrepris de solder de façon définitive le contentieux de la
crise post-électorale en identifiant puis en indemnisant les victimes, en
amnistiant la quasi-totalité des prisonniers civils de la crise post-électorale,
en favorisant les conditions de retour de la plupart de nos compatriotes
refugiés hors du pays. Ceux qui étaient des agents de la Fonction publique
ont réintégré l’administration.

Nous avons traité chacune des urgences de la crise avec détermination et
responsabilité.

Mes chers compatriotes,
Chères sœurs, chers frères,

Parallèlement à toutes ces actions, nous avons procédé à des
investissements massifs pour la réhabilitation et l’extension de nos
infrastructures économiques et sociales, afin d’offrir de meilleures
conditions de vie à nos concitoyens et changer le visage de notre pays.
Ainsi, nous avons permis l’accès à l’eau potable à des millions d’Ivoiriens.
Aujourd’hui, plus de 80% des Ivoiriens ont accès à l’eau potable dans les
villes comme à l’intérieur du pays. Le nombre de localités desservies en
eau potable est passé de 789 en 2011 à 1095 en 2019.
Nous avons raccordé plusieurs centaines de localités au réseau électrique
national, de sorte qu’à fin 2020, tous les villages de plus de 500 habitants
auront accès à l’électricité, soit environ 80% des Ivoiriens.
Je voudrais souligner que de 2012 à fin novembre 2019, soit en 8 ans, ce
sont au total 2796 localités additionnelles qui ont été électrifiées,
comparées aux 1531 localités électrifiées sur la période 1994-2011, c’est
à dire en 18 ans.

Ainsi, le taux de couverture en électricité a quasiment doublé, passant
de 33% en 2011 à 66% à fin novembre 2019. Il est projeté à 80% en
2020.

Afin d’offrir à nos enfants, un cadre d’éducation et de formation adéquat,
pour leur garantir une chance de réussite sociale, nous avons construit 33
698 salles de classes préscolaires et primaires, 277 lycées et collèges entre
2011 et 2019.

Au niveau de l’enseignement supérieur, nous avons procédé à la
réhabilitation des universités de Cocody, d’Abobo-Adjamé et de Bouaké.
Nous avons transformé les URES de Daloa et de Korhogo en universités,
ouvert l’université de Man et l’université virtuelle d’Abidjan et lancé les
travaux de construction des universités de San-Pedro et de Bondoukou.
Nous avons restauré et construit des dizaines de centres de santé et
d’hôpitaux à travers le pays. En outre, un programme ambitieux de
réhabilitation et de construction d’hôpitaux est en cours, pour que chaque
Ivoirien ait accès à une meilleure prise en charge médicale à proximité de
son lieu d’habitation. Le taux d’accès aux services de santé est ainsi passé
de 44% en 2012 à 69 % en 2019.

Depuis 2011, 22 ponts, 545 kilomètres de routes neuves interurbaines,
115 kilomètres d’autoroutes et 245 kilomètres de voiries ont été construits.
Par ailleurs, 40 000 kilomètres de routes en terre et de pistes rurales ont
été réhabilitées pour connecter nos populations et faciliter les échanges
économiques.

Mes chers compatriotes,

La gestion rigoureuse et saine de nos finances publiques a permis de
regagner la confiance de nos partenaires techniques et financiers.
Notre croissance forte et soutenue depuis 2012 a permis de faire de notre
économie, l’une des plus dynamiques au monde, avec un taux de
croissance moyen compris entre 7 et 9% par an. Nous avons aussi amorcé
et accéléré la transformation structurelle de l’économie ivoirienne.

Nous nous sommes attelés à traduire cette embellie économique en réalité
sociale pour nos concitoyens. Ainsi, les fruits de la croissance économique
ont permis, notamment, le déblocage des salaires des fonctionnaires après
plus de 25 ans de gel, le relèvement du SMIG, le financement des projets
de centaine de milliers de femmes et la création d’environ trois millions
d’emplois, la subvention du prix d’achat aux producteurs de certains
produits agricoles tels que le cacao, le café, le coton, l’anacarde, etc.
Nos parents paysans ont ainsi obtenu une meilleure rémunération du
produit de leur labeur et leur quotidien s’est nettement amélioré. Cette
évolution s’explique aussi en raison de la proximité des services sociaux
de base tels que l’eau potable, l’électricité, la santé, l’école et les routes.
Nous avons inversé la courbe de la pauvreté, qui est en net recul selon les
résultats préliminaires des rapports et des études qui seront publiés dans
le courant du premier trimestre 2020. Ainsi, le taux de pauvreté devrait se
situer aux alentours de 35% en 2018 contre 51% en 2011.

Nous avons redonné à la Côte d’Ivoire sa place dans le concert des
Nations. Après 26 ans d’absence, nous avons porté la voix de la Côte
d’Ivoire au Conseil de Sécurité des Nations Unies en présidant cette
prestigieuse Institution. Désormais, notre pays assume avec fierté et
responsabilité, sa place dans la sous-région.

Nous avons restauré l’attractivité touristique de notre beau pays et le trafic
de passagers à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny est passé
de 630 000 passagers en 2011 à 2 260 000 passagers en 2019.

Nous avons redonné aux Ivoiriens des motifs de fierté et d’espoir par les
succès enregistrés aux niveaux agricole, économique, diplomatique,
sportif et culturel.

Tous ces résultats, nous les avons obtenus ensemble, grâce aux efforts
de chacune et de chacun de nous ainsi qu’au travail acharné du
Gouvernement que je félicite. Nous continuerons dans cette voie.
Nous avons amorcé, avec les Chefs d’Etat de l’Union Economique et
Monétaire Ouest-Africaine (l’UEMOA) et la France, une évolution
importante de notre système monétaire avec la réforme du franc CFA,
dans le cadre de la future intégration monétaire des pays de la CEDEAO.
Nous le ferons avec méthode et prudence, afin de préserver le pouvoir
d’achat de nos populations, d’attirer les investisseurs, de créer des emplois
et de maintenir le développement économique des pays de notre Union.

La finalité de mon action à la tête de l’Etat est d’améliorer le quotidien des
ivoiriens.

C’est pourquoi, en 2019, j’ai décidé de cibler davantage l’action de l’Etat
vers la résolution des difficultés du quotidien de chaque Ivoirien.
C’est tout le sens du Programme Social du Gouvernement que nous avons
déployé depuis le début de l’année 2019 et qui commence déjà à donner
des résultats probants.

Ainsi, pour réduire la mortalité infantile et maternelle, plus de 1 250 000
enfants ont été vaccinés gratuitement et près de 465 000 femmes ont
bénéficié gracieusement de kits d’accouchement et de césarienne à
travers les centres de santé du pays.

Au niveau de la protection sociale, les enrôlements pour la CMU, la
Couverture Maladie Universelle, s’accélèrent. Ce sont déjà plus de 2,9
millions de personnes qui ont été enrôlées, dont la moitié bénéficie, pour
la première fois de leur vie, d’une assurance maladie.

Au niveau de l’éducation, pour qu’aucun enfant ivoirien ne prenne des
cours à même le sol dans des salles de classe surchargées, le
Programme Social du Gouvernement a prévu l’acquisition de table-bancs ainsi que le
recrutement et la formation de nouveaux enseignants. Ainsi, 10 300
enseignants ont été recrutés, formés et affectés à travers le pays depuis
octobre 2019 et 265 000 tables-bancs ont été livrées.

Pour l’accès à l’électricité au plus grand nombre, ce sont plus d’un million
de familles vulnérables qui ont bénéficié, dans le cadre du Programme
Social du Gouvernement, de la réduction de 20% du tarif social. De plus,
l’Etat a pris en charge le premier paiement des frais d’abonnement à
l’électricité de 200 000 familles.

S’agissant de l’eau potable, les investissements ont été renforcés, dans le
cadre du Programme Social du Gouvernement, avec pour objectif de
rendre fonctionnel 21 000 pompes villageoises et de renforcer la
production et le réseau de distribution en milieu urbain.

En matière de logement, le programme de construction de logements
sociaux se poursuit avec la même détermination. A ce jour, nous avons
plus de 1000 ha de réserves foncières constituées. Nous avons investi 72
milliards de F CFA dans les VRD -voiries et réseaux divers afin de rendre
habitables les maisons déjà construites.

Nous avons consenti plus de 300 milliards de F CFA d’exonérations fiscales
afin de faire baisser les prix à payer par les acquéreurs de logements.

Mes chers compatriotes,

Hélas, il existe encore dans notre pays, dans nos quartiers et nos villages,
des familles entières vivant dans une extrême pauvreté.
C’est pour ces familles que nous avons mis en place le programme des
filets sociaux avec l’appui de nos partenaires au développement. Ainsi,
127.000 familles ivoiriennes bénéficient d’un appui financier direct de
144.000 F CFA par an, permettant ainsi de sortir environ 890 000
personnes de l’extrême pauvreté.

En ce qui concerne la jeunesse, plus de 54.000 jeunes ont connu, au cours
de cette année 2019, une première expérience de création d’entreprises.
Fort de ces premiers résultats, nous allons renforcer le Programme Social
du Gouvernement :

– pour améliorer le quotidien des Ivoiriens en agissant sur les prix des
produits de première nécessité ;
– pour apporter le secours de l’Etat à encore plus de familles vulnérables ;
– pour améliorer les conditions d’études de nos enfants du primaire, du
secondaire et du supérieur ;
– pour qu’aucune femme en Côte d’Ivoire ne perde la vie en couche.
L’Etat continuera d’être auprès des jeunes pour mieux vous préparer au
marché de l’emploi et vous accompagner dans vos projets de création
d’entreprises.

Mes chers compatriotes,

Comme vous le savez, 2020 est une année décisive pour l’avenir de notre
Nation.

Chaque Ivoirien sera amené à se prononcer sur la trajectoire qu’il souhaite
donner à notre chère Côte d’Ivoire pour les prochaines années.
La confrontation des idées et des projets, inéluctable au processus
électoral, devra se faire dans la non-violence et le respect des lois, sans
mettre en péril la stabilité du pays.
Nous allons maintenir le cap pour que chaque Ivoirien bénéficie des fruits
de cette embellie économique, dans la paix et la sérénité.
Je veux donc vous rassurer que l’année 2020 sera une belle année. La
Côte d’Ivoire continuera d’avancer à pas résolu vers l’émergence.
Oui, à l’instar de 2015, l’année 2020 sera une année électorale paisible. Je
vous en fais la promesse. Vous pouvez me faire confiance.

D’ores et déjà, la Commission Electorale Indépendante a commencé la
préparation de l’élection présidentielle.

Par ailleurs, j’ai instruit le Premier Ministre, Chef du Gouvernement à l’effet
de rencontrer les partis politiques et la société civile, dès le mois de
janvier, avant de finaliser le travail sur le code électoral.

J’invite donc chaque Ivoirien et chaque Ivoirienne, notamment les plus
jeunes, à se faire enrôler dès le lancement du processus.

C’est ainsi que vous, les jeunes, pourrez faire entendre votre voix durant
cette année électorale. Vous devez prendre vos responsabilités dans
l’avenir de la Côte d’Ivoire. Car l’avenir de la Côte d’Ivoire, c’est d’abord
vous !

Mes chers compatriotes,

S’agissant de l’actualité sécuritaire récente de notre pays, je voudrais vous
rassurer à nouveau. L’Etat fera son devoir. L’Etat ne faillira pas, en
particulier au moment où le terrorisme constitue une menace à nos
frontières.

L’Etat sera là pour garantir la paix, si chèrement conquise, ainsi que la
sécurité des Ivoiriens et la stabilité de la Côte d’Ivoire. Nul ne pourra
perturber cet objectif.
Aucune tentative de déstabilisation de la Côte d’Ivoire ne pourra
prospérer.
Pour tous ceux qui se sont rendus ou se rendront coupables de tels actes,
la rigueur de la loi sera intégralement appliquée.
Nous sommes tous responsables devant les juridictions de notre pays.
Notre pays est un Etat de droit. Nul n’est au-dessus de la loi, quel que soit
son statut.

Je salue à nouveau nos Forces de Défense et de Sécurité avec à leur tête,
les grands commandements, pour leur abnégation et leur travail
remarquable de protection de la Nation et des Ivoiriens.

Je veux la paix et la stabilité pour notre pays, ainsi que la sécurité pour
les Ivoiriens et tous les habitants de notre beau pays. Comme le disait le
Président Félix Houphouët-Boigny, la paix est notre bien le plus précieux.
C’est pourquoi, au moment où nous avons repris le chemin du progrès
économique et social, au moment où notre pays rayonne et fait la fierté
des Ivoiriens, je veux exhorter, encore une fois, tous les acteurs de la vie
politique ivoirienne à faire preuve de responsabilité, en préservant la paix
et le respect des Institutions.

Mes chers compatriotes,

A l’aube de cette nouvelle année, je voudrais, à nouveau partager avec
vous, ma foi en l’avenir de notre pays. Nous avons déjà réalisé ensemble
de grandes choses, des progrès jamais réalisés par un pays en si peu de
temps, au sortir d’une crise majeure.

Cela a été possible grâce au travail et à l’optimisme à toute épreuve des
Ivoiriens. Merci à chacune et à chacun de vous !

Nous pouvons être fiers du chemin parcouru ; des lendemains meilleurs
nous attendent.

Poursuivons nos efforts de transformation et de modernisation de notre
pays, dans l’union, la discipline et le travail, dans la paix et la stabilité.

C’est sur cette note d’espoir que je voudrais souhaiter à chacune et à
chacun d’entre vous, une très bonne et heureuse année 2020.

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

Vive la République !
Vive la Côte d’Ivoire !
Je vous remercie.

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

17 commentaires sur “Message à la Nation 2019 du président de la Pépublique, Alassane Dramane Ouattara

  1. Quel vrai-bon ivoirien peut continuer á écouter DRAMANE Ouattara ce 1er Janvier 2020 ??? >>>>>>>
    Il a réussi á se débarrasser de Gbagbo, Soro, Blé Goudé……… Il lui reste Konan Bédié, le tout dernier obstacle.

    De toutes les manières; meme si un CHIEN représente l’opposition en 2020, nous(vrai-Ivoiriens), nous voterons ce CHIEN

  2. VLu quelque part
    Quel vrai-bon ivoirien peut continuer á écouter DRAMANE Ouattara ce 1er Janvier 2020 ??? >>>>>>>

    Réponse …ses militants,les nordistes ,les musulmans ,sa famille et pas nécessairement dans cet ordre..

    Lu encore
    De toutes les manières; meme si un CHIEN représente l’opposition en 2020, nous(vrai-Ivoiriens), nous voterons ce CHIEN…

    À la bonne heure..que ceux qui s’autoproclament vrai-ivoiriens ( en fait le vrai nom c’est ivoiritaire nazi) sachent aussi que nous les faux -Ivoiriens ou si vous voulez les maliens musulmans du Château Rouge comme nous appelle BEDIE VALPIERRE n’accepteront pas non plus qu’un nazi ivoiritaire redevienne président pour terminer son apartheid tropical qu’il n’a pas pu achever à cause de 1999 ou de 2002..voilà qui est clair ..donc rendez-vous au caca-sport en octobre 2020 incha ALLAH pour savoir« qui est ivoirien que son ami » comme on dit ici à la gare de gba-ha de Gbatanikro…

    Après les délires religieux et les stupidités sur l’Islam bien qu’ajoutant le savoir sur son pseudo on rentre dans les délires politiques…qu’à cela ne tienne 10 mois ce n’est pas long.trop parler donne « dagbè».

    Mantape Maïga musulman malien du Château Rouge

  3. Srika bla qu’est-ce qu’un vrai ivoirien? Je suis ivoirien mais je ne sais pas ce que veut dire vrai ivoirien. Explique moi SVP.

  4. @Srika … ou l’ex prisonnier fugitif
    Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu et vu depuis plus d’une décennie.La Paix que tu ne sembles pas te souhaiter en cette nouvelle année te seras imposée par tous les moyens pour le bonheur de ta PROGÉNITURE.
    Comme le dit mon cousin malien @Mantape Maiga: trop parler donne dagbê.
    On n’est serein comme une seringue dans les mains d’un agent de santé.
    Quoi Koïta le malien tranquillement tranquille depuis Château Rouge.
    À chacun sa lorgnette !!

  5. >La Paix que tu ne sembles pas te souhaiter en cette nouvelle année te seras imposée PAR TOUS LES MOYENS

    Tiens tiens ! Il y aurait donc un projet de paix forcée à imposer ? Première nouvelle ! Mais la paix, ce n’est pas que l’absence de guerre. Et on attend bien mieux d’un gouvernant au XXIe siècle que la paix imposée à marche forcée, d’autant que dans l’autoritarisme autiste et forcené de ce régime, transpire la vision d’un totalitarisme qui ferait pâlir de jalousie la Corée de Majin Boo (Kim Jon Un). Non, la paix, ce n’est pas de réduire au silence l’opposition, la presse d’Etat, les organisations syndicales, la société civile, la jeunesse, etc. Le couvercle maintenu de force sur le chaudron n’empêche pas l’ébullition. On prépare juste une déflagration plus forte.

    Dans chacun des 2 pays présentés comme les « plus grandes démocraties » (en fonction de critères de chacun) que sont les USA et l’Inde, la place à la contradiction, à la manifestation, aux idées « divergentes » sont reconnues et encadrées, voire recadrées dans le cas du débat contradictoire, pas réprimées par la force. Certains rêvent de république islamique, et cela est leur droit. Comme d’autres rêvent de sécession, de régime parlementaire, d’Etat militarisé ou policier, de fédéralisme ethnique, de démocratie chrétienne, de retour dans le giron colonial, etc. On part du principe que c’est du choc des idée que naît la lumière, et qu’à l’inverse, nous avons affaire à un despotisme (éclairé ou obscurantiste) qu’on qualifie aussi de dictature. Manifestement, @quoi a fait son choix.

  6. @Petit Koffi tant que tes phraséologies ivoiritaires anti islamistes anti nordistes le puritanisme de ta race ou une quelconque sécession se limitent à ton clavier d’ordinateur, nous à Abobo on s’en « GABA » de ça.La parole est libérée dans ce monde virtuelle des internautes.Mais dès que vous essayerez si le jour vous tente de l’appliquer sur le terrain alors là… sûrement une autre légende d’exode massive peut-être comme Moise sera racontée à nos descendants.
    Trop parler donne des perlèches.
    Paix à la Côte D’Ivoire et à nos différentes familles y compris la tienne ( @Coigny) pour cette année 2020.
    Tranquillement tranquille pour Octobre 2020 si Dieu nous donne longue vie.
    Quoi Koïta le Malien de passage à Château Rouge.
    À chacun sa lorgnette !!

  7. DRAMANE Ouattara se dit être un pieux Musulman, et pourtant il agit contre les regles et les lois divins du vrai-Dieu. Un Serviteur et adorateur de « Dieu » n’abuse JAMAIS de son pouvoir Politique et Religieuse.
    Le comportement souvent satanique de bon nombre de Musulmans se comprend tres bien quand on étudie la VRAIE Vie cachée de Acka Abul Quassim Mouhamad Ibn Abd-Allah , alias Prophete Mahomet…. Abul Quassim Ibn… n’a pas suivi et appliqué correctement les enseignements,les regles et lois cosmiques que lui avait transmis Ange GABRIEL.
    Ses successeurs immediats tels que les les Abu Gahl , connu sous le nom de Amr Ben Hi Sam Al-Mug Hira….et Banu Sib ….ont eux aussi falsifié le Coran….
    Ce qui fait qu’il y a plein de contradictions et de contre-vérité dans le Coran.
    Il en est de meme pour le contenu de la Bible qui a été en partie falsifié ou bani apres la « mort- semblant » de Emmanuel alias Jesus Christ par des Rois de l’empire Romain… La liste sera longue…… BREF !

  8. L’ADIEU AUX ARMES
    ==================

    Bonne et heureuse année à tous.

    Le 10eme et dernier discours de nouvel an du Président Ouattara à la nation ivoirienne ?

    On peut le penser. On devrait le souhaiter.

    J’ai bien aimé cette entame :  » …Au moment où je briguais la magistrature suprême en 2010… ».

    Elle vaut son pesant d’or. Elle guide et justifie toutes les statistiques employées dans cette dernière (?) adresse de fin d’année.

    Le bilan au plan des points mis en avant est plus que flatteur. On ne saurait le nier.

    Mais cela suffit-il pour un discours à la nation ?

    Qu’il s’agisse du discours du nouvel an ou du message à la nation à la veille de la célébration de la fête nationale, le message du Président est toujours prévisible.

    Mon ami l’aurait au style de jeu de Youssouf Fofana. Les clés de lecture sont connues d’avance. Cela ne réduit en rien sa portée.

    Les mandats de Ouattara ont été axées sur l’économie. Et le bilan dans ce domaine est palpable. Au plan économique Ouattara a ramené notre pays à la période d’avant les ajustements structurels ….du FMI en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire.

    Il reste le social. Ce social n’est pas celui qu’on mesure avec les indicateurs de la pauvreté. Non. Il ne saurait se résumer ou se confondre à ces statistiques.

    Au plan social la société de 2020 est bien loin de celle laissée par le Président Houphouët Boigny. Ouattara peut avoir bâti plus de ponts que le Vieux mais il sera TRES LOIN d’avoir résolu les crises sociales majeures voire les avoir endiguées dans l’oeuf. C’est pourquoi en faisant les comparaisons on est bien obligé intellectuellement de nous cantonner au domaine des infrastructures.

    LA PAROLE SANS PAROLE
    ======================

    Dans la communication du Président du début à la fin, il a peu parlé en dehors de ses chiffres.

    Ouattara n’a jamais parlé au coeur du peuple. Aucune référence à notre histoire commune aucun ancrage à des valeurs traditionnelles de notre peuple. Un discours mécanique que je juge celui D’UN PREMIER MINISTRE en vérité.

    A-t-il manqué de conseiller dans ce domaine ? A t il été victime des incompétences de ses services de communication ? A t il refusé qu’on sorte de sa thématique préférée ?

    Avec modestie je dirais que l’image et la communication de Ouattara candidat ne pouvaient pas restées statiques après la crise postelectorale de 2010-2011. C’est pourquoi si le rassemblement de la société ivoirienne défigurée par les dernières batailles et meurtrie en partie par la capture humiliante de Gbagbo puis son transfert à la CPI, tenait à coeur à Ouattara, la communication aurait dû changer d’épaule. Au propre comme au figuré.

    Le choix du « nègre » du Président pour sa communication n’aurait pas dû etre motivé par juste une expérience journalistique si avérée fut elle mais par une capacité à aborder une thématique nouvelle et à parler au coeur de la nation.

    Pourquoi un Gbagbo qui excellait déjà dans la communication publique s’est il entouré d’un Alphonse Voho Sahi ?

    Tout simplement parce que le bagage du philosophe ou du sociologue n’est pas celui du journaliste !

    LE FUTUR PRÉSIDENT
    ===================

    Nous sommes à l’aube dune nouvelle décennie. Les combats des dix prochaines années sont déjà lancés. Je n’en citerai que quelques uns qui sont des objectifs macro.

    Au plan national
    – Poursuivre le plan d’action vers l’émergence
    – Ressouder le tissu social par une politique sociale et moins économiciste.

    Au plan international
    – Préparer et capitaliser Le dividende démographique ENSEMBLE avec les pays voisins
    – Atteindre les Objectifs du Développement Durable en 2030
    – Réussir le changement de système monétaire

    OUATTARA, TOUT N’EST PAS ÉCONOMIQUE
    ========================

    L’économisme désigne un système de pensée et d’analyse qui tend à tout expliquer (y compris les idées, les valeurs, voire les sentiments) par le jeu de facteurs économiques [1]. C’est aussi une expression, parfois péjorative, présentant l’économie comme une idéologie.

    Elle est souvent employée pour critiquer une vision purement économique de la société, dans une perspective réductionniste qui serait une construction représentative de l’Homme et de la société tout à fait artificielle.

    ====== FIN EXTRAIT WIKIPEDIA ======

    Oui, hélas ou heureusement tout ne peut se résumer en une affaire de données économiques. Nos sociétés ne fonctionnent pas comme cela.

    On n’oblige pas Ouattara ou un autre postulant à aimer les cultures nationales. Comme Houphouët qui adorait particulièrement le Zaouli ou le Bolowi. On ne peut exiger de Ouattara ou du du futur Président d’adorer les masques africains.

    Mais est ce trop demander à un President d’un pays en quête d’unité nationale que de soutenir le Festival des masques et des danses traditionnelles de Man, le « Gueheva » ou le festival des arts et de la culture Dan TONKPI NIHIDALEY ?

    Une présence présidentielle à Touleupleu lors d’une sortie de Gla ou dans l’Indenié à la sortie du Roi aurait eu plus d’impact social que des visites protocolaires …

    Il est temps que le Président se méfie moins de son peuple pour lequel il réalise monts et merveilles au plan des infrastructures !

    LE PASSAGE GÉNÉRATIONNEL
    ===========================

    Ici nous ne ferons pas exclusivement référence à la constitution dans ce qu’elle permet ou non.

    Mais au bon sens !

    Est il valorisant pour l’Afrique qu’un brillant President comme Ouattara motive sa candidature par la présence dans l’autre camp d’un profil de sa génération quand dans le même temps en face de cette Afrique, l’Europe lui offre des postulants de l’âge de son fils ?

    Ici se découvre et se décline une approche du pouvoir personnifié et du refus de l’évolution tout court !

    Pourquoi dans l’administration publique devrait on partir à la retraite à 60 ans si on peut exercer de hautes fonctions 15 voire 25 ans encore ?

    En fermant la porte dans la pratique au passage de témoin générationnel, le clan des retraités qui accaparent le pouvoir d’État réduit la capacité de l’Afrique à relever avec la VITALITÉ ET L’ÉNERGIE appropriées les défis qui s’imposent à elle.

    En décourageant les candidatures les mieux préparées et formées, on ouvre la voie aux « jeunes » politiciens qui eux ne savent faire que cela et qui d’ailleurs n’auraient rien d’autre à exercer en dehors du champ.de la politique politicienne.

    Ainsi on balise la piste pour des Soro, des Blé Goudé, aguerris à la joute politicienne, en éloignant ce faisant de cette bataille éliticiste des valeurs réelles comme les Koulibaly, les Thierry Tanoh ou Tidiane Thiam pour ne citer que ces noms, et qui sont plus à même de discuter d’égal à égal en rencontre de haut niveau et relativement à toutes questions d’importance comme la Monnaie !

    Un mandat d’arrêt à l’endroit d’une de ces personnes l’aurait découragé alors l’autre semble en faire un acquis souhaité ! Et c’est bien dramatique poyr le continent.

    LE GRAND PARI
    ==============

    S’il y a un pari qui s’impose à Ouattara et qui lui permettra de donner à la postérité ivoirienne la meilleure de ses solutions c’est d’offrir une passation REUSSIE entre deux Présidents (sortant et entrant) en Côte d’Ivoire !

    Il lui appartient en son âme et conscience d’y reflechir et d’agir activement en toute responsabilité. En tenant compte par ailleurs de toutes les conséquences d’un échec à ce niveau. Un passage de témoin apaisé qui ouvrira une grande ère de stabilité pour les générations à venir en consolidant ce qu’il a brillamment commencé.

    C’est tout de même triste qu’à la veille d’une fin de deuxième mandat on doive encore ramener au devant de la scène les Com’Zones qu’on croyait entrer dans les rangs.

    C’est évidemment pas rassurant que la dernière année du mandat commence par un mandat d’arrêt international.

    C’est tout simplement démoralisant que les voix censées être au-dessus de la mêlée et garantes de la régulation sociale comme celle d’un Cardinal reste sans écho de la part du pouvoir.

    Un pouvoir POLITIQUE ne peut concentrer tout dans ses mains dans un État.

    Et le Président Houphouët Boigny auquel on se réfère abondamment a su maintenir cette respectabilité des guides religieux tout au long de sa vie politique, qu’il s’agisse de Yago, de l’imam Timité de Bondoukou ou du Cheick Yacouba Sylla. Quelques fois il a dû revenir sur des décisions qui relevaient du pouvoir exécutif sur intermédiation du pouvoir religieux. Les exemples sont légion.

    Quand le religieux se tait face au pouvoir temporel de l’exécutif ce n’est ni une gloire ni une victoire durable pour ke Gouvernant.

    Je cite souvent à des amis ce passage introductif et très instructif de l’oraison funebre de HENRIETTE-MARIE DE FRANCE dit par le Cardinal BOSSUET.

    =========== Citation ========

    Et nunc, reges, inlelligitc : erudimini, qui judicatis terrain.
    Maintenant, ô rois, apprenez; instruisez-vous, juges de la terre. Psaume n, 10.

    MONSEIGNEUR,
    Celui qui règne dans les cieux, et de qui relèvent tous les empires, à qui seul appartient la gloire, la majesté et l’indépendance, est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois, et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et de terribles leçons. Soit qu’il élève les trônes, soit qu’il les abaisse, soit qu’il communique sa puissance aux princes, soit qu’il la retire à lui-même, et ne leur laisse que leur propre faiblesse, -il leur apprend leurs devoirs d’une manière souveraine et digne de lui. Car, en leur donnant sa puissance, il leur commande d’en user comme il fait lui-même pour le bien du monde ; et il leur fait voir,’ en la retirant, que toute leur majesté est empruntée , et que, pour être assis sur le trône, ils n’en sont pas moins sous sa main et sous son autorité suprême. C’est ainsi qu’il instruit les princes, non-seulement par des discours et par des paroles, mais encore par des effets et par des exemples.

    ====== Fin citation =========

    Rois au règne limité dans le temps que dira t on de vous ?

    Je ne saurais terminer ce premier post de 2020 sans adresser mes voeux de bonne et heureuse année à toute l’équipe de Connectionivoirienne et à tous les forumistesde tous bords qui nous font l’amitié de partager nos réflexions ici. Demain nous appartient à TOUS. Pas SEULEMENT aux politiciens professionnels qui se sont decretés plus intelligents ou plus malins que toute la société !

    Bien sûr ADO reste toujours MON CHAMPION ! Au pouvoir ou au repos bien mérité !

  9. >Ouattara n’a jamais parlé au coeur du peuple. Aucune référence à notre histoire commune aucun ancrage à des valeurs traditionnelles de notre peuple. Un discours mécanique que je juge celui D’UN PREMIER MINISTRE en vérité.

    Je ne l’aurais pas mieux écrit. Comme quoi, la gouvernance présidentielle par un technocrate nous ramène à des actions et réflexes d’automate sans âme ni cœur. Certains préfèrent le marché ou l’épicier du quartier, aux rapports froids et aseptisés des supermarchés, absolument impersonnels. Mais bref, la preuve est faite qu’un « bon économiste »a sa place au ministère dédié ou au mieux, à la primature. Pas à la tête d’un Etat où sont davantage requises des qualités humaines d’empathie, de proximité, de connaissance des Hommes et de la gestion de leur dynamiques et dialectiques éminemment plus complexes que ne peuvent l’expliquer des données chiffrées.

  10. Sur koaci on a l’outrecuidance d’ajouter le savoir sur son pseudo…

    Aouzou bilahi minash shaytanir rajeem

    Mais le savoir est vraiment troué quand on lit ce ramassis d’inepties…l’homme fait sans doute dans la franc-maçonnerie ou l’illuminatisme si je peux dire …l’ordre des templiers au moins ….
    Tout d’abord en arabe la lettre c n’existe pas …donc quand on dit que quel s’appellerait acka quelque chose c’est une idiotie…suis je surpris ? Oh que non ..
    On poursuit sans aller en profondeur cette fois ci ..ibn veut dire en arabe fils de …donc on ne peut jamais écrire le nom de quelqu’un en s’arrêtant à ibn..même pour résumer ..
    On poursuit abd veut dire en arabe serviteur de …donc serviteur d’ALLAH soubouhana wa Tallah wa tasleema s’écrit abd’Allah ou si on ne veut pas tenir compte du cheddah ( double voyelle) abdou ALLAH ( règles du tajween) ..et non l’horreur que je lis plus haut …et ça ajoute le savoir à son pseudo ..
    On continue sur l’hérésie elle même concernant le prophète swallah aleïyim wa salam le coran avait prévu l’intox que les mécréants ,les envoyés de Satan ,les obligés de Belzebuth ne manqueraient pas de répandre..
    Saint kitaboun sourate 25 ( al furqaan-le discernement) en ses versets 41,42,43 et 44 sus de tout hafeez quran…j’en donne ici quelques extraits en français à défaut de pouvoir traduire en baoulé pour notre illuminati local.
    Et quand ils te voient, ils ne te prennent qu’en raillerie: «Est-ce là celui qu’Allah a envoyé comme Messager?Peu s’en est fallu qu’il ne nous égare de nos divinités, si ce n’était notre attachement patient à elles!». Cependant, ils sauront quand ils verront le châtiment, qui est le plus égaré en son chemin.Ou bien penses-tu que la plupart d’entre eux entendent ou comprennent? Ils ne sont en vérité comparables qu’à des bestiaux. Ou plutôt, ils sont plus égarés encore du sentier.

    Voilà qui est clair et compréhensible…case closed..period

    Mantape Maïga faux ivoirien ou vrai musulman du Château Rouge ( au choix )

  11. @MANTAPE…… Tu es TROP PETIT pour moi en matiere des origines REELLES de l’Islam. @SRIKA a TOUT le DOC sur le Emmanuel alias Jesus Christ et sur le Prophete Qassim Ibn Abd-Allah…..
    Ce que je sais sur l’Islam, ton Iman ne peut JAMAIS le SAVOIR et te le dire.
    le nom de naissance composé du prophete ABD-ALLAH…veut dire quoi ???? Peux-tu me dire POURQUOI Ange Gabriel a fait appel á Abul Quassim ???

    ..ces deux noms composés sont devenus plutard Abdallah ou Aboudlaye etc etc…… Un peu comme comme le nom PSEUDO Jesus Christ qui était « YESUES CHRISTOS » qui veut dire le FILS OINT du Dieu ZEUS
    Il ne faut pas me faire REVELER certains SECRETS INTERDITS par le VATICAN et la MECQUE.
    .L’ecriture des mots varie….. Si non je suis dans du VRAI á part l’écriture du nom « ACKA » qui m’echappe un peu. je fais fouiller mes archives…. Je connais TRES BIEN l’histoire cachée NON-DIT du prophete Abul Quassim .
    Peux tu me dire OÚ les Musulmans tournaient leur face pour prier avant la construction de la Mecque ??

  12. @MANTAPE………. Je reviens encore á toi…. sur l’Islam si @connectionivoirienne.net me permet…. je n’aime pas blasphémer, car je suis moi meme une personne SPIRITUELLE.

    Peux tu me dire QUI a dit aux Musulmans de ne pas pleurer leurs morts(cadavres) ??????

    Ange GABRIEL n’a JAMAIS enseigné cette regle-religieuse á Acka Quassim Abul(Prophete Mahomet) ……. C’est une invention de Abul Quassim(himself)…
    D’apres lui( Abul Quassim) , si les musulmans pleurent leurs MORTS, leur ÂME ne vont vivre en PAIX au soi-disant Paradis(musulman)……. Donc un Musulman ne doit pas pleurer un cadavre.

    Vous recitez le Coran FALSIFIE, et vous pensez que vous connaissez MIEUX Ange GABRIEL=DIEU que moi SRIKA Blah

  13. @MANTAPE…… …. Si tu es aussi Chretien….. je te donne les noms d’une vingtaines de FEMMES DISCIPLES de EMMANUEL(alias Jesus Christ) qui ont été enlevé dans la Ste Bible par les differents SATANIQUES empereurs Romains entre l’an 325 et l’an 800 apres la « disparition de Jesus Christ »…..
    Marie(maman de Jesus)//// Marie-Magdeleine(demi-soeur de Jesus qui est appelée prostituée dans la Bible)////// Juddith//// Ruth////Rebaca///Rachel//// Esther///Naemi(ou Naomi)/// Marthe/// Miriam////Dalida////Elisabeth///Eva///Suzanne///Tabea//Lea///Sara///

    Le VATICAN a ces noms des femmes disciples de Jesus dans ses archives…mais il est INTERDIT de les divulguer publiquement.

    @SRIKA n’invente RIEN…….. CESSEZ de prêcher du FAUX.

  14. @MANTAPE…..
    Je viens de revoir mes archives….
    Le nom(Pseudo) : AKA ou ACKA » est juste une nomination de noblesse DIVINE et Cosmique qu’on donne au deux ; á savoir: « Jesus Christ » et du « Prophete Mahomet » ..
    Comme on dit : « Monseigneur, Pape » ou « Iman »… »Roi », « Empereur »…..

    AKA(ou ACKA) ne figure pas sur « l’extrait de naissance » de Emannuel(alias Jesus Christ)…et de Abul Quassim Mouhamad Ibn Abd-Allah

    @SRIKA…la SOURCE

  15. Srika…trop petit pour toi ?
    Et pourtant …tu ne sais pas que le suffixe ca n’existe pas en arabe..et tu écris sur koaci que rasoullah PSL se pensait INVINSIBLE…comme tu l’as écrit …alors je ne vais pas rentrer dans une bataille quand des fondements même ne sont pas maîtrisés..
    Manifestement ta connaissance de l’Islam est plus que superficielle.mon imam ? Loool

    En effet être imam ne signifie pas qu’on connaît bien le coran ..est imam celui qui dirige une prière ..si je suis avec un ami et que je ne connais que la Fatiha et la sourate Iklass et que lui connaît en plus la sourate nasr,il dirigera la prière et sera l’imam .
    Donc imam ne veut rien dire en tant que tel ..tu aurais parlé d’ouleima de mwalim ou d’hafeez quran là j’aurais su que tu savais de quoi tu parlais ..le savoir ..keskonsemarre..

    Quant à tes questions …je les zappe tout simplement parce qu’on ne déjeune pas avec le diable même avec une longue cuillère…tu connais l’auteur de cette maxime sans doute ..abd-ALLAH ça c’est moi qui t’ai expliqué et tu me reposes la question ? J’hallucine.

    Et pour finir je te donne la sourate 109 Al kafiroun- LES INFIDÈLES .,sourate récitée pour la première fois à Makkah ( la Mecque) quand les musulmans étaient pourchassés par tes collègues mécréants et polythéistes..
    1. Dis: «O vous les infidèles!
    2. Je n’adore pas ce que vous adorez.
    3. Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore.
    4. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez
    5. Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore.
    6. A vous votre religion, et à moi ma religion»

    Sadakal aleizim…le coran avait vraiment prévu votre existence …
    Ma salama yazhee

    Mantape Maïga musulman du Château Rouge..

  16. Srika tu te définis comme spirituel ( hilarant) et tu te surnommes le savoir ( MDR )
    Par contre tu n’as aucune idée de mes connaissances religieuses en général et de l’islam plus particulièrement….ko ton imam …si tu savais …

Laisser un commentaire