Construction de box au Forum des marchés d’Adjamé, des délégués de commerçants accusés de délation

Adjamé renait de ses cendres. Cela ne fait l’ombre d’aucun doute. L’avènement du Maire Farikou SOUMAHORO a redonné une lueur d’espoir aux habitants de cette commune. Naguère embouteillée, insalubre, Adjamé a aujourd’hui retrouvé un visage qui fait pâlir d’envie plus d’un.

Toutefois, à côté des travaux d’hercule entrepris de main de maitre par le Maire Soumahoro Farikou, pour redorer le blason terni, quelques velléités de déstabilisation de son action subsistent et qui sont l’œuvre de personnes tapies dans l’ombre.
Le dernier acte de sabotage de l’action municipale en date et non le moindre est l’affaire « de la construction de box au 2e étage du forum des marchés d’Adjamé ».

De quoi s’agit-il en réalité ?

Les faits. Selon un communiqué en date du 21 janvier 2020, le maire de la commune d’Adjamé informait ses mandants, en particulier les commerçants du Forum des Marchés, d’un projet d’installation au Forum de 640 commerçants déguerpis sur le boulevard Nangui Abrogoua.

En effet, ce projet consistait à remettre en place la structure initiale du forum des marchés au goût du jour, en restaurant des box du 2e étage et permettre ainsi, l’installation des commerçants déguerpis.

Auparavant, faut-il, le rappeler, l’ex maire Sylla Youssouf, face au peu d’engouement des acteurs du commerce d’occuper les box du 2e étage du forum des marchés, avait décidé de « détruire » ces box existant sur l’ensemble des huit compartiments que comptait le 2e étage du forum des marchés. Ceci en vue d’assainir l’espace et d’inciter les commerçants à monter.
Le maire Soumahoro Farikou dès son arrivée, après avoir ordonné et fait déguerpir les commerçants installés le long du boulevard a remis cette question à l’ordre du jour.

Avec le concours du service technique de la mairie, il a entrepris la restauration de ce pallier, selon son plan initial. De fait, voulant se conformer à la règle d’une gestion communautaire, il s’est entretenu avec les délégués des commerçants qui avaient alors marqué leur soutien à l’initiative à près de 90% d’entre eux. Vu que, ce projet visait avant tout, l’installation de leurs confrères.

Mais contre toute attente, en dépit de la circulaire d’information datant du 4 février 2020 et faisant cas de la fermeture du site du 2e étage sur une période de deux semaines, à compter du 11 février 2020 afin de permettre l’exécution normale des travaux, les délégués semblent avoir changé d’avis. Ils opposent à nouveau un refus et optent pour la délation comme arme de défense que de se rapprocher des services de la mairie pour avoir les vraies informations sur le projet.

En attendant que cette affaire trouve un épilogue heureux l’on s’accorde à reconnaitre tout de même, sans risque de se tromper, que la commune d’Adjamé est à nouveau fréquentable.

KOUAME Cédric, correspondance particulière

Commentaires facebook

Author: La Rédaction