FPI Côte-d’Ivoire: Affi appelle les pro-Gbagbo (dissidents) à «ne pas se laisser gagner par la haine»

Pascal Affi N’Guessan, le chef du parti à la rose, a présenté ses vœux à la nation. Pour lui, le nouvel an est «le lieu d’appeler les militants de toutes tendances à l’apaisement, à l’humilité, à la cohésion et en définitive, à la sagesse pour ne pas se laisser vaincre par l’orgueil et la haine».

Dans son message à la nation, adressé hier, il estime que «la pluralité de courants et de tendances dans un parti politique est un signe de vitalité qui doit servir la cause nationale. Ne nous trompons pas d’adversaire ; allons résolument à la paix pour la Côte d’Ivoire».

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, a-t-il poursuivi, « j’en appelle donc au sursaut des Ivoiriens pour être à la hauteur des défis auxquels le pays est confronté et des attentes légitimes de nos concitoyens ».

De ce fait, le président du Fpi exhorte ses militants à aller vers les autres forces vives pour construire, main dans la main, la Côte d’Ivoire. « C’est ensemble, avec les autres forces vives de la nation, que nous sauverons notre pays et le hisserons au rang de nation moderne et prospère. Nous avons pris toute la mesure de la responsabilité historique qui nous incombe et des attentes de nos compatriotes en proie au doute », assure-t-il.

Réaffirmant son engagement vis-à-vis de ses militants à mener le combat pour une Côte d’Ivoire plus solidaire et empreinte de liberté et de progrès, il a indiqué que « l’année 2020 constituera un tournant important pour le Front populaire ivoirien et pour la Côte d’Ivoire ». Aussi, ambitionne-t-il d’offrir aux populations ivoiriennes « une alternative crédible » à la hauteur de leurs attentes légitimes.

«Que 2020 soit pour la Côte d’Ivoire et pour chacun de nous une année de paix, de prospérité et de concorde», a souhaité ardemment le chef de file des frontistes.

Dans son adresse aux militants de son parti, il a par ailleurs relevé des zones d’ombre dans la gouvernance du pouvoir en place. «Manifestement, les populations les plus défavorisées ne goutent pas aux fruits de la croissance tant célébrée », a-t-il déploré, en appelant l’Exécutif à mettre tout en œuvre pour réduire le fossé qui «se creuse de plus en plus entre pauvres et riches ».

Affi N’Guessan a aussi fait un tour d’horizon de l’actualité à l’échelle africaine et internationale. Déplorant, entre autres, la persistance des attaques terroristes en Afrique subsaharienne.

Fratmat

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire