Pourquoi le régime de Ouattara et Gon ne devrait pas avoir peur d’une Procession catholique pour la paix en Côte-d’Ivoire

Le RDR, qui se réjouissait en 2010-2011 des déclarations partisanes et hasardeuses de Jean Salomon Lezoutié (Yopougon), d’Antoine Koné (Odienné) et de Siméon Ahouanan (Bouaké), refuse aujourd’hui que les évêques demandent la libération de tous les prisonniers politiques, des élections justes et ouvertes à tous, la non-inféodation de la Commission électorale au pouvoir exécutif et le désarmement des ex-rebelles. Lui qui aimait marcher pour un “oui” ou un “non”, avec couteaux, machettes et gourdins, s’offusque que les catholiques d’Abidjan veuillent marcher pacifiquement. Comment les dirigeants et militants de ce parti peuvent-ils être incohérents et amnésiques à ce point ? En tous les cas, et je voudrais ici éclairer la lanterne de ceux qui ne le sauraient pas, la hiérarchie catholique ne sort point de son rôle en invitant parti au pouvoir et opposition à se retrouver pour discuter ou en parlant de justice, de liberté, d’État de droit, etc. Si elle devait se contenter d’invoquer le Seigneur, de baptiser, de marier et d’enterrer les gens, elle serait infidèle à sa mission prophétique et il faudrait désespérer d’elle.

Avant de dire en quoi consiste la mission prophétique, je voudrais rappeler que le baptisé, qu’il soit laïc ou consacré, ne vit ni en dehors ni au-dessus de la société mais dans la société, une société dont il doit partager “les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses” (Vatican II, Constitution pastorale “Gaudium et spes”, no 1).

Les évêques font partie des baptisés. À ce titre, ils ont une mission qui est, non seulement sacerdotale et royale, mais prophétique, c’est-à-dire qu’ils doivent interpeller à temps et à contretemps, troubler le sommeil et la quiétude de ceux qui affament, exploitent, torturent ou oppriment les autres, être la voix des sans-voix, prendre fait et cause pour les pauvres et défavorisés, fustiger le mensonge, la dictature et l’injustice comme le firent jadis Amos, Nathan, Osée, Ézéchiel, Jérémie et Jean le Baptiste.

Une des choses qui les distinguent des fidèles laïcs, c’est que le Droit canonique leur interdit de militer dans un parti politique, de briguer le poste de député, de maire ou de président de la République afin de ne pas diviser la communauté chrétienne qui rassemble des hommes et femmes n’ayant pas la même sensibilité politique. Mais s’abstenir d’assumer une charge politique ne veut pas dire que le prêtre ou l’évêque devrait se désintéresser des problèmes de la Cité, se taire quand les choses vont mal dans ladite Cité ou rester passif quand les droits de l’homme sont journellement bafoués par des incompétents et des incultes notoires.

La marche pour la paix, que l’Archidiocèse d’Abidjan compte organiser le 15 février 2020, est donc quelque chose de normal. Jean Pierre Kutwã et les autres prélats auraient même dû y penser plus tôt. Elle n’est en rien illégale et a tout mon soutien. Si j’étais à Abidjan, j’aurais plaisir à y participer.

Les chrétiens ont-ils le droit de marcher ou de manifester pacifiquement dans un pays qui se dit démocratique ? Bien sûr que oui et il est facile de donner des exemples de marches pacifiques organisées ici ou là par l’Église catholique dans le monde.

Par exemple, celle des catholiques français, le 24 juin 1984, contre un projet de loi d’Alain Savary visant à intégrer les écoles privées à un grand service public. Quelques jours après cette marche, à laquelle participèrent environ deux millions de personnes, le ministre de l’Éducation nationale fut limogé et la loi, retirée par François Mitterrand.

Aux Philippines, le 22 février1986, le cardinal Jaime Sin appela laïcs et prêtres à descendre dans la rue pour protester contre le dictateur Ferdinand Marcos qui voulait confisquer la victoire de Corazon Aquino. Ce jour-là, prêtres, religieuses et laïcs, armés uniquement de chapelets et de crucifix, envahirent les rues de Manille, la capitale. Marcos envoya des chars et des blindés mais les manifestants ne se laissèrent pas intimider par la soldatesque du tyran. L’atmosphère était tendue. Tout pouvait arriver. Le 25 février, le général Ver, resté fidèle à Marcos, lui demanda la permission de donner l’artillerie contre la foule. Mais Marcos répondit niet; probablement parce qu’il avait compris que les États-Unis le lâcheraient s’il ordonnait le massacre des manifestants non-violents. Réalisant que la partie était perdue, il préféra quitter le pays et laisser le pouvoir à la veuve de Ninoy Aquino.

En République démocratique du Congo, qui ne se souvient pas de la marche du 16 février 1992 ? Initiée, non par les prêtres du Groupe Amos créé par l’abbé José Mpundu, mais par le Comité laïc de coordination de Kinshasa, cette marche avait pour but de réclamer la reprise de la conférence nationale souveraine. Malheureusement elle fut réprimée dans le sang par les nervis du Maréchal Mobutu. L’Église catholique récidiva le 16 février 2016 en appelant à une marche pacifique pour demander le respect de la Constitution à Joseph Kabila qui voulait rempiler après ses deux mandats.

Mgr Jean-Pierre Kutwã a convié ses diocésains à une “marche priante”, donc pacifique, pour la paix. C’est une bonne chose et je prendrais bien part à cette marche que j’approuve si j’étais à Abidjan. Mon souhait est qu’il y ait aussi, dans notre pays, des marches pour dénoncer le rattrapage ethnique, la confiscation des médias d’État par un seul parti, les marchés passés de gré à gré, la présence d’une base militaire française sur notre sol, le piteux état de nos universités et hôpitaux pendant que ceux qui sont au pouvoir scolarisent leur progéniture et se soignent à l’étranger car la paix est le fruit de la justice de la liberté.

Je souhaite également que les autres confessions chrétiennes parlent et agissent, afin qu’elles ne donnent pas l’impression qu’elles ne sont intéressées que par la dîme et les offrandes des fidèles.

Jean-Claude DJEREKE

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

10 commentaires sur “Pourquoi le régime de Ouattara et Gon ne devrait pas avoir peur d’une Procession catholique pour la paix en Côte-d’Ivoire

  1. Il ne reste plus qu’à découvrir des caches d’armes au Sanctuaire Marial, des tenues militaires, des grenades offensives et autres RPG à la Cathédrale, puis pour faire bonne mesure, un enregistrement de conversation entre l’Archevêque Kutwa et 2 zigs, et hop ! Adou Richard emmène tout ce beau monde direct à la Maca. Merci de ne pas en rire, ce scénario est tout-à-fait plausible. Déjà, je ne serais pas étonné que les labos du Restaurant travaillent sur un plan d’infiltration de la marche avec casseurs armés (remember le 18 février 1992), ou une contre-marche avec des individus “incontrôlés” (certes, mais encagoulés) pour des affrontements. Déjà, le basse-besogneur tristement célèbre @Peane de 10,1 cm l’annonce sur Koaci depuis hier : ils veulent être aussi de la partie, pour faire face aux marcheurs pacifiques catholiques.

  2. LE CHAMPION DE L’INJONCTION
    ============================

    “…à tous, je vous demande de vous associer à cette marche pour la paix et faire en sorte que le pouvoir entende raison…”

    Curieux que Djereké n’ait pas noté cette nouvelle injonction de Bedié à ses suiveurs. Lui qui a fait un inventaire fouillé de la parole publique de cet ex President qui convie toujours les autres aux grandes batailles auxquelles lui même se garde d’y participer !

    Cette fois il s’adresse à qui ? Aux AMAZONES de son parti. Récupération politique ? Envie sérieuse début découdre avec le pouvoir ? On ne saura jamais !

    UN.TITRE GENANT ET CURIEUX
    ===========================

    Je ne reviens pas sur la coquille dans le titre.

    Attention aux dérapages et aux engrenages maudits. Les vieux demons ne sont pas loin. Les récupérateurs politiques sont à l’affût.

  3. L’UNISSON DE TOUS LES PARIAS ?
    ============================

    Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

    Tiré du célèbre “Manifeste du Parti communiste”, publié en 1848 par Karl Marx et Friedrich Engels, le slogan de combat a vécu ! De moins en moins, on entend chanté dans nos réunions politiques ou syndicales, les fameux couplets de L’international !

    ==== Extraits =====

    Debout ! les damnés de la terre !
    Debout ! les forçats de la faim !
    La raison tonne en son cratère,
    C’est l’éruption de la fin.
    Du passé faisons table rase,
    Foule esclave, debout ! debout !
    Le monde va changer de base :
    Nous ne sommes rien, soyons tout !

    Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
    Ni Dieu, ni César, ni Tribun.
    Travailleurs, sauvons-nous nous-mêmes ;
    Travaillons au salut commun.
    Pour que les voleurs rendent gorge,
    Pour tirer l’esprit du cachot,
    Allumons notre grande forge !
    Battons le fer quand il est chaud !

    L’engrenage encore va nous tordre :
    Le capital est triomphant ;
    La mitrailleuse fait de l’ordre…

    ========

    De moins en moins sauf certainement chez les derniers partisans de Gueu Droh Denis du Parti Communiste de Côte d’Ivoire et ceux de Achy Ekissi Le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire.

    Mais à l’allure oû vont les intentions d’adhésion à la marche pacifique annoncée par l’auguste Prélat d’Abidjan, il ne serait pas étonnant qu’on entende les couplets de l’International socialiste, mêlés aux AVE MARIA !

    Oui une certaine “raison tonne en son cratère” et nous marchons vers une éruption.

    L’ÉRUPTION DE LA FIN ?
    =====================

    On y rencontrera à coup sûr des Bossonistes de la première heure (néologisme créé par Jean Marie Adiaffi à partir du mot boson, en langue anyi, qui désigne des puissances du terroir auxquelles est rendu un culte; avec au contrôle des Komyan, des officiants du culte, initiés qui ont la charge d’incorporer ces puissances boson lors des possessions rituelles et de faire des oracles). Ils ne sont ni chrétiens, à fortiori catholiques, ni musulmans !

    On y trouvera des musulmans aux côtés de leurs frères chrétiens.

    Ils ne viendront pas tous pour chanter nécessairement l’allégeance à la vision christique du monde et la rédemption pour le salut des âmes.

    Il ne serait pas étonnant d’y voir des porteurs de pancartes ou de tee-shirts aux réclames …politiques donc PARTISANS !

    A l’heure de l’Internet ce n’est pas la bataille des chiffres des participants à cette marche qui voilera aux yeux du monde ce coup de boutoir donné au régime.

    Il eut mieux valu entendre la voix du Prélat plus tôt. Quand elle était encore solitaire… Contraint à prendre une position CLAIRE devant tout l’épiscopat, le Cardinal pourtant ami du Président, n’avait plus d’autre choix que de porter le combat qui sauvera son Eglise face au renouveau charismatique des nouvelles chapelles qui pullulent sur le net et dans nos quartiers ! Et qui ont des positions moins ambiguës.

    RIP Lébry Léon-Francis ! On sait désormais grâce à toi ton excellent ” Bernard Cardinal Yago, passionné de Dieu et de l’Homme” les relations parfois complexes qui lièrent le Président HOUPHOUËT et le célèbre Cardinal très respectueux des commandements de Moïse. En 1963 la tension atteint son paroxysme au moment du célèbre complot.

    Mais finalement HOUPHOUËT grand manoeuvrier politique a su FAIRE LES BONS CHOIX et retrouver le soutien très attendu de l’église catholique tout au long de ses mandats à la tête de l’Etat.

    C’est tout le mal que je souhaite au Président Ouattara. Ne pas rester seulement à l’écoute de thuriféraires qui portent des responsabilités plus lourdes que leur passé, leur niveau de culture politique et leurs capacités intellectuelles pour appeler les choses par leur nom.

    On ne va pas vers l’éruption finale mais beaucoup y travaillent déjà. C’est comme cela. C’est leur métier !

    Je le tiens de Dôgô Moidou dit L’Amiral Blindé. C’est un des communicants de Soro sur la toile. Communicant en “koyaka-français” :
    “Les GOR sont champions de marches. Que l’hiver soit impitoyable ou pas, qu’ils soient transis de froid jusqu’aux os peu importe ! Quand ils ont un mot d’ordre de marche, ils seront au front ! On doit leur donner décoration de marche !”.

    Or les GOR ont déjà décelé les opportunités de la marche du Prélat. Ils n’ont pas besoin comme les ouailles du PDCI d’instruction venue de Daoukro. Ils savent à l’avance comment tiré les marons du feu. Ils brandissent deja le 9éme commandement de Moïse contre le Pouvoir pour justifier leur soutien à l’église. Et cela leur suffit pour répondre.

    Pour répondre présent le Jour J si cette marche dite pacifique est…autorisée !

    Au point oû nous sommes arrivés, l’interdiction n’est pas non plus la solution la plus intelligente.

  4. Le président ADO doit laisser les «catholiques » marcher pacifiquement tout en leur précisant les notions de responsabilité civile en cas de violence….marche ok mais responsabilité assumée en cas de ….Si tout le monde est d’accord dessus il ne devrait y avoir aucun problème..Il ne faut pas tomber dans ce piège …un président musulman qui interdirait une marche pacifique catholique sans preuve avérée de violence à venir..

    sacré @coigny ..peace 101 t’a marqué à ce point ? Pourquoi tu ne veux pas qu’il participe à une marche qui se définit pacifique ?
    J’ai juste deux questions pour toi qui illustreront tout ce qui me sépare des personnes de ton obédience politique..
    Sous votre régime ivoirito-nazi ,mis à part vous les patriotes ,les vrais ivoiriens ( hilarant) qui d’autre a pu organiser une marche pacifique en s’appuyant sur les revendications de l’opposition ? et cela durant vos dix ans …qu’as tu dit à l’époque ?
    On continue parce qu’a l’école coranique de SINDOU on va en profondeur..
    Au temps de Gbagbo et BEDIE qu’est ce que vous auriez dit si le COSIM ( conseil supérieur des imams) et/ou la Oumma islamiya avait voulu organiser une marche en appelant les musulmans et en donnant 4 conditions pour qu’il y ait la paix dans ce pays …
    Je n’ose même pas imaginer…aujourd’hui les masques tombent des responsables catholiques invitent des catholiques à marcher pour la paix ..doit on en déduire qu’ils sont les seuls concernés par la paix ? On voit bien que le problème est vraiment ailleurs comme je le dis toujours .Mais n’anticipons pas …le 15 février c’est juste dans trois semaines ..

    Mantape Maïga musulman malien du Château Rouge

  5. @Mantape, non, @peane de 10,1 cm n’aura été remarquable que par sa goujaterie sans pareil, jamais vue sur un site d’infos. Même du temps des Grands Débats d’AbidjanPointNet, nous avons connu un certain Anti-boussou, qui, en dépit de ses fréquentes sorties de route, avait du savoir-vivre. Ce qui m’aura marqué en revanche, c’est ton assentiment tacite à sa dérive langagière, toi pourtant allergique à la moindre évocation des géniteurs. Mais bon, passons…

    Pour en revenir à notre sujet, il est clair que les dangers successifs auxquels nous avons été exposés dans ce pays ont pris racine dans le DÉNI, et je m’explique.

    1. Pendant très longtemps, on nous a dit que ce pays ne connaîtrait jamais de coup d’Etat. Cette déclaration lapidaire, adossée à rien d’autre que la conviction béate qu’il n’y aura jamais de réaction face à toutes les dérives, a permis à certains d’écrire des livres où ils rangeaient les autres au statut de figurants, caressaient de projet de remplacer les quinquennats par des septennats, etc. Bédié pouvait donc refuser le droit de vote à 18 ans, maintenir le bulletin unique, Fologo pouvait militer pour les unes opaques au motif que “le bois ne manque pas en Côte d’Ivoire”, on pouvait confisquer et caporaliser la presse d’Etat, etc. Tout cela, sans crainte : il n’y aurait jamais de coup d’Etat en Côte d’Ivoire.

    2. Ensuite, on a entendu la conviction “la Côte d’Ivoire est bénie de Dieu” au nom de laquelle il n’y aurait jamais de guerre civile. Au nom de cette conviction, on pouvait faire descendre des cars 10 fois entre Abidjan et Bouaké tout ce qui porte un boubou ou a un nom à consonance nordique pour des contrôles humiliants sans crainte de réaction, au nom d’un complot foiré de la Mercedes Noire. Tu le crois si tu veux, mais j’avais été dans mon cercle l’un des premiers et seuls à prédire une réaction des nordistes (avec le temps et nos échanges houleux, tu as le droit d’en douter aujourd’hui mais je n’ai rien à prouver). Alors, on pouvait envoyer Benoît Shauer, venu nous mettre en garde, paître. Ce que je stigmatiserai encore et toujours en revanche, c’est le choix de la réaction violente, incalculée et absolument disproportionnée qui créera des tors bien pires que ceux qu’on est officiellement venu redresser. C’est comme lâcher “la mère des bombes” sur un gîte larvaire de moustiques.

    3. La tentation de vindicte reste forte, et elle n’attend que l’occasion qui l’alimentera en essence et en allumettes, comme de nombreuses villes l’ont déjà vécue. La pulsion sociale répandue (qu’il suffise de lire les propos guerriers sur tous les sites, et toi-même @Mantape y souscris) est que le next step est la rwandaïsation des antagonismes politico-ethniques. Sous la cendre et l’apparente “paix”, le feu couve toujours. Si dans les 2 premiers cas, personne n’y a cru sans que cela n’empêche la survenue de drames, doit-on encore s’inscrire dans le déni ? Si le clergé musulman avait vu venir les 2 premiers drames, nul doute qu’il aurait été dans son droit (et cela aurait même été son devoir) d’interpeller les gouvernants et l’opinion. Mais ni lui, ni les catholiques, n’ont rien vu venir, ou peut-être se reprochent-ils après coup de n’avoir pas pris au sérieux les signes qui s’amoncelaient ?

    Au regard de tout ce qui précède, je dis OUI à une marche aux objectifs nobles, mettant la pression qu’il faut pour que les élections ne soient pas une nouvelle occasion de se foutre à nouveau sur la gueule. A chaque élection ouverte, on n’a que des larmes : 1995 = boycott actifs et ses morts non-dénombrés ; 2000 = 350 morts ; 2010 = 3.500 morts ; combien en aura-t-on en 2020 ? 35.000 ou 350.000 ? C’est maintenant que ça se décide. Al Moustapha (jamais en panne d’idées rentables) vient de lancer son mouvement “élection zéro morts”. Même lui, va dans le bon sens. Pourquoi pas l’église catholique ?

  6. Ce qui est gênant de la part de cette opposition prenant fait et cause aujourd’hui pour les guides religieux, est qu’elle a refusé en son temps leur présence au sein de la CIE sous le prétexte qu’ils sont partisans.
    Oui marcher pour la paix pourquoi pas mais attention à la récupération politique.
    À chacun sa lorgnette !!

  7. @coigny dit ….ton soutien tacite à sa dérive langagière bla bla bla…
    Si ce n’était dramatique on en rirait …toi coigny tu vas me dire ça ? Unbelievable…
    Quand ton demi-Dieu @ducon-kala ou @dabaducon le sieur Claude Koudou the crook,the hustler, insultait une ethnie ,une religion,une région et pas nécessairement dans cet ordre,tu as dit quoi ? Quelles réserves as tu émis ? Pardon ? Je n’entends pas bien ..
    Alors comme je te le dis toujours dans votre secte la mémoire hyper sélective et le négationnisme sont dans es traits d’ADN affirmés…
    Bon pour revenir au sujet du jour

    Tu écris
    Tu le crois si tu veux, mais j’avais été dans mon cercle l’un des premiers et seuls à prédire une réaction des nordistes (avec le temps et nos échanges houleux, tu as le droit d’en douter aujourd’hui mais je n’ai rien à prouver)….
    effectivement tu n’as rien à prouver je suis entièrement d’accord avec toi ( assez rare pour être souligné) ne te donne même pas cette peine parce que je ne te crois pas …tu as toujours écrit ici qu’il n’y avait aucune frustration des nordistes ,aucune entrave pour les papiers nanani nanana,prétexte bla bla …ce n’est pas toi ? ( rumeurs ouïe-dire montages ) Aujourd’hui tu dis autre chose ? .après l’histoire de Côte d’Ivoire tu veux réviser ton propre passé ? waow..quel reniement … impressive…walahi tu n’as rien à prouver…tout est clair depuis très longtemps dans ton cas ..
    On poursuit
    Tu écris … doit-on encore s’inscrire dans le déni ?
    Papa pa..je n’ai pas croyé..euh non petit Lasso …tu as fait UN faute bête on dit ..je ne m’est pas cru …toi @coigny tu refuses le déni ..Al hamdou lilah rabil alamin…no comment…qu’est ce qui n’a pas marché ?
    L’église je l’ai dit peut organiser sa marche en étant mise face à ses responsabilités en cas de dérives ..espérons que lorsque le COSIM décrétera sa marche BEDIE et affiba Zongo demanderont encore à leurs militants d’y participer…Et que toi même ( hilarant ) y sera ENCORE favorable.
    Quant à se foutre sur la gueule comme tu dis c’est malheureusement inévitable…vu que l’objectif des uns est un retour à la situation d’avant 2010 et que de l’autre côté les ex persécutés que nous sommes ne sont pas prêts de nouveau à aller déterrer nos aïeux pour faire nos passeports et à descendre des cars sous prétexte que dans les pays limitrophes les noms se ressemblent.( oui je sais selon coigny montages,ouïe dire,rumeurs …beee voyons ) .La quadrature du cercle …Rwandisation ? Why not ? Aujourd’hui il n’y a pas plus d’amour entre Hutus et tutsis mais il y a respect et tout le monde respecte la nationalité rwandaise de l’autre ,contrairement à ce qui se passe dans ce pays et sur ce site en particulier suivez mon regard …si c’est le prix à payer j’y souscris pleinement…je conçois que quelqu’un comme toi qui a toujours dénié rejeté banalisé les dires des nordistes ne comprenne pas cela.

    Maïga du Château Rouge

  8. @Mantape,
    On pourra rediscuter de tout ceci le jour où tu seras capable de ton côté, d’admettre la disproportion d’une réaction de guerre totale et aveugle à des frustrations. Et le jour où tu reconnaîtras que lesdites frustrations ont été exploitées pour régler les problèmes identitaires d’un seul individu. Au passage, admettre les atrocités commises à Guitrozon, Petit Duokoué, Duokoué Carrefour, etc. Ne me mets surtout pas en balance le charnier de 57 corps à Yopougon incluant des noyés, dont seuls 24 ont été identifiés : je rappelle que cette crise a fait officiellement 350 morts, desquels il est malsain de n’extraire que 57 morts et les revendiquer comme victimes de tuerie ciblée. Et les 293 autres morts ? C’est des canards sauvages, peut-être ?

  9. @coigny
    On en rediscutera le jour où tu seras capable ( sans doute jamais ) d’admettre le mal que toi et ta secte avez fait aux nordistes …oui je sais vous n’avez rien fait ce sont des montages ,des ouïe-dire ,etc…tu l’as toujours affirmé ici malgré ta minable tentative de dire que tu avais mis les uns et les autres en garde sur la frustration euh pardon les ouïe-dire nordistes ..hilarant
    Le jour où tu reconnaîtras qu’un peuple ou une ethnie ou une religion,et pas nécessairement dans cet ordre,submergé (e) de ouï-dire ,de montage-charniers,de prétextes fallacieux et de raisons spécieuses comme tu l’as écrit sur ton post de ADO PGCD ( je compte y répondre ) ,ce peuple ,cette ethnie ,ou cette religion qui n’a plus d’interlocuteur peut réagir avec TOUS LES MOYENS AUXQUELS il ( elle) a accès ..
    Le bourreau ne peut fixer à la victime les limites de sa réaction.
    Au passage quand tu pourras admettre les victimes de Mono-kozohi,des fosses communes de Man …dès bébés morts dans les couveuses au nord en 2004 après votre coupure d’eau et d’électricité durant trois semaines en prélude à l’opération indigne euh pardon dignité..
    Au passage tu pourras aussi admettre les morts de l’article 125, ceux tués par Scorpion ( adjudant-chef Zan bi ) au corridor de Yamoussoukro,qui tuait tout ce qui ressemblait à un rebelle c’est à dire ( nordiste ,musulman,étranger et pas nécessairement dans cet ordre) les imams morts dont l’imam Samassi du lycée technique,qui n’était pas un canard sauvage non plus ( toi si préoccupé par la vie de ces palmipèdes) ;les femmes maliennes du Château Rouge violées à l’école de police et dont l’épouse du Sud disait qu’elles l’ont cherché ….réaction de coigny ? Inutile passons ) ,les morts de l’attaque du siège du RDR de Yopougon en début de crise post-électorale,les morts des marches du 16 décembre 2010 pour libérer la RTI , les morts des attaques du PK18 en décembre 2010 …etc…etc…si tu en veux encore demande juste …
    Même Au jeu de la comptabilité macabre ,cher ami tu sortiras encore perdant tant le contentieux et le passif que nous avons contre votre secte sont lourds …
    Donc je te comprends il vaut mieux pour toi et ta secte qu’on ne reprenne pas la discussion…
    Maïga depuis le Château Rouge

Laisser un commentaire