Des enseignants contractuels non affectés en Côte-d’Ivoire protestent devant leur ministère

Ils sont un peu plus de 1000 jeunes ivoiriens recrutés en 2019 par voie de concours qui n’ont jusque-là pas trouver de lieu d’affectation. Plusieurs d’entre eux ont pris d’assaut le mercredi 05 février la tour D de la cité administrative au Plateau abritant le Ministère de l’Education nationale dirigé par la Ministre Kandia Camara.

Ils entendaient une fois de plus, exprimer leur ras-le-bol et réclamer leur affectation.

Un recrutement exceptionnel pour combler le déficit d’enseignants dans le primaire et le secondaire avait permis de sélectionner 10.300 candidats, formés par la suite pendant 45 ou 60 jours avant qu’ils ne signent des contrats de travail d’une durée de deux ans avec le ministère de l’Education nationale.

Jusqu’à ce jour, alors que pour la plupart, les recrutés sont en activité dans les lycées, collèges et écoles primaires, plus de 1000 d’entre eux végètent encore. Leurs différents sit-in pour se faire entendre n’ont pas encore trouvé une oreille attentive. Ce que l’on sait de la part des autorités au cabinet de Kandia, c’est qu’ils sont admis, certes mais n’ont pas des diplômes d’enseignement.

Pour M. Ouattara qui s’exprimait au nom de ses camarades, ils ne sont pas dans une logique de bras de fer avec le Gouvernement, mais ils déplorent plutôt le fait que leur Ministre de tutelle à qui ils ont adressé plusieurs courriers reste indifférente à leur préoccupation.

Ils souhaitent ardemment que l’Etat ait une oreille attentive à leur préoccupation en les affectant car ils ont été régulièrement admis au concours .

« Nous nous retrouvons ici ce matin afin de nous mobiliser par rapport à notre situation de non-affectés pour amener la Direction des Ressources Humaines du ministère de l’Education nationale à se pencher sur notre cas, nous voulons être affectés», a déclaré le porte-parole Ouattara.

Albert Zatté

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire