AF703: Arrivée de la dépouille d’Ani Guibahi en Côte-d’Ivoire

La dépouille d’Ani Guibahi Laurent Barthélémy (14 ans) retrouvé mort à Roissy (France) le 8 janvier 2020 dans le train d’atterrissage du vol AF703, en provenance d’Abidjan, est arrivée vendredi 21 février 2020 dans la soirée.

Le ministre ivoirien des transports Amadou Koné était à l’accueil.

Présent en France depuis le lundi 17 février 2020, Ani Oulakolé Marius, père du
défunt a pris part à la cérémonie de mise en bière, jeudi 20 février 2020 à Paris, en présence du Consul général de Côte d’Ivoire en France, de fonctionnaires de l’ambassade et d’amis et proches de la famille.

La présence à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan-Port Bouet, du ministre Amadou Koné visait à exprimer le soutien du gouvernement à la famille en deuil.

Kouhon Philippe
Afrikipresse

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “AF703: Arrivée de la dépouille d’Ani Guibahi en Côte-d’Ivoire

  1. POUR LA COTE D’IVOIRE
    ( ET HONTE À WAWE OSSOU)
    ================================

    On peut les aimer ou les haïr, peu importe. Personne n’est obligé en vérité d’adorer les autorités ivoiriennes. Même si nous ne sommes pas Dieu car seul « Allah n’est pas obligé ».

    @Wawé bien entendu ta compassion si elle est existe, est certainement à mémoire sélective ! Ta reconnaissance pour l’accompagnement exceptionnel à la famille est manifestement nulle !

    Mais dans cette affaire délicate à plusieurs niveaux, il faut reconnaître qu’elles ont manoeuvré JUSTE ET EFFICACEMENT. Toutes conditions confondues qui entouraient ce dissier, étaient très critiques mais en un temps très court, elles ont redressé la barre avec une réussite exceptionnelle qui au final honorent la Côte d’Ivoire mais toute l’aéronautique de l’Afrique qui démontre sa résilience et sa capacité à gérer les situations de crises.

    Les deadlines avec leurs lots de menaces de l’OACI sont donc DERRIÈRE nous. Mais il ne faut plus baisser les bras. Le reste est gérable. On a de la marge. Raisons suffisantes pour …NE PAS DORMIR SUR NOS LAURIERS.

    A qui on dit merci ????

    Bien sûr cette réactivité, face à une situation dont les conséquences aussi bien économiques que politiques auraient pu être dramatiques, ne fait pas l’affaire de ceux qui en réalité étaient à l’affût pour exploiter le drame du pauvre enfant. Aucune chance ne leur a été donnée pour communiquer méchamment voire inhumainement sur le malheur d’autrui…à des fins uniquement politiques !

    Chapeau à toute l’équipe d’Amadou KONE et aux autorités aéroportuaires ivoiriennes et africaines.

    S’inspirant de cette situation l’Autorité de l’aviation civile du Kenya, la Kenya Civil Aviation Authority (KCAA), elle aussi critiquée après un incident similaire en juin 2019 à Londres, a proposé récemment de nouvelles règles en matière de sécurité pour restreindre l’accès des passagers clandestins aux aéroports du pays. Des règles très contraignantes !

    Le Sénégal dans notre zone afrique de l’Ouest et à sin nouvel aéroport international de Diass dans la banlieue de la ville de Thiès, n’autorise plus desormais qu’une présence limitée aux véhicules accompagnant un voyageur. La zone Depart est totalement sous haute surveillance. La configuration de l’aéroport ne permet pas elle aussi d’approcher un aéronef clandestinement sans être aperçu. Finie donc le temps des attroupements de badauds devant l’aérogare. On comprend donc les efforts et les mesures pour nettoyer tout autour de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny.

    N’en déplaise aux esprits chagrins moins concernés en vérité par le sort des déplacés de cette zone.

    C’est donc le lieu d’etendre MAINTENANT ces mesures de protection des zones de servitudes aux aérodromes en extension (San Pedro, Korhogo, Bouaké, Man etc) même ceux oû On enregistre seulement deux vols hebdomadaires ! Si possible par une matérialisation géographique avec des plots de béton armé non destructibles et ayant tous les repères géodesiques incontestables. C’est une mesure qui doit survivre à près de 50 ans !!!

    Bien entendu au préalable en dédommageant tous les propriétaires terriens occupant de ces terrains dont le gagne pain est leur champ qui s’y trouve depuis la nuit des temps. En dédommageant de manière responsable ! C’est hélas à ce niveau que les problèmes commencent. On avance que le propriétaire n’a aucun papier. Que le champ n’est plus en production. Et on lui colle un barème à la tête du client ! Il faut revoir ces pratiques autoritaires et antisociales.

    A tout seigneur tout honneur ! Le ministre des Transports, Amadou Koné, très en verve politiquement, en offrant, le samedi 08 février 2020 à Bouaké, des véhicules neufs d’une valeur totale de 2,64 milliards de FCFA à près de 40 patrons d’entreprises de transport routier FORMELLEMENT CONSTITUÉES, en vue de renforcer les parcs automobiles de la région du Gbêkê, pose un acte qui devrait etre saluée à sa juste mesure !

    Voici un projet annoncé depuis des siècles enfin réalisé !!! Avec toutes ces nouvelles routes et ces ponts de nouvelle génération construits tout le pays, le parc automobile pourra avoir longue vie. C’est pourquoi il faut accompagner les transporteurs.

    Voici un geste d’appui aux transporteurs qui ont construit le maillage territorial depuis l’ère glorieuse des fondateurs Yacouba Sylla, Nifat Diaby, Fa Cissé et autres Nsikan et contribué à rendre la Côte d’Ivoire un territoire INTÉGRÉ !

    Feu El Hadj BOUAKE Doumbia de Daloa en fut. Voisins de sièges lors de mon premier voyage en France sur notre Air Afrique continental, j’ai eu le plaisir d’entendre de sa propre voix LA SAGA de leur glorieux cheminement ! C’était des géants ! C’était des bâtisseurs. Quand il m’avait demandé de remplir sa Fiche Passager pour la Police, acte par lequel je découvris qui était mon honorable voisin, ma surprise fut grande de partager ce moment avec cet homme qui fut à proprement un success story du Transport Ivoirien !

    C’est aussi pourquoi l’hommage de la délégation gouvernementale composée du ministre Amadou Koné et ses collègues Jean-Claude Kouassi et Sidi Touré, tous fils de la région du Gbêkê, ce 22 février 2020 à la famille Kouamé Konan N`Sikan, n’est que mérité !

    LE MONDE DU TRANSPORT SE PORTE BIEN….avouons le @Wawe (ex @Marie-koku).

    A l’heure du bilan d’un mandat…..LA PLUIE DE MILLARDS c’est du CONCRET.

Laisser un commentaire