La Côte-d’Ivoire crée une « commission d’investigation » après la mort d’un adolescent de 17 ans sur un vol Air France

Manuella YAPI

Une « commission d’investigation » a été mise en place après la mort d’un adolescent dans le train d’atterrissage d’un avion de la compagnie française Air France en provenance d’Abidjan, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien Sidi Touré, à l’issue d’un conseil des ministres.

« Le corps d’un adolescent de 15 à 17 ans a été malheureusement retrouvé coincé dans le train d’atterrissage de l’avion qui a effectué le vol AF703 d’Abidjan à Paris dans la nuit d’hier (mardi) à aujourd’hui. Une commission d’investigation dirigée par l’ANAC (Autorité nationale de l’aviation civile) et comprenant les différentes entités concernées se réunira ce jour », a indiqué M. Touré, face à la presse.

Il a souligné que la tranche d’âge a été estimée par « les services de Air France » après « appréciations sur le corps » et assuré qu’à l’issue de cette réunion les autorités ivoiriennes auront « plus d’informations sur les diligences spécifiques à prendre ».

« C’est bien la première fois qu’un tel incident survient dans notre aéroport », a poursuivi Sidi Touré, ajoutant que « les différents enregistrements vidéos » pourront permettre de « savoir comment ce jeune homme a pu se retrouver là » et déterminer « les complicités » dont il a pu bénéficier, afin de « circonscrire ce problème ».

La compagnie aérienne française a confirmé sur Twitter que « le corps sans vie d’un passager clandestin a été découvert dans le puits du train d’atterrissage de l’appareil effectuant le vol AF703 reliant Abidjan à Paris-Charles de Gaulle » mardi.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Mort d’un adolescent: « aucune intrusion ne s’est opérée sur le parking avion de l’aéroport » d’Abidjan (ministre)

Edwige FIENDE

Le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné a assuré mercredi qu’ »aucune intrusion ne s’est opérée sur le parking avion de l’aéroport international Félix Houphouet-Boigny » d’Abidjan, après la mort d’un adolescent dans le train d’atterrissage d’un avion de la compagnie française Air France en provenance de la capitale économique ivoirienne.

« A ce stade de l’enquête, il ressort déjà qu’aucune intrusion ne s’est opérée sur parking avion de l’aéroport international Félix Houphouet-Boigny d’Abidjan », a fait savoir M. Koné, qui assure que « les investigations se poursuivent pour savoir où, à quel moment et avec quelles complicités », ce « passager clandestin a pu accéder au puits du train d’atterrissage de l’avion ».

Mercredi, Air France a annoncé « la découverte d’un corps sans vie d’un adolescent d’environ 17 ans dans le puits du train d’atterrissage du vol AF 703 en provenance d’Abidjan du mardi ».

Les résultats des enquêtes « sont attendus dans les meilleurs délais », selon le ministre des Transports qui dit avoir « saisi le procureur de la République d’une plainte contre X pour violation grave des dispositions de sécurité aéroportuaires et mise en danger de la vie d’autrui ».

EFI

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “La Côte-d’Ivoire crée une « commission d’investigation » après la mort d’un adolescent de 17 ans sur un vol Air France

  1. …Et c’est le branle-bas, avec communiqué officiel, montée au créneau du ministère, commission d’enquête dont les résultats seront d’une célérité rarement vue chez nous, etc. Pourquoi ?
    – Parce que la découverte macabre a été faite en France ;
    – Parce qu’il y a « France » dans le nom de la compagnie aérienne ;
    – Parce que pour un aéroport récemment accrédité aux normes de sécurité internationales, qu’un individu puisse accéder au tarmac et se glisser dans un compartiment de train d’atterrissage, ça fait tache avouons-le.

    Pourvu donc que cette célérité toute nouvelle créée et impose une norme nouvelle dans le traitement des questions qui interpellent l’opinion, ce qui serait d’un grand bénéfice pour notre système judiciaire. Déjà, identifier la malheureuse victime pourrait vite faire avancer les investigations : parce qu’on parle beaucoup, chez nous. RIP pauvre gamin gelé ou écrasé pour avoir été attiré par le miroir aux alouettes.

Laisser un commentaire