Abidjan en Côte-d’Ivoire, futur hub du renseignement français en Afrique ?

Source: Intelligence online N°846

En marge du développement de l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT), Paris renforce de manière bilatérale sa coopération antiterroriste et de renseignement avec la Côte d’Ivoire.
Le ministère français de l’intérieur a confié un contrat à Civipol, son office parapublic de formation, afin de piloter les besoins en formation en renseignement des services de sécurité ivoiriens.

Cette démarche intervient en lien avec l’AILCT, dont l’acte de naissance a été signé le 21 décembre par Emmanuel Macron et Alassane Ouattara. Cette structure, pilotée par la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) du ministère des affaires étrangères, vise à former tous les cadres du renseignement de la région en la matière. Tous les services français sont mobilisés pour l’occasion, Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et DGSE en tête, mais aussi le ministère de la justice. François Molins, l’ex-procureur de la République de Paris aujourd’hui près de la Cour de cassation, était présent au sommet de préfiguration de l’AILCT en juin 2018. Des formateurs des forces d’intervention, GIGN et Raid en tête, viendront également officier à l’école.

Comme l’a noté la Lettre du Continent ( LC no803), Paris finance le projet à hauteur de 20 millions €. Dans la sous-région, outre Abidjan, les services français comptent également sur Dakar, à qui ils fournissent une aide technique importante ( IOL no777).

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire