La Côte d´Ivoire – Un pays aux immenses potentialités humaines encore inexploitées

Une contribution de Ladji Tikana

Sous le règne de feu Felix Houphouët Boigny (FHB), la Côte d´Ivoire a investi beaucoup dans l´éducation et cela a produit des fruits d´excellence, dont l´actuel Président de la République, feu Charles Diby et bien d´autres cadres actuels ou passés, au sommet de l´état.

Loin de moi l´intention de vouloir taire les ratés (faillite sociale ou banalisation de la corruption pour ne citer que quelques exemples) du règne de FHB, dont presque tous les partis politiques du moment se disputent une part de l´héritage appelé «Houphouetisme» et perçu globalement comme positif.

On ne peut non plus passer sous silence, la crise de l´éducation depuis les années 1980 jusqu´à nos jours. Une crise qui d´ailleurs, a engendré des «espèces» ivoiriennes non recommandables (ceci en rapport avec le comportement actuel de certains acteurs politiques).

Mais, devons-nous dorénavant conduire uniquement en regardant dans le rétroviseur? Certainement pas. Le regard sur l´histoire récente de ce pays est nécessaires pour faire un bilan objectif et surtout, nous permettre de mieux faire.

Le but de mon écrit s´inscrit dans cet objectif-là, celui de mieux faire. La liste de ce qu´il faut faire est tellement longue, qu´il faut faire des choix, capable de booster positivement tout le pays. L´actualité de ce moment concernant un des valeureux fils de ce pays, peut nous emmener à réfléchir sur certains aspects comme par exemple, comment utiliser toutes les potentialités de la Côte d´Ivoire pour accroitre la vitesse de la marche vers le développement, ou si vous voulez, vers l´émergence.

Je voudrais parler ici de Mr. T. Thiam, qui vient de démissionner du Crédit Suisse.

Si par extraordinaire j´étais le Président de la République de la Côte d´Ivoire ou une personnalité d´influences, que ferais-je ?

Je demanderais à Mr. Thiam de venir aider son pays, qui lui a tant donné. La Côte d´Ivoire est le premier producteur mondial de Cacao et le 15ième producteur de café. Depuis quelque années l´hydrocarbure et les minerais ont pris une place importante dans son économie, et j´en passe. A l´image de ce qui a été fait dans les pays comme la Suède, la Norvège ou les monarchies pétrolières tel que le Koweit, Mr. Thiam pourrait bien aider la Côte d´Ivoire à monter un fond d´investissement pour justement prendre des parts d´actions dans la chaine de valeur des produits cités plus haut et ainsi nous éviter d´être à la merci des spéculateurs. Nos plaintes et protestations contre la spéculation par exemple, en ne restant qu´à la première étape de la chaine de valeur, alors que rien ne nous y contraint, ne donneront jamais de résultat satisfaisant. Il nous faut être présents partout dans la chaine de la meilleure manière possible. Il est très louable que le gouvernement actuel essaie de grimper la chaine en essayant d´implanter des unités de transformation locales. Cela est une très bonne chose, mais demande beaucoup de temps et de patience. Avec l´existence et les activités positives d´un fond comme indiqué plus haut, il existerait un support d´investissement pour cette politique et surtout un levier plus convainquant que les discours ou mots des politiciens.

On peut bien considérer cela comme un rêve! Et oui, au commencement il y a toujours le rêve, tel que vécu avec «Apple», «Facebook», «Airbus», etc. Lorsque nous rêvons tous et toutes ensemble, y compris les politiciens, ce rêve ne peut que devenir une réalité. J´en veux pour preuve les performances du pays de 1960 à 1980 et surtout de l´actuel Président de la République et de son équipe. Les différentes critiques portant sur ce qui n´est pas fait, montrent bien, que la liste des priorités est très longue. Cela devrait plutôt nous permettre d´espérer, car il y a beaucoup d´opportunités, qui constituent des champs d´actions présentes et futures !

Ladji Tikana, PhD
Consultant en Développement durable
Allemagne
ladji.tikana@ingenieur.io

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire