Gonaté/Côte-d’Ivoire: Léopoldine Coffie lance une opération de recensement des nouveaux majeurs

Par Connectionivoirienne

La vice-présidente du PDCI-RDA, l’ex-ministre Léopoldine Tiézan Coffie a procédé dimanche dernier au lancement d’une opération de recensement des nouveaux majeurs ainsi que, des personnes ne disposant pas de documents administratifs dans la sous-préfecture de Gonaté et villages environnants.

Elle a mandaté à cette occasion, les différentes familles ainsi que, l’association des femmes battantes de Gonaté à investir villages, campements et hameaux pour recenser les nouveaux majeurs ainsi que les parents qui ont perdu ou qui ne disposent pas de documents administratifs.

Œuvrant au quotidien à lutter contre la pauvreté et à améliorer les conditions de vie des populations de la sous-préfecture de Gonaté, Léopoldine Coffie a soutenu que la lutte contre la pauvreté commence d’abord par l’acquisition d’une pièce d’identité.

 » La politique c’est pour servir la population. J’ai donc décidé de lancer cette opération de recensement afin qu’on puisse solliciter les magistrats de la région pour l’organisation d’audiences foraines afin de faciliter l’obtention des documents administratifs pour les populations », a-t-elle expliqué.

Tout en lui réitérant l’engagement de la population à participer massivement à cette opération de recensement, Gbeuly Marc, président des jeunes de Gonaté, a témoigné la gratitude de la population de Gonaté à la vice-présidente du Pdci, Léopoldine Tiézan Coffie pour toutes ces actions de développement.

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Gonaté/Côte-d’Ivoire: Léopoldine Coffie lance une opération de recensement des nouveaux majeurs

  1. EXCELLENTE INITIATIVE QUAND CA VIENT DE GAUCHE…FRAUDE PRÉPARÉE QUAND CA PART DE LA DROITE
    ==================================

    Quand un parti politique veut conquérir le pouvoir par les urnes il va au devant des électeurs.

    Il n’attend pas les cycles de la nuit jusqu’en octobre pour ameuter le monde entier !

    Sous ce rapport on peut donc féliciter Mme Leopoldine. Qui fait de son mieux dans un terroir fortement peuplé de militants RHDP..

    Mais lorsque le RHDP entreprendra avec ses moyens la même démarche, à Gonaté à Bouaké ou à petit DIVO, certains parleront déjà de fraude….

  2. PENDANT CE TEMPS…
    ==================
    Oui pendant ce temps, certains sont accrochés à la politique des meetings entre la place FICGAYO et la place INCH Allah à Koumassi ! Entre les voyages Abidjan-la Haye. Et j’en passe..

    La sagesse arabe enseigne à ce propos qu’il faut croire en Allah mais prendre soin d’attacher d’abord avant de s’endormir. Dieu n’est pas gardien de chameaux. Même si tu dois toujours dire INCH ALLAH.

    Ainsi il ne sert à rien de faire des calculs aux bases largement biaisées en ignorant le contexte de 2011 et ce qui a pu évolué jusqu’en 2020.

    Ces fameux nouveaux majeurs ainsi que les nombreuses personnes ne disposant pas de documents administratifs AVANT 2011 et qui sont désormais prêtes pour voter, vont peser lourdement dans la balance…

    Pour le reste, SEUL le bilan du pouvoir en place tranchera ! Nonobstant tout discours suranné d’appartenance politique ancestralement tributaire d’un pacte tribal.

    Et ce bilan pour les populations du pays profond reste largement positif.

    Rien que le secteur du vivrier qui a fait la prospérité des femmes Gouros, depuis Tantie Margot de Yopougon jusqu’aux fondatrices du marché Gouro d’Adjamé Roxy, de la coopérative COCOVICO (Coopérative de Commercialisation de produits Vivriers de Cocody), ou d’ailleurs, les huit ans qui viennent de s’écouler sont des périodes d’un Bonanza historique (Ce n’est pas Bonanza et Chaparral les feuulleton des années 70).

    Les routes qui leur ont coûté tant d’efforts, sont dans un état jamais imaginé il y a quelques décennies. Le racket a baissé. La clientèle est riche ! Les affaires prospèrent ! Les financements sont à portée de mains. Pour celles qui veulent se battre comme leurs devancières célèbres. Pourquoi rêver alors d’un autre paradis quand l’autonomisation des femmes est gérée par les femmes Elles mêmes ?

    Que peut on leur vendre encore comme rêve politique quand à zuenoula à vavoua tout comme à Gonaté, TOUT refleurit désormais ?

    LA POLITIQUE, C’EST LE RÉSULTAT CONCRET ! Bouclé..Géré….Le territoire électoral !

Laisser un commentaire