Paris/Côte-d’Ivoire: L’opposition « significative » se démarque d’un appel à « chasser » Ouattara par les armes

Le sit-in de ce samedi 15 février 2020, de l’opposition Significative regroupée au sein de la CDRP, EDS, GPS et LIDER sur le Parvis des Droits de l’Homme au Trocadéro vient de se terminer sans Heurts.

Depuis quelques heures circulent sur les réseaux sociaux les propos tendancieux d’un intervenant appelant à faire partir par les armes, les tenants du pouvoir actuel venus eux-mêmes par armes !

Le Comité d’organisation de cet évènement majeur au cœur de Paris, les Plateformes sœurs CDRP, EDS, GPS, LIDER ainsi que la société civile voudraient par ce canal, apporter un DEMENTI FORMEL ET CATEGORIQUE à ces propos.

Le Comité d’organisation et les Plateformes Sœurs déclinent toute Paternité de ces propos tendancieux d’un individu qui, profitant d’une baisse de vigilance de la sécurité, a voulu jeter ainsi le discrédit sur les intentions NOBLES ET LEGITIMES des organisateurs de Réclamer la DÉMOCRATIE, LA RECONCILIATION ET DES ELECTIONS LIBRES, TRANSPARENTES, APAISÉES ET OUVERTES À TOUS.

Fait à Paris, le 15 Février 2020

Pour les Plateformes CDRP, EDS, GPS, LIDER, les DG PDCI PARIS IDF et la société civile,

Georges Abitbol K.
DG Paris Essonne

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

4 commentaires sur “Paris/Côte-d’Ivoire: L’opposition « significative » se démarque d’un appel à « chasser » Ouattara par les armes

  1. C’est la fin du film qui fera pitié. Sinon un rassemblement de ce genre se prépare quand même. N’importe qui ne peut y avoir droit à la parole. Continuons les alliances sans autre fondement que de chasser un adversaire politique du pouvoir et après étonnons nous de ce que les uns et les autres sont vraiment.

  2. À la question, quelles sont vos propositions ( opposition politique toute confondue) pour le développement du pays et le bien être des ivoiriens?
    – Au plan économique : chasser Mr Ouattara du pouvoir
    -Au plan du décollage agricole : le retour de Mr Gbagbo au pouvoir
    -Au plan socio-culturel : chasser Mr Ouattara du pouvoir
    – Au plan des infrastructures structurantes :le retour de Mr Gbagbo au pouvoir
    -Au plan de la réconciliation nationale : chasser Mr Ouattara du pouvoir
    – Au plan de la réduction du chômage des jeunes : le retour de Mr Gbagbo au pouvoir
    – Au plan sécuritaire : chasser Mr Ouattara du pouvoir
    – Au plan de la santé : le retour de Mr Gbagbo au pouvoir
    …….
    Voilà le programme très dense et pragmatique que nous propose cette opposition qui est sûrement une belle alternative crédible à seulement 8 mois du scrutin présidentiel.
    À chacun sa lorgnette !!

  3. Koné tchè…bravo …..

    Bon ça c’est à Paris …maintenant viens à chez nous pays à Gbatanikro pour mettre le plan en action …trop parler donne da-gbè….nous les gnambros on veut voir film là…

  4. @Quoi,
    Le problème de fond avec ces coalitions hétéroclites, c’est que parvenues au pouvoir, chacune des composantes tire à hue et à dia. Première conséquence (heureusement), le fondement de l’engagement politique de chacune des partie est mis à nu : s’en mettre plein les fouilles, au plus vite. Dorénavant, tout fonctionne comme si, depuis l’irruption du père-noël-en-treillis dans la politique (1999-2000), plus aucun parti n’a eu l’opportunité de travailler à la réalisation de son programme. On a non seulement des gouvernements pléthoriques (pour un Etat très pauvre et encore sous-peuplé), mais un vrai panier à crabes, salamandres, scolopendres, serpents, scorpions, etc. Et c’est sans compter les semi-lettrés cooptés par des partis ou mouvements politiques qui viennent offrir le spectacle pitoyable de leurs limites à l’Opinion.

    Au constat que plus aucun parti n’est en mesure de dégager une majorité suffisante pour accéder seul au pouvoir, d’une part. Et d’autre part que la politique étant le champ par excellence de la mangercratie ce qui rend inacceptable les 5 ans d’attente pour accéder à la mangeoire. Ne serait-il pas judicieux de s’affranchir du régime présidentiel et lui substituer le régime parlementaire ? C’est le point principal de ma phase avec le discours de Mamadou Koulibaly. « On a trop duré dans ce mauvais rêve », comme on dit à Adjamé.

Laisser un commentaire